Mon ami aimerait lire ça aussi!

Puisque la poésie consiste à parler de ses émotions à travers un langage imagé bien sûr, que Dieu a des émotions, et que nous voulons établir une relation profonde avec ce Dieu-là, par conséquent, la poésie est un moyen extraordinaire de croitre spirituellement #croissancespirituelle #poésie #bible #citation #Jésus #chretien #foi #paroledevie #paroledeDieu #Dieu #citatationmotiviation #blogue #bloguechretien #leplaisirdecrire

Ainsi parle l’Eternel: Placez-vous sur les chemins, regardez, Et demandez quels sont les anciens sentiers, Quelle est la bonne voie; marchez-y, Et vous trouverez le repos de vos âmes! Mais ils répondent: Nous n’y marcherons pas. Jérémie 6: 16

Ce verset peut être interprété différemment, particulièrement si on le déplace de son contexte.

Il n’y pas longtemps, quelqu’un que je connais assez bien a décidé de retourner aux anciens en adoptant des interprétations erronées faites par des pionniers de me dénomination religieuse. Pour lui, ils avaient tout à fait raison et le verset biblique l’explique clairement : Retourne à tes anciens sentiers. C’est la raison pour laquelle je suis prudente en citant ce verset.

Dans mon cas actuel, j’en fais une application personnelle (Je ne discute pas ici de son interprétation théologique). Retourner à mes anciens sentiers veut dire pour moi, maintenant, à cette étape de ma vie, embrasser de nouveau la poésie peut-être à une moindre capacité, mais définitivement ne plus l’ignorer dans mes activités. Donc, je suis dans une période de convalescence et de récupération si tu veux. Je ne suis pas tout à fait fermement rétablie dans les anciens sentiers, mais je suis sur la bonne voie 🙂

Récemment publiés sur le blogue

Une description qui peut en dire long

Dans l’article précédent, j’ai partagé cette expérience tout à fait personnelle quand j’ai mis de côté la poésie dans ma vie pour m’attarder sur d’autres genres littéraires qui sont aussi inclus dans mon effort de partager ma foi mais qui seraient renforcés par la présence de poésie. Heureusement, Dieu ne m’a pas laissé longtemps dans cette direction dangereuse pour moi.

Tu vois, dans mes deux premiers blogues, j’ai rédigé une description tout à fait poétique de moi :

Mon esprit vagabonde

Pour se poser

Là où les mots

Transmettent

Une lueur d’espoir. 

Mais quand j’ai redessiné ce blogue, j’ai tout simplement mis de côté cette description pour écrire une autre plus pratique, plus pragmatique. S’il est vrai que cette description reflète qui je suis, j’aurais dû quand même l’ajouter à l’ancienne pour avoir une idée plus précise de moi. C’était une erreur sincère basée sur une mauvaise interprétation du rôle et de l’importance de la poésie.

En effet, qui aimerait avoir dans son profil quelque chose relié à la poésie maintenant. Nous vivons dans un monde pragmatique qui demande des résultats concrets et rapides, ce que la poésie dans son essence n’est pas.

Redécouvrir la poésie pour croitre spirituellement

J’écris sur la croissance spirituelle. C’est un sujet qui me passionne et dont je ne me fatigue pas. Il y a toujours quelque chose à dire, à écrire sur ce thème profond. Pendant un certain temps, j’ai négligé de parler de la poésie pour croitre spirituellement. Un oubli, une erreur que Dieu m’a convaincue de réparer. Donc, discutons un peu du rôle de la poésie dans la croissance spirituelle.

Définition de la poésie

Le dictionnaire Larousse définit la poésie comme :

Art d’évoquer et de suggérer les sensations, les impressions, les émotions les plus vives par l’union intense des sons, des rythmes, des harmonies, en particulier par les vers.

La première chose que tu dois remarquer, c’est que la poésie est un art dont le domaine d’exploration est ce qui est abstrait. En effet, les émotions, les sentiments, les sensations, tout cela n’est pas palpable même s’ils sont provoqués par des situations pratiques de la vie quotidienne.

La poésie est impopulaire pour plusieurs raisons

Il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer les raisons pour lesquelles la poésie continue à baisser en popularité.

D’abord, la poésie nous fait faire des efforts intellectuels particuliers 

De par sa définition, tu comprends pourquoi la poésie devient de plus en plus impopulaire ou est uniquement réservée à une catégorie de gens. Je suis loin d’être une poétesse “professionnelle”, mais je peux dire que parler de ses sentiments dans un langage imagé exige une structure complexe qui laisse notre cerveau parfois exténué par les efforts à faire pour la comprendre.

Procure-toi ton recueil de prière en cliquant ici

Si on ne veut pas exercer ce muscle puissant que Dieu nous donne, si on veut emprunter la route la plus facile, alors la poésie peut se révéler un art tout à fait impossible à apprécier et à maitriser.

La poésie nous demande du temps

On ne peut pas lire la poésie comme si on lisait un livre d’histoires. La prose contenue dans ce dernier sert à faire avancer la conclusions, du récit aussi rapidement que possible, alors que la poésie qu’elle soit en prose ou en vers, nous pousse à la réflexion, à la méditation. C’est carrément impossible de lire un recueil de poésie une fois pour toutes. Il faut prendre son temps, revenir sur certains textes, réfléchir. Dans notre routine actuelle, il est très difficile d’avoir ce temps-là.

La poésie exige de la patience

La poésie est un art qui exige une compréhension particulière. Cette compréhension se développe avec de la patience. Un texte lu aujourd’hui peut sembler tout à fait obscure mais au fur et à mesure qu’on le relit, on arrive à comprendre le style du poète et à comprendre ce qu’il veut dire. Cette patience nous fait défaut dans notre société dans laquelle tout doit aller vite et produire des résultats immédiats.

La poésie nous met en contact avec nos émotions

Je pense que ça doit être la raison fondamentale pour laquelle on n’aime pas la poésie. La vulnérabilité dégagée dans les textes poétiques peut déranger ceux qui se disent pratiques, réalistes et qui ont peu de temps pour des « niaiseries ».

Procure-toi ton recueil de prière en cliquant ici

De nos jours, même si l’histoire personnelle recommence à prendre sa place au sein de la société grâce aux communautés virtuelles qui se développent, nous ne sommes pas encore au point d’être vulnérables sans se sentir jugés négativement, et cela même au sein de nos communautés religieuses.

Quel est le rapport avec la croissance spirituelle

Quand on parle de croissance, on parle de processus invisible mais dont les résultats sont visibles. Ce processus qui vient de l’intérieur passe par le contact avec ses émotions, ses sentiments. Quand David demande pardon à Dieu après son aventure extraconjugale suivie du meurtre de plusieurs soldats dont celui du mari de la femme avec qui il a eu cette relation illicite, je doute fort qu’il soit resté tout stoïque, sans passion, sans ressentir ce regret profond que provoque la culpabilité découlant de la désobéissance. 

Si on met ses sentiments de côté, voulant être tout à fait pragmatique et négliger ces émotions qui sont naturellement en nous, on risque d’avoir une relation tout à fait légaliste avec Dieu.

Dieu est un Dieu d’émotions

Tu peux avoir l’impression que Dieu ne ressent pas d’émotions parce que nous avons des émotions une image tout à fait négative. C’est vrai, il y a des émotions tout à fait destructrices que l’homme expérimente après la chute.

Toutefois, l’émotion est divine. Dieu n’est pas apathique, sans émotion, sans sentiment, seulement concerné par l’obéissance à la loi. Ce n’est pas moi qui veut avoir de Dieu l’image d’un être émotionnel ou émotif. En fait, la Bible nous le décrit comme cela :

Car l’Eternel te rappelle comme une femme délaissée et au coeur attristé, Comme une épouse de la jeunesse qui a été répudiée, dit ton Dieu. 7Quelques instants je t’avais abandonnée, Mais avec une grande affection je t’accueillerai; 8Dans un instant de colère, je t’avais un moment dérobé ma face, Mais avec un amour éternel j’aurai compassion de toi, Dit ton rédempteur, l’Eternel. Esaie 54: 6 – 8

De loin l’Eternel se montre à moi: Je t’aime d’un amour éternel; C’est pourquoi je te conserve ma bonté. Je te rétablirai encore, et tu seras rétablie, Vierge d’Israël! Tu auras encore tes tambourins pour parure, Et tu sortiras au milieu des danses joyeuses. Jérémie 31: 3 – 4

Jésus pleura. Jean 11:35

Comme il approchait de la ville, Jésus, en la voyant, pleura sur elle, et dit: Si toi aussi, au moins en ce jour qui t’est donné, tu connaissais les choses qui appartiennent à ta paix! Mais maintenant elles sont cachées à tes yeux. Luc 19: 41 – 42

Tu commences à saisir le lien entre la poésie et la croissance spirituelle?

Puisque la poésie consiste à parler de ses émotions à travers un langage imagé bien sûr, que Dieu a des émotions, et que nous voulons établir une relation profonde avec ce Dieu-là, par conséquent, la poésie est un moyen extraordinaire de croitre spirituellement. Dans le prochain article, je parlerai de la place qu’occupe la poésie dans la Bible

À ton tour

En attendant, dis-moi ce que tu en penses? Aimes-la poésie? Pourquoi?

Visite la boutique du site pour découvrir des recueils de prière en cliquant ici.

Mon ami aimerait lire ça aussi!