Mon ami aimerait lire ça aussi!

Une prière quand je pense que Dieu m'oublie

Ce n’est jamais facile d’accepter l’oubli des autres quand tu es seul dans ton espace, ta maison ou même à l’église. Tu ressens alors un sentiment de solitude. Tu penses que tout le monde t’oublie même Dieu. Les discussions vont bon train autour de toi. La fête se poursuit joyeusement, mais tu sais qu’on t’a oublié. Les rares personnes qui t’adressent la parole ne prennent pas vraiment le temps de mener une conversation intéressante avec toi. Tu te sens seul, oublié! Même prier alors devient difficile!

Tu n’es pas le seul

Si je te dis que ta situation n’est pas unique,  tu ne me croiras pas. Mais les statistiques décrivent un portrait alarmant de la solitude sévissant dans la société actuelle. En France, en 2013 on rapporte que :

  • 2% des Français sont seuls
  • 40% des familles monoparentales ressentent la solitude
  • 13% des personnes isolées fréquentent les réseaux virtuels
  • 23% des habitants des grandes villes ne parlent à leurs voisins

Si jamais les chiffres n’arrivent pas à te convaincre, il y a l’histoire de cet homme. Je l’ai tirée dans la Bible et tu sais que je crois que les histoires bibliques sont crédibles n’est-ce pas? Donc, il y a ce jeune homme dont la première partie de la vie semble être marquée par le mot “oubli“.

 

Un exemple marquant

Grandi dans un foyer polygame, il sait qu’une chose: son père l’aime profondément puisque sa maman était l’amour de la vie de son père. Mais, il se retrouve vendu comme esclave. Il semble alors que sa famille l’a oublié. Il se retrouve dans la maison d’un riche pour qui il devient le bras droit. Malgré sa bonne conduite, il est jeté en prison injustement. Son maitre a oublié ses bons et loyaux services.

Arrivé en prison, il se distingue par ses qualités et devient un prisonnier modèle. Il se lie avec un compagnon de cellule qui sera relâché avant lui. Il lui demande la faveur de placer un mot pour lui pour qu’il puisse être libéré. Mais son ancien compagnon l’oublie!

Tu devines que je parle de Joseph. Il semble que le seul verbe qui est récurrent dans la vie de ce jeune homme est oublier. Tout le monde à un certain moment l’oublie. Le pire est qu’il semble que même Dieu l’oublie quand il fait face à ses moments les plus sombres.

En effet, on n’arrive pas à déterminer une cause majeure dans les souffrances physiques et morales qu’a subies Joseph en lisant la première partie de son histoire. Et si même si on sait que Dieu est du côté des plus faibles, il parait que dans son cas soit Dieu n’est pas de son côté ou il se tait. Dans les deux cas, ce silence  ou cet oubli est extrêmement angoissant. Mais, l’oubli est-il tout à fait négatif?

Une prière quand je pense que Dieu m'oublie
La pierre rejetée est devenue la principale de l’angle

L’oubli: un baume guérisseur

On se réveille chaque jour en constatant les ravages de la vie. Cela peut  requérir un minimum de courage pour y faire face, courage qui peut sembler nous fuir systématiquement. Essayer de garder à l’esprit que demain apportera espoir et joie alors qu’aujourd’hui est jonché de désespoir est un pari qu’il nous est difficile de gagner chaque jour même si nous sommes chrétiens. Nous pouvons nous retrouver dans le box des perdants en contemplant le désespoir ambiant. L’oubli peut faire du bien dans ces cas-là. Oublier le malheur peut être un répit.

 

Une prière quand je pense que Dieu m'oublie
L’oubli: un baume guérisseur

 

Par conséquent, l’oubli représente une sorte d’utopie, un refuge, un rêve irréalisable qui croise rapidement mon chemin et s’évanouit dans l’horizon infini de l’azur, un baume à notre âme angoissée par toutes les mauvaises nouvelles dans le monde.

 

L’oubli qui fait mal

Mais, l’oubli n’est pas toujours quelque chose de positif. Je sais que souvent on oublie des gens et certains nous oublient. Cela nous fait mal quand ce sont les autres qui ne font pas cas de nous. Nous sommes entourés de gens, mais ces derniers ne se souviennent pas de nous, ne tiennent pas compte de nos demandes, de notre besoin de chaleur humaine, de nos déboires. C’est la vie. Nous essayons de nous y faire.  Mais, il y a un cas où l’oubli serait totalement catastrophique pour nous. C’est l’oubli du créateur.

 

Cela nous fait mal quand ce sont les autres qui ne font pas cas de nous. Nous sommes entourés de gens, mais ces derniers ne se souviennent pas de nous, ne tiennent pas compte de nos demandes, de notre besoin de chaleur humaine, de nos déboires. Click To Tweet

 

En effet, que ferions-nous si Dieu décidait de nous oublier? De livrer cette planète à elle-même sans contrôle? Que l’on soit croyant ou non, on pense qu’il y a quelque chose ou un être suprême quelque part qui exerce une sorte de supervision quoique trop générale pensons-nous. C’est la raison pour laquelle  on ne peut s’empêcher  de se demander si Dieu nous oublie parfois.

Nous ne sommes pas les seuls à nous poser cette question. Le peuple choisi lui-même s’est retrouvé dans une situation désespérante, ce qui lui a poussé à poser à avoir des pensées douteuses quant à la mémoire que Dieu garde de lui.

“Sion disait: L’Eternel m’abandonne, le Seigneur m’oublie!”

 

La réponse de Dieu

Face à cette déclaration si tranchante, Dieu ne peut rester silencieux. Il a répondu en disant:

“Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point.Voici, je t’ai gravée sur mes mains; Tes murs sont toujours devant mes yeux.…” Esaie 49: 14 – 16 

Dieu a donc donné l’assurance à son peuple que jamais il ne pourrait l’oublier. Puisque Dieu ne peut mentir, alors, oui je le crois. Dieu ne t’oublie pas. Il ne m’oublie pas. Je ne sais pas exactement ce qu’il est en train de mijoter certaines fois, mais je parie tout ce qu’il m’a déjà donné qu’il est en train de préparer quelque chose. Il n’est jamais inactif. Il n’est jamais fatigué et il n’est jamais à court d’idée.

Une prière quand je pense que Dieu m'oublie
Je ne t’oublie pas

Souvent, je ne sais vers où me tourner, mais je suis sûre que Dieu est là. Je ne voudrais pas être à sa place car il voit tout: les pleurs, les morts soudaines, la souffrance qui affaiblit le sens moral, les accidents meurtriers, les guerres, etc. Personnellement, la souffrance est quelque chose auquel je ne peux faire face. Ma seule réaction est la fuite. Je ne peux regarder la souffrance dans les yeux sans en sortir meurtrie, découragée et désespérée. Alors, je m’enfuis. Mais Dieu, lui, ressent chaque douleur de ses enfants et ne les oublie pas. Non, Dieu je ne veux pas être à ta place.

 

Souvent, je ne sais vers où me tourner, mais je suis sûre que Dieu est là. Click To Tweet

 

Ma prière

Dans ces cas-là, ma prière est la suivante:

Seigneur, tu regardes à chaque seconde la souffrance sous toutes ses formes. Ce que j’ignore et ce sur quoi je ferme les yeux, toi tu les examines, tu scrutes, tu dévisages, tu fixes sans battre un cil tes yeux. Les autres peuvent croire que tu es indifférent, que tu ne fais rien devant la souffrance qui sévit un peu partout sur la terre.

Mais, moi, je sais que ton coeur se déchire en voyant ce qui se passe maintenant. Non seulement cela, je sais par par-dessus tout que tu agis.

Oui, tu n’es pas un Dieu passif.

Tu prends soin, tu ajustes tes plans quand dans notre entêtement nous te mettons les bâtons dans les roues. Tu ouvres des fenêtres quand les portes se ferment. Tu multiplies les signes. Tu contrôles. Tu t’actives. Tu ne peux fermer les yeux sur la misère du monde comme moi je le fais quand je me sens inutile. Toi, tu n’es jamais inutile. Tu surveilles. Tu proposes. Tu planifies. Merci Seigneur d’être toujours près de tes enfants.

 

À ton tour

Quelle est ta prière devant le silence de Dieu?

 

 

Mon ami aimerait lire ça aussi!