Tag Archives for " le plaisir d’écrire "

Épisode # 28: Des promesses pour combattre le sentiment d’infériorité

Pour terminer cette série sur les promesses de Dieu faites aux étudiants, dans cet épisode, Billy et moi nous discutons de la façon de faire face au sentiment d’infériorité et de le vaincre.

 

En situation de formation, on rencontre de nouvelles personnes, on fait de nouvelles connaissances et on fait toutes sortes  d’expérience. C’est aussi une situation de fragilité émotionnelle puisqu’on est situation d’apprentissage et de défi permanent.  T’es-tu, à un certain moment, senti inférieur aux autres? Si oui, tu n’es pas le seul. Beaucoup d’autres étudiants partagent ton expérience.

 

La bonne nouvelle c’est que c’est possible de surmonter ce sentiment et de mener une vie estudiantine riche et agréable.

 

Écoute cet épisode, commente et partage!

 

Dans cet épisode, on répond aux questions suivantes:

  1. Dans quelles circonstances peut-on se sentir inférieur par rapport aux autres?
  2. Comment le sentiment d’infériorité peut-il se manifester?
  3. Que faut-il faire pour le combattre?

Ressources

Versets

Alors il reprit et me dit: C’est ici la parole que l’Eternel adresse à Zorobabel: Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Eternel des armées. Zacharie 4:6

 

Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée. Jacques 1: 5

 

 

Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée. Esaie 50:7

 

Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée. Esaie 50:7 Click To Tweet

 

Ne redoute ni une terreur soudaine, ni une attaque de la part des méchants; car l’Eternel sera ton assurance, et il préservera ton pied de toute embûche. Proverbes 3: 25 – 26 

Citations 

“Ce que l’on croît de la vanité, résulte souvent d’un complexe d’infériorité.??? Roger Peyrefitte
 
 
“D’une manière ou d’une autre, la timidité n’est que l’effet d’un sentiment d’infériorité.??? Jane Austen
 
 
Être arrogant, c’est révéler sottement son infériorité foncière en s’imaginant paraître supérieur. Il suffit que le monde contrecarre nos désirs pour que nous le trouvions mal fait. Edmond Thiaudière
Être arrogant, c'est révéler sottement son infériorité foncière en s'imaginant paraître supérieur. Il suffit que le monde contrecarre nos désirs pour que nous le trouvions mal fait. Edmond Thiaudière Click To Tweet

 

C’est tout pour cette semaine. 

À +

Épisode # 15: Libre-arbitre et péché, les deux sont-ils liés?

Épisode # 15 du podcast Le chrétien au quotidien

Selon le dictionnaire Larousse le terme libre-arbitre est “la faculté de se déterminer (par opposition au serf arbitre)”. C’est une “volonté non contrainte”. Cette définition suscite beaucoup de questions quand on parle du péché. Il semble que certaines personnes pensent le libre-arbitre peut être exercé dans tout autre domaine de la vie sauf dans le domaine spirituel. Pour d’autres, tout est prédestiné, donc nul besoin de faire des efforts puisque rien de ce qu’on pourra faire ne changera nos actions. Est-ce vrai?

Dans ce nouvel épisode du podcast “Le chrétien au quotidien”, Billy et moi, nous essayons d’apporter des éléments de réflexion qui pourraient te porter à examiner tes croyances et leurs répercussions sur ta vie.

Vas-y écoute ce nouvel épisode en cliquant sur l’image ci-dessous!

 


 

Questions de réflexion personnelle

  • T’es-tu déjà dit que tu n’avais pas le choix? Dans quelles situations? Quelles en ont été les conséquences?
  • As-tu choisi de devenir chrétien? Rappelle-toi les circonstances de ce choix.
  • Comment ta vie de chrétien maintenant est-elle différente de ton passé sans Jésus?

Ressources

Versets

Deutéronome 11:26-28 

Vois, je mets aujourd’hui devant vous la bénédiction et la malédiction: la bénédiction, si vous obéissez aux commandements de l’Éternel, votre Dieu, que je vous prescris en ce jour; la malédiction, si vous n’obéissez pas aux commandements de l’Éternel, votre Dieu, et si vous vous détournez de la voie que je vous prescris en ce jour, pour aller après d’autres dieux que vous ne connaissez point.

 

Josué 24:15

Épisode # 15 du podcast Le chrétien au quotidien

Et si vous ne trouvez pas bon de servir l’Éternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir, ou les dieux que servaient vos pères au delà du fleuve, ou les dieux des Amoréens dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison, nous servirons l’Éternel.

 
 

Jérémie 26:3

Peut-être écouteront-ils, et reviendront-ils chacun de leur mauvaise voie; alors je me repentirai du mal que j’avais pensé leur faire à cause de la méchanceté de leurs actions.
 

Actes 2:21

Alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.
 
 
Ne savez-vous pas qu’en vous livrant à quelqu’un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l’obéissance qui conduit à la justice?
 

Journal de prière

Clique sur ce lien pour télécharger gratuitement ton journal de prière  https://www.leplaisirdecrire.com/journal-de-priere/ 
 
 
C’est tout pour cette semaine. À la semaine prochaine 🙂 

Épisode # 10: Plus riche qu’on ne le pensait

Épisode 10 du podcast “Le chrétien au quotidien”

Le mois de mars était réservé à l’étude de la Bible. Billy et moi, nous avons passé du temps en tentant de répondre à la question fondamentale: “Comment étudier la Bible?”. 

Dans ce dernier épisode sur ce thème, nous étudions l’histoire de la pauvre veuve (Marc 12: 41-44)  pour illustrer la méthode simple dont nous avons parlé dans l’épisode # 8.

 

 

Clique ici pour écouter cet épisode

 

Ce que tu vas apprendre:

  • Comment appliquer la méthode historico-grammaticale pour comprendre une histoire biblique
  • L’objectif principal de l’histoire de la pauvre dans le contexte du livre de Marc
  • L’application personnelle de cette histoire

 

Ressources 

Journal de prière

Télécharge un journal gratuit pour t’aider à développer une relation régulière et enrichissante avec Dieu à travers la prière et l’étude de la Bible en cliquant ici.

Un journal personnel pour passer sept jours de bénédictions en compagnie de Dieu

Je te le promets

Approprie-toi des promesses divines qui se trouvent dans le livre des Psaumes cliquant ici.

48 promesses extraordinaires à redécouvrir dans le livre des Psaumes

Versets

Deutéronome 11:18-20

Mettez dans votre coeur et dans votre âme ces paroles que je vous dis. Vous les lierez comme un signe sur vos mains, et elles seront comme des fronteaux entre vos yeux. Vous les enseignerez à vos enfants, et vous leur en parlerez quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes.

 

Mettez dans votre coeur et dans votre âme ces paroles que je vous dis. Vous les lierez comme un signe sur vos mains, et elles seront comme des fronteaux entre vos yeux. Vous les enseignerez à vos enfants, et vous leur en parlerez… Click To Tweet

Josué 1:8
Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.

Psaume 119:11
Je serre ta parole dans mon coeur, afin de ne pas pécher contre toi.

Épisode 10 du podcast “Le chrétien au quotidien”

Proverbes 6:23
Car le précepte est une lampe, et l’enseignement une lumière, et les avertissements de la correction sont le chemin de la vie.

Ésaïe 34:16
Consultez le livre de l’Eternel, et lisez! Aucun d’eux ne fera défaut, ni l’un ni l’autre ne manqueront; car sa bouche l’a ordonné. C’est son esprit qui les rassemblera.

Épisode 10 du podcast “Le chrétien au quotidien”

Matthieu 22:29
Jésus leur répondit: Vous êtes dans l’erreur,  parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu.

Matthieu 22:29 Jésus leur répondit: Vous êtes dans l'erreur, parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu. Click To Tweet

À écouter

 

C’est tout pour cette semaine.

À la semaine prochaine 🙂

 

 

Le plaisir d'écrire

Pourquoi lire ce blogue?

Le plaisir d'écrire

Le plaisir d’écrire

Internet pullule de sites, d’images, de gens. Il y a les chercheurs. Les apprentis-auteurs. Les promoteurs. Les vendeurs. Les artistes. Les télévangélistes. Il y a aussi ce qu’on peut appeler les “bad guys”. En fait, on y trouve de tout, n’est-ce pas? Par conséquent, on peut se sentir perdu et perdre son temps en naviguant d’un site à l’autre.

Il y a quelques années, j’ai fait mon choix. S’il fallait que je gère un nouveau, il faudrait qu’il soit différent, qu’il reflète mes valeurs et ma foi. Le plaisir d’écrire est le résultat des moments de réflexion, de lecture, et de partage.

Assurément, ce site ne s’adresse pas à tout le monde. Ce serait difficile, pour ne pas dire impossible, n’est-ce pas? Tu es le lecteur que je recherche :

  • Si tu comprends l’impact des mots sur le comportement
  • Si tu aimes entendre parler d’espoir, d’amour, de partage
  • Si tu veux écouter réciter de beaux textes
  • Si tu tiens à lire des livres d’inspiration spirituelle
  • Si les histoires bibliques te passionnent
  • Si tu aimes lire, apprécier et commenter positivement la poésie
  • Si tu encourages la publication de textes poétiques
  • Si tu veux prendre part à une conversation profonde sur la foi et la bible

Ce blogue t’est destiné. Tu y trouveras une parole qui sûrement illuminera ta journée.

 

En route, ensemble, vers le ciel!

J’étais seule, mais Dieu a intervenu!

Il était 14 h et je venais de comprendre comment Dieu avait répondu à ma prière.

Parfois vous priez, mais vous ne voyez pas Dieu agir immédiatement. Cependant, Dieu répond toujours aux prières de ses enfants. La réponse peut être immédiate comme j’en ai fait l’expérience il y a près d’un an et demi.

Ce samedi matin-là, j’attendais avec impatience un ami qui devait venir me chercher. J’étais supposé aller participer au service d’adoration dans son église où je rencontrerais des visages connus. Je serais dans ma communauté et je passerais un bon moment avec tout le monde. Je surveillais l’heure. De temps en temps, je vérifiais mon téléphone pour voir s’il m’avait envoyé un message. Les minutes s’égrenaient lentement. Il n’y avait aucun signe de mon ami. Durant plus d’une heure, je l’ai attendu vainement. Pour une raison inconnue, mon ami n’est pas venu. Je l’ai appelé à plusieurs reprises. Il n’a pas répondu. Et des pensées négatives ont commencé à me monter à l’esprit. J’étais loin de mon pays, et sans le vouloir, je suis devenue mélancolique. J’avais le mal du pays  🙁

C’est à ce moment-là que Dieu est intervenu!

J’allais me déshabiller pour passer le reste de la journée seule dans mon appartement. C’est alors que l’idée m’est venue de prier.  J’ai dit à Dieu dans ma prière que je voulais l’adorer ce jour-là, que j’étais triste de me retrouver dans la situation où je devais aller à une autre église, m’asseoir seule au milieu de visages inconnus. Je lui ai confié mes émotions négatives. Puis j’ai décidé de me rendre à l’église.

J’ai choisi une grande église sur le campus, mais en route, j’ai décidé de suivre un inconnu qui m’a saluée et de me rendre là où il allait. Pendant la première partie du service, je débattais avec Dieu, certaine que le culte n’allait m’apporter rien d’intéressant. À la fin de la petite classe dans laquelle j’étais entrée, à mon grand étonnement, tous les membres sont venus se présenter, me souhaiter la bienvenue. L’un d’entre eux est allé avec moi dans l’auditorium où devait se tenir le service d’adoration. Il est resté avec moi pendant tout le service et nous avons eu une conversation intelligente et intéressante. Je suis retournée dans mon appartement toute contente de ma matinée! Alors que je mangeais quand j’ai compris ce qui venait de se passer: Dieu avait répondu à ma prière!

Un peu plus tôt, j’étais triste, j’avais le mal du pays, mais j’avais quand même prié. Sans que je l’ai tout de suite compris, Dieu m’avait fortifiée, il m’avait rendu le sourire. Sa réponse était immédiate!

À ce moment-là, Dieu m’a clairement rappelé la puissance de la prière sincère, pas des mots murmurés au bout des lèvres ou enjolivés pour plaire à un public. Mais, la prière d’une âme en détresse, esseulée. Je pensais être seule pour le culte, m’asseoir dans un coin et écouter un sermon inintéressant. Mais Dieu avait des plans pour moi.

Dieu comprend-il nos émotions?

Je crois que oui. Les demandes dictées par une détresse émotionnelle interpellent particulièrement Dieu, car il est un Dieu de relation, de communication. Il comprend quand nous traversons la vallée de la solitude. Quand tout le monde nous abandonne, il est toujours là. Il n’abandonne jamais ses enfants. Dieu comprend nos émotions et veut nous guérir mentalement.

“Merci Seigneur, d’être le Dieu qui chemine aux côtés de ses enfants!”

À bientôt!

Comment faire face aux géants de sa vie

 

Et toute cette multitude saura que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que l’Eternel sauve. Car la victoire appartient à l’Eternel. Et il vous livre entre nos mains. 1 Samuel 17:47

David et Goliath, du déjà entendu!

C’est l’une des histoires les plus courantes de la Bible. Adaptée à l’écran, racontée dans les différentes assemblées religieuses, illustrée dans les livres d’histoires pour enfants, l’histoire de David et de Goliath a fait le tour du monde chrétien. Point n’est donc besoin de vous la raconter en détails.

Je dois avouer que personnellement, je la trouve fascinante: un jeune berger qui tue un guerrier expérimenté dans l’art de la guerre avec une fronde et une pierre. Samuel résume bien l’histoire en disant:

Ainsi, avec une fronde et une pierre, David fut plus fort que le Philistin; il le terrassa et lui ôta la vie, sans avoir d’épée à la main. 1 Samuel 17:50

En lisant ce résumé, on aurait tendance à croire qu’une fronde et une pierre ont eu raison de toutes les armes sophistiquées réunies. Dans un certain sens, c’est vrai. David a utilisé une fronde et une pierre. Cependant, elles ne sont pas la raison fondamentale de sa victoire éclatante. Il faudrait remonter dans l’histoire et lire la déclaration du jeune berger avant même qu’il utilise ces “armes”.

Un témoignage sur le champ de bataille?

Il est intéressant de noter qu’arrivé sur le champ de bataille, avant même de s’engager dans la lutte avec Goliath, David se voyait déjà gagnant. Dans le dialogue entre le guerrier aguerri et le jeune berger, ce dernier a déclaré victoire et a attribué sa victoire non aux armes qu’il portait mais à quelqu’un:

45 David dit au Philistin: Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot; et moi, je marche contre toi au nom de l’Éternel des armées, du Dieu de l’armée d’Israël, que tu as insultée.
46 Aujourd’hui l’Éternel te livrera entre mes mains, je t’abattrai et je te couperai la tête; aujourd’hui je donnerai les cadavres du camp des Philistins aux oiseaux du ciel et aux animaux de la terre. Et toute la terre saura qu’Israël a un Dieu.
47 Et toute cette multitude saura que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que l’Éternel sauve. Car la victoire appartient à l’Éternel. Et il vous livre entre nos mains. 1 Samuel 17: 45 -47

Dans ces trois versets, David attribue toute la victoire à Dieu avant même de commencer le combat. C’est Dieu qui lui permettra de vaincre parce qu’il va en guerre pour défendre son nom. Il reconnait que les armes du Philistin sont sophistiquées. Cependant, aucune arme n’est plus puissante que son Dieu. Alors, David aurait pu utiliser n’importe quel autre moyen, il aurait quand même été victorieux.

Comment faire face aux géants de la vie quotidienne?

Reconnaitre que Dieu seul peut les vaincre. Quand on est chrétien, essayer tout autre moyen ou stratégie pour faire face aux défis de chaque jour est voué à l’échec si on nie ou minimise la puissance divine. Avez-vous déjà essayé d’abandonner une mauvaise habitude, un mauvais trait de caractère? ou de résoudre un problème récurrent et difficile sans l’aide de Dieu? Oui, bien sûr! Vous et moi, nous avons la fâcheuse habitude de faire appel à Dieu en dernier recours. Après avoir épuisé nos ressources, c’est à ce moment-là que nous nous tournons vers notre père pour lui demander son aide.

De l’entêtement pur et simple!

Pourquoi voulons-nous à tout prix tout faire nous-mêmes? Je crois que nous avons appris à nous débrouiller tout seuls pour prouver notre propre suffisance. Nous voulons tous être indépendants. Et c’est bien. Cependant, quand il s’agit de Dieu et de sa place dans notre vie, nous devons apprendre à dépendre totalement de lui. Nous devons mettre de côté notre entêtement et nous abandonner entre les mains de Celui qui ne peut nous tromper.

David: un exemple à suivre!

La prochaine fois que nous ferons face à un géant (ce sera très bientôt, je vous l’assure!), disons comme David:

“La victoire appartient à Dieu seul et il nous l’accordera pour faire éclater sa puissance!”

Armons-nous de notre fronde et de notre pierre (nos maigres moyens!) tout en sachant que seul Dieu donne la victoire.

 

À bientôt!

 

 

Seigneur, éloigne de moi le malheur et la souffrance!

Avez-vous remarqué combien il est difficile de se concentrer sur un seul sujet de prière? Je ne sais pas si vous êtes comme moi,  mais je trouve laborieux l’effort de répéter une demande incessamment. Cependant, en même temps, au fur et à mesure que les jours passent, si je reste déterminée, je peux faire cette demande aisément. C’est une expérience inoubliable que j’ai faite grâce  l’initiative de prier comme Jaebets au cours du mois de janvier!

Pour la dernière semaine, à cause d’un deuil dans la famille (c’est pourquoi cela m’a pris du temps avant d’écrire cet article), c’était plus aisé pour moi de demander à Dieu de m’éloigner de la souffrance et de la douleur comme Jaebets l’a fait dans sa prière. À un certain moment, il m’était difficile de me concentrer. Alors, j’ai répété la dernière partie des requêtes de Jaebets: “Seigneur, éloigne de moi le malheur et la souffrance.” Bien sûr, la prière ne m’a pas rendue imperméable à toute souffrance, mais j’ai pu traverser cette période de deuil avec l’assurance que Dieu était avec moi. J’ai eu une nouvelle compréhension de la situation dans laquelle je me trouvais. Par dessus-tout, j’ai vu la main de Dieu agir, arrangeant tous les petits détails pour que tout concoure à sa gloire. Avec le recul maintenant, je suis étonnée de voir tout ce qui s’est réalisé sans que j’aie à intervenir. Dieu a tout pris en main. Il a placé des personnes pour nous aider, ma famille et moi, à traverser ce moment difficile.

Seigneur, éloigne de moi le malheur et la souffrance!

En étudiant la prière de Jaebets, il me semblait surprenant de voir cette requête à la fin de la liste. Cependant, en y réfléchissant, je comprends mieux l’objectif de Jaebets. D’abord, il a commencé par demander à Dieu sa bénédiction spirituelle, sa bénédiction matérielle, ensuite sa protection pour la situation présente. Finalement, arrivé à cette étape, Jaebets réclame de Dieu une toute autre forme de protection.

Seigneur délivre-nous du mal!

Jaebets savait qu’avoir des biens et une bonne santé physique ne garantissait pas contre le danger. En effet, plus on est béni, plus on est menacé. Par exemple, certaines personnes vont essayer de te détruire physiquement ou de détruire ta réputation pour t’empêcher de jouir de tes bénédictions pensant que tu ne les mérites pas. La jalousie et l’envie peuvent pousser certaines gens à commettre des crimes affreux. Personne n’est à l’abri d’attaques. Nous le savons! Puisque, le succès peut occasionner des ennuis, il est impératif de demander à Dieu d’éloigner de nous le malheur et la souffrance.

David a compris cette dure réalité

Dans la bible, les prières les plus sincères demandant à Dieu protection contre les ennemis viennent de David. Ses psaumes sont remplis de telles requêtes. C’est vrai qu’en étant roi, il était environné d’ennemis. Par conséquent, c’était tout à fait normal de demander à Dieu sa protection. Nous ne sommes pas rois ou peut-être nous n’occupons pas de position à aussi grande responsabilité. Cependant, le fait que nous soyons dans le camp céleste est suffisant pour devenir la cible de l’ennemi de Dieu. L’apôtre Paul l’a dit:

Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. Epnésiens 6:12

Seule la sollicitude divine peut intervenir en notre faveur pour rendre inefficace toute attaque forgée contre nous. David l’a bien compris aussi quand il disait:

L’ange de l’Eternel campe autour de ceux qui le craignent, et il les arrache au danger. Psaume 34:8

 

Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut repose à l’ombre du Tout Puissant. Psaume 91:1

Demander les bénédictions divines doit être toujours accompagné d’une demande de protection contre le malheur et la souffrance étant donné que nous vivons dans un monde déchu.

La prière de Jaebets: une prière à mémoriser!

Le mois de janvier s’est terminé, mais je garderai en mémoire l’expérience extraordinaire que j’ai faite grâce à la prière de Jaebets. J’ai vu la main de Dieu intervenir miraculeusement dans ma vie. Je peux attester en toute sincérité que Dieu répond aux prières de ses enfants.

Yabès a prononcé cette prière : « Dieu d’Israël, donne-moi ta bénédiction, augmente mes terres, étends sur moi ta main protectrice, éloigne de moi le malheur et la souffrance ! » Dieu a donné à Yabès ce que celui-ci lui a demandé. 1 Chroniques 4:10

 

À bientôt!

 

 

 

2

Ma résolution pour l’année 2016

La soirée tirait à sa fin.

Pour moi, la journée était déjà terminée. Je venais de faire mes sept heures de travail rémunérées. J’ai passé 2 h à faire mes devoirs de l’université. À 19 h 30, assise dans la salle de cours, je luttais pour garder les yeux ouverts et essayer de suivre le fil d’idées du professeur le plus influent de notre module de traduction.

Je déteste les chrétiens!

Comme d’habitude, ce professeur sentait que c’était son devoir de dénigrer les religions, en particulier le christianisme. Moi, parmi les chrétiens présents, j’écoutais soigneusement ses propos détracteurs, faisant semblant d’être attentive.

À la pause, une de mes amis, chrétienne aussi, m’a expliqué ses frustrations. Elle se sentait obligée d’écouter ce “prédicateur” d’un style tout particulier. Pour moi, sincèrement, ça ne me dérangeait pas du tout. Je savais en qui je croyais, j’avais fait des expériences extraordinaires avec Dieu.

« Je suis sûre que Dieu existe, expliquai-je à mon amie. Grâce à lui, je peux suivre ces cours à l’université. Pourquoi devrais-je être fâchée contre quelqu’un qui, visiblement, est amer à cause de ses mauvaises expériences avec l’église? »

Pour moi, l’affaire était classée : ce professeur était déjà perdu, point n’est besoin d’essayer de partager ma foi. Prier pour lui? Cette idée ne m’a même pas traversé l’esprit. Cet épisode s’est déroulé il y a plus de 6 ans.

Un verset dérangeant!

Des années plus tard, un verset biblique a particulièrement attiré mon attention et m’a fait penser à cette histoire.   1 Samuel 1 v 6 décrit Anne et sa rivale Penina.

La situation : son mari a une autre femme avec qui il a plusieurs enfants. La situation : sa rivale la ridiculisait. La situation : son mari l’aimait, mais elle se sentait rejetée et maudite à cause de son infertilité. Cette situation devrait-elle continuer? Devrait-elle accepter le fait d’être stérile comme des centaines ou des milliers de femmes de son époque qui étaient, j’en suis sure, aussi stériles et qui avaient baissé le bras? Anne a décidé de devenir une révolutionnaire.

Tout le ridicule de mon comportement m’est apparu : un chrétien acceptant de fait une situation comme normale.

Le dictionnaire Larousse nous donne cette définition du mot Révolutionnaire : « qui a des conceptions novatrices et radicales, propres à modifier profondément un état de choses. »

En d’autres termes, une personne qui décide de changer le statut quo. Samuel nous dit carrément que c’était l’Eternel qui l’avait rendue stérile. Bien que j’aie de la difficulté à accepter cette idée ou à la comprendre, je crois que Dieu l’a laissée dans cette situation pour démontrer sa puissance, pour qu’elle devienne une révolutionnaire. La voici donc Anne, se rendant au temple et demandant à Dieu de révolutionner sa vie. Elle demande à être participante de cette grande œuvre. Elle n’accepte pas sa situation. Contrairement à moi…

J’ai suivi ce cours, j’ai réussi l’examen. C’est tout. Je n’ai pas une seule fois demander à Dieu ce qu’il pensait de cette situation, voire lui demander une révolution dans la vie de ce professeur. Je me suis résignée, et pour ce professeur, c’était une occasion ratée de reconnaître Dieu et la puissance de ses enfants.

Avec le recul, j’en suis toute honteuse.

J’avais condamné un être humain dans mon esprit sans essayer de faire quelque chose.

Et si c’était Dieu qui m’avait placée dans cette situation pour lui servir de porte-parole? Pour prier pour cette personne? Qui peut mesurer les résultats de la prière?

Je suis chrétienne, mais sûrement pas parfaite.

Aujourd’hui, 31 décembre 2015, c’est ma résolution : être une révolutionnaire.

Ne pas accepter une mauvaise situation sous prétexte que c’est ainsi que cela doit être. D’ailleurs, qu’est-ce qui est normal sur cette terre? Dieu nous laisse dans une situation particulière, non pas pour lui demander de nous en sortir coûte que coûte, mais peut-être pour la changer, la révolutionner, la transformer. Alors, nos prières devraient être :

Seigneur, je te présente ma situation actuelle. Je suis frustrée, c’est une injustice contre ton Royaume, mais par-dessus tout contre Toi. J’aimerais que tu me donnes la chance de changer cette situation. Je remets ma volonté entre tes mains. Amen!”

Deviendras-tu, toi aussi, un révolutionnaire avec moi au cours de l’année 2016?

Jacqueline

En route, ensemble vers le ciel!

PS En cette nouvelle année, replongez-vous dans les Psaumes pour revoir les belles promesses divines. Pour obtenir gratuitement mon ebook “Je te le promets”, c’est simple cta-book

Pour toi, spécialement!

Photo credit : MarlaMayHayley via Compfight cc

Photo credit : MarlaMayHayley via Compfight cc

Je m’imagine que la Bible est une lettre. Une lettre de Dieu à ses enfants, les humains. À travers ses pages, il révèle ses intentions à leur égard, ses plans, ce qu’il aime, ce qu’il déteste. Il raconte des histoires de ses autres enfants qui ont vécu avant nous pour nous montrer comment il agit.

Quand je lis la bible, je m’attends à recevoir un message de Dieu lui-même. J’aimerais lui entendre me parler. Je ne suis pas particulièrement intéressée à ce qu’il dit aux autres. Je veux ce tête-à-tête, ce dialogue, cet entretien pour me donner du courage afin de continuer à vivre pleinement.

Les versets prennent une tournure particulière. Ils me parlent de lui. Ils me transmettent son message. Ils me font penser à lui, et par conséquent, à moi. Un père est père que s’il a un enfant. Alors, ces versets me sont adressés même s’ils le décrivent parfois.

Je peux m’asseoir, prendre ma Bible. Et la lecture devient ce qui suit…

Mon enfant,

J’ai pris l’initiative de t’écrire pour rétablir le contact avec toi.

Depuis trop longtemps, tu vis loin de moi. Pourtant d’un amour insondable je t’ai aimée et je t’aime encore (Jérémie 11v 3). C’est pourquoi je fais le premier pas. Tu peux décider de m’ignorer.

Toutefois, mon amour pour toi n’est pas une entrave.

Et loin de moi la pensée de t’enchaîner, car je t’aime par-dessus tout.

Je ne peux me tenir loin de toi. De ma demeure, je te regarde te débattant avec tes tracas et tes soucis quotidiens. Je vois ton indécision. Tu ne sais quel comportement adopté à mon égard. C’est pourquoi aujourd’hui, je t’offre mon aide.

J’ai en réserve pour toi une place dans ma demeure et des plans pour ton avenir.

Je ne veux vivre éloigné de toi. J’ai tant de choses à te dire… (Jérémie 29 v 11)

Je sais que tu es environnée de philosophies, de connaissances qui te prennent tout ton temps. Tu es affairée à la poursuite de gains matériels. Ta vie est une éternelle course à la montre. Mais je voudrais que tu m’accordes quelques minutes de ton temps. Tu pourras alors m’entendre te parler.

Je serai toujours là pour toi, pour t’écouter, te réconforter, te conseiller.

Sur mon épaule, tu déchargeras tes soucis et inquiétudes. Je serai ton Ami. (1 Pierre 5 v 7)

Trouveras-tu le temps de me répondre? Je le souhaite ardemment, car ma lettre te parviendra sûrement.

J’attends ta réponse avec impatience.

Avec tendresse et amour,

Ton Père,

Dieu

PS. Recevez GRATUITEMENT mon ebook “Je te le promets” pour relire avec plaisir les promesses dans le livre des Psaumes.

cta-book

Le plaisir d’écrire

Deux activités ont toujours été ma passion : la lecture et l’écriture.

Ça a commencé pendant mes études primaires. À cette époque, je vivais en Haiti. Chaque vendredi notre enseignante nous faisait réciter des poèmes de notre livre de grammaire. Eh oui, à cette époque les livres de grammaire contenaient aussi de la poésie 🙂

Je mémorisais une poésie au cours de la semaine et je la récitais le vendredi avec toute la classe. L’oeil attentif, l’enseignante surveillait chaque élève pour s’assurer que tout le monde connaissait bien le texte. Au moindre manquement, elle pointait l’enfant du doigt et lui demandait de réciter la poésie devant toute la classe. Vous imaginez le stress pour les petits de notre âge! Mémoriser des textes que parfois on ne comprenait même pas!

Cependant, cette exigence scolaire m’a donné l’habitude de lire et de mémoriser. Arrivée en secondaire, j’ai rencontré une fille qui aimait lire et qui me passait ses livres. Je les dévorais pendant mes moments de loisirs.

Mes cahiers de notes se sont transformés en journaux intimes. J’y écrivais mes rêves, mes ambitions, mes déceptions, mes coups de coeur. Il m’était difficile difficile de passer une semaine sans lire ou écrire. Cette habitude a continué jusque dans ma vie d’adulte.

Pourquoi est-ce que j’écris?

Parce que le storytelling est ma passion.

Rencontres_intimistes_KoboPour bien le faire, il faut que je trouve le bon texte qui véhicule le message que je veux faire passer. Ça peut devenir un véritable casse-tête, car j’ai toujours en tête une idée de récital (même si j’en fais peu!). Dans ce cas, je n’ai pas le choix : il faut que j’écrive.

Mes histoires, en général inspirées des récits bibliques, sont écrites simplement, sans prétention, mais récitées avec passion.

Pour tenir un journal intime de mon cheminement spirituel.

L’écriture est le moyen par excellence pour décrire mes conversations avec Dieu, mon questionnement, mes réflexions sur la croissance spirituelle. C’est une discipline spirituelle qui requiert de la patience et du temps.

Pour un témoignage créatif.

Réciter, raconter des histoires bibliques à la première personne, planifier des récitals, c’est mon témoignage. Cependant, cela exige de la créativité. J’essaye de marier créativité et témoignage parce que je crois que la prédication englobe tous les talents que Dieu accorde à ses enfants. Alors, puisque j’évolue dans l’univers des mots, j’aimerais les utiliser pour partager mon image de Dieu avec les autres.

Je t’invite à lire mon blogue:

  • pour trouver de l’encouragement grâce à des réflexions bibliques,
  • pour une autre lecture des histoires bibliques,
  • pour un coup d’oeil sur mon parcours spirituel qui saura te motiver,
  • pour lire de la poésie chrétienne.

Nous cheminerons ensemble sur la route de la croissance spirituelle.

Ensemble, en route vers le ciel!

Skip to toolbar