Une histoire de livre et de confiance en Dieu

C’était l’été. J’étais enthousiaste à l’idée de devenir colporteur missionnaire. Je me voyais déjà vendre des centaines de livres et bénéficier des avantages financiers qu’offrait ce programme. Cependant, au fur et à mesure, que l’été s’écoulait je voyais mon rêve partir en fumée. Aucune vente! (Jusqu’à présent, je ne peux rien vendre 🙂 )

Presqu’à la fin de l’été, j’ai été obligée de rendre au responsable de programme tous les livres que j’aurais dû vendre. Quelle défaite! Dieu et moi, c’était fini!

Encore les apparences!

Cependant, pour quiconque me voyait cet été-là, je ressemblais à une adolescente chrétienne. Je participais aux activités de l’église comme d’habitude. Je ne ratais aucune réunion de prière. À l’extérieur, tout allait bien. J’étais une parfaite jeune chrétienne. Jeune? Sûrement! Chrétienne? Peut-être. Parfaite? Sûrement pas!

Des prières ferventes non répondues!

Voyez-vous, j’avais demandé à Dieu avec toute ma foi d’adolescente pieuse  de me permettre de vendre tous les livres que le coordonnateur missionnaire me donnerait. J’avais prié ardemment et je pensais que Dieu m’avait donné le feu vert. Cependant, je n’ai rien vendu.

À la fin de cet été, je me sentais déprimée, esseulée. Je ne ressentais aucun désir d’aller à l’église ni de prier ni de chanter. Ma relation avec Dieu était quasi inexistante après avoir compris que je ne recevrais pas les bénédictions matérielles attendues en réponse à mes ferventes prières. Pourquoi Dieu ne voulait pas me donner ce dont j’avais besoin?

Dieu, je suis fâchée contre toi!

J’étais déprimée, déçue, mais par-dessus tout j’étais furieuse contre Dieu. Il aurait pu me faire rencontrer des gens intéressés par mes livres. Il aurait dû me permettre de vendre au moins le quart des livres. Après tout, c’était un moyen de partager ma foi et j’avais besoin d’argent pour la rentrée scolaire.

J’étais parvenue à la conclusion que la puissance que les chrétiens conféraient à la prière était exagérée. Chaque jour je m’éloignais donc un peu plus loin de Dieu. L’église perdait de son attrait. L’habitude me poussait à y aller. Ma foi était au point mort. Je ne lisais plus la bible.

Malgré tout, j’étais curieuse de voir ce que Dieu allait faire pour me faire remonter la pente. Car, personnellement, j’étais au bout du rouleau. Je voulais renouer le contact avec lui. Cette fois, j’attendais qu’Il fasse quelque chose.

Une réunion de prière pas comme les autres

Cette réunion de prière était semblable aux autres mercredi soir à l’église où ma communauté se réunissait pour prier. J’y suis allée par habitude avec la ferme décision de ne pas prier. J’avais fait l’expérience pendant l’été : la prière ne fonctionne pas. Alors, à quoi bon prier?

Je suis entrée à l’église en même temps que le père d’un de mes amis. Un homme âgé (en tout cas il me semblait qu’il l’était. J’étais une adolescente!). Je le connaissais très bien. Pourtant, ce soir-là il m’a enseigné une leçon spirituelle importante. Je le regardais parler aux autres, les saluer d’un large sourire et déclarer combien Dieu était bon. Comment? Dieu est bon ? J’étais sceptique. Il n’avait pas répondu à ma prière! Il m’avait complètement ignorée me semblait-il. Et lui, il disait que Dieu était bon. Je ne pouvais le croire.

Même réponse, réaction différente

Dans mon cœur une lutte pour la sauvegarde de ma foi était en train de se dérouler. Je me suis rappelé que Dieu ne répondait pas toujours aux prières de cet homme. Je savais que lui aussi il avait besoin d’argent. Cependant, contrairement à moi, il n’avait pas tourné le dos à Dieu à cause de ses problèmes. Il se raccrochait à lui. Et par-dessus tout, il n’était pas aussi jeune que moi je l’étais. À travers les années, il a dû avoir des prières non répondues, des attentes non comblées. Cependant, il est resté avec Dieu.

Être Chrétien, c’est…

Tout à coup, j’ai compris qu’être chrétien était avant tout une affaire d’endurance, de persévérance. Paul l’a expérimenté. Dans Philippiens 3:4, il nous dit: “je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ.”  La vie chrétienne est dynamique. On ne reste pas en place. Et parfois, on peut perdre de son énergie.

Ce jour-là, j’ai compris que dans ma vie j’allais connaître d’autres situations où Dieu ne répondrait pas de la façon dont je voudrais. Que ferais-je dans ce cas? Si aussi jeune, j’étais prête à abandonner ma foi parce que Dieu ne m’avait pas donné les sous demandés, que se passera-t-il que quand des épreuves plus difficiles viendront? À cet instant précis, je suis retournée vers Dieu lui demandant pardon. Je lui ai fait savoir que j’étais parfaitement à l’aise avec sa réponse. Et notre relation a continué.

Je ne suis pas une chrétienne parfaite, mais je suis chrétienne.

« Seigneur, merci parce que tu nous parles non seulement à travers la bible, mais aussi par la présence de ceux et de celles qui te connaissent, qui marchent sincèrement avec toi. Leur exemple nous enseigne des leçons de foi et de persévérance. Que tu nous emploies aussi à servir d’exemple aux autres. »Amen!

Jacqueline

En route, ensemble vers le ciel!

PS Laissez-moi votre courriel, il me fera de vous envoyer gratuitement mon ebook “Je te le promets, un survol des promesses dans les Psaumes.”

cta-book

Related posts:



Journal de prière

La prière est essentielle à la vie de tout chrétien puisqu’elle est une conversation qu’on entretient avec Dieu. Grâce à elle, nous parvenons à connaitre les plans de Dieu pour notre vie. Je t'invite donc à passer une semaine en compagnie de Dieu . Utilise ce journal GRATUIT pour le faire.

Oui, je le veux



Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply:







Skip to toolbar