Tag Archives for " Bible "

Épisode # 14: Suis-je une bonne personne?

“Tu es une bonne personne!”, répète-t-on souvent à certains d’entre nous. À force d’écouter cette affirmation, on peut developper l’idée que cette “bonté” ou les “vertus” possédées sont acceptables devant Dieu ou qu’on commet rarement de péché. Mais est-ce vrai? Comment peut-comprendre le sens profond du mot péché?

Dans cet épisode, Billy et moi nous tentons de réfléchir à la définition du mot péché dans cette série dont le thème central est l’identité chrétienne.

Clique ici pour écouter et participer à la conversation.

 


 

Pistes de réflexion 

  • La définition du péché couramment répétée dans les églises
  • Les déclarations de Jésus sur le péché et le plus grand des commandements
  • Le récit de la chute et les leçons qu’on peut en tirer par rapport à la définition du péché

Ce que tu dois faire

  • Réfléchis aux implications du péché dans ta vie
  • Tiens un journal de prière pour approfondir ta relation avec Dieu

Journal de Priere

 

Ressources

Versets

Épisode # 14 Le chrétien au quotidien

1 Jean 3:4

Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi.

1 Jean 3:4 Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. Click To Tweet

Ézéchiel 18:4
Voici, toutes les âmes sont à moi; l’âme du fils comme l’âme du père, l’une et l’autre sont à moi; l’âme qui pèche, c’est celle qui mourra.

Romains 3:23
Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu.

Jacques 2:9-11
Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs.…

Jacques 2:9-11 Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs.… Click To Tweet

1 Jean 5:17
Toute iniquité est un péché, et il y a tel péché qui ne mène pas à la mort.

Citations

Épisode # 14 Le chrétien au quotidien

“Tout le monde peut y passer dans ce couloir sanglant où sont accrochés nos péchés, tableaux délicieux, où le gris domine cependant.”

André Breton

Le péché est tout ce qu’on fait ou pense qui n’est pas en accord avec le caractère de Dieu.

 

Le péché est tout ce qu'on fait ou pense qui n'est pas en accord avec le caractère de Dieu. Click To Tweet

Épisode # 14 Le chrétien au quotidien

Si l’homme ne se sépare pas du péché dans le temps, le péché entraînera l’homme dans l’éternité. Pensée terrible, et qui devrait nous faire frémir !

Alfred Auguste Pilavoine

 

La discussion sur le péché n’est pas encore terminée. Je te donne rendez-vous la semaine 🙂

 

Épisode # 5: Je me lance à coeur joie

Les petites et les grandes déceptions peuvent voler notre joie. Mais, est-ce de la vraie joie? Que dit la Bible concernant la joie? Qui la procure? Est-ce que Dieu s’intéresse à notre joie? Comment devrait se comporter un chrétien face aux situations difficiles de la vie quotidienne? 

Dans l’épisode # 5 du podcast “Le chrétien au quotidien”, Billy et moi, nous parlons de la joie. Clique sur l’image pour écouter cette discussion. 

 

Dans cet épisode, tu sauras:

  • La définition biblique de la joie
  • Les raisons pour lesquelles tu dois être joyeux
  • Ce qui pourrait t’empêcher d’avoir de la joie
  • Ce que tu peux faire pour avoir de la joie

Un coeur joyeux est un bon remède. Épisode # 5 du podcast “Le chrétien au quotidien”

À retenir dans cet épisode

  • Seul Dieu procure de la joie durable
  • Quand on a l’Esprit de Dieu, on a de la joie
  • La joie est contagieuse
  • La joie est un remède naturel

 

Ressources utiles

Versets bibliques

Un coeur joyeux est un bon remède, Mais un esprit abattu dessèche les os. Proverbes 17:22 Click To Tweet

Car vous sortirez avec joie, et vous serez conduits en paix ; les montagnes et les collines éclateront devant vous en chants de triomphe, et tous les arbres des champs battront des mains… Ésaïe 55:12
Bienheureux le peuple qui connaît le cri de joie ! Ils marchent, ô Éternel ! à la lumière de ta face. Ils s’égaient en ton nom tout le jour, et sont haut élevés par ta justice. Psaume 89:15, 16
La voix de triomphe et de salut est dans les tentes des justes : la droite de l’Éternel agit puissamment. Psaume 118:15

 

La joie est le fruit de l’esprit. Épisode # 5 du podcast “Le chrétien au quotidien”

Tu as mis de la joie dans mon coeur, plus qu’au temps où leur froment et leur moût ont été abondants. Psaume 4:7

La lumière est semée pour le juste, et la joie pour ceux qui sont droits de coeur. Justes, réjouissez-vous en l’Éternel, et célébrez la mémoire de sa sainteté ! Psaume 97:11, 12

Car alors tu trouveras tes délices dans le Tout-puissant, et vers Dieu tu élèveras ta face. Job 22:26

Citations

Les chrétiens devraient constituer le people le plus joyeux et le plus heureux du monde. AD, chp 14, EGW Click To Tweet

 

Épisode # 5 du podcast “Le chrétien au quotidien”

 

La joie et le rire allongent la vie autant que la tristesse et les larmes l’abrègent. Nicolas Massias (1848)

À défaut d’être heureux, donner un peu de joie aux autres, c’est là tout mon horizon.
Henri-Frédéric Amiel

Que personne ne vienne à vous sans repartir meilleur et plus joyeux. Mère Teresa

Aimer la vie, c’est porter en soi la joie de vivre et la faire rayonner autour de soi. Jean Gastaldi

Faisons de chaque moment qu’il est nous permis de vivre un moment de joie. Joseph Wresinski

Rire, c'est refuser de se laisser aigrir par notre impuissance et nos échecs, c'est montrer que la vie reste la plus forte et qu'en son centre, on a placé la joie. Alexandre Jollien Click To Tweet

 

D’autres articles

Comme je l’ai dit dans le podcast, cet été, nous avons lancé un défi sur la page Facebook du site. Deux articles ont été publiés à cet effet. Pour les consulter, clique sur les liens suivants:

  1. Je me lance à coeur joie
  2. Ils ont dit

À toi de jouer

Réfléchis à ta vie. Es-tu quelqu’un qui est joyeux? Si non, pourquoi?

Partage et commente 🙂

À bientôt!

 

 

Une étudiante chrétienne (presque) parfaite

C’était l’hiver au Canada. Il faisait extrêmement froid. Immigrée des Antilles, je n’étais pas née dans un climat nordique. Toute l’année était l’été dans mon pays d’origine, mais vivant au Canada depuis près de trois ans à ce moment-là il m’était difficile de m’acclimater à l’hiver. Il faisait tout le temps gris. En fait, j’avais toujours froid. Il faudrait ajouter à cela que je ne maitrisais pas encore l’art de m’habiller pour l’hiver.

Cette année-là, non seulement j’enseignais à temps plein, mais aussi j’étais retournée à l’université pour faire des études en traduction. Mes journées comptaient 15h de travail et d’études et j’étais extrêmement fatiguée. Les devoirs s’accumulaient alors que j’essayais de jongler avec un horaire particulièrement chargé.

Une amitié pas comme les autres

Je m’étais liée à la professeure qui enseignait ce cours, et de temps en temps elle me conduisait à la maison le soir après le cours. Nous avons développé une certaine camaraderie, car elle aussi était une nouvelle arrivante au Canada et nous discutions des difficultés liées à l’immigration.

Je la respectais pour son excellente formation et la connaissance de la matière qu’elle enseignait même si je n’étais pas d’accord avec ses opinions religieuses. Elle n’était pas croyante, par conséquent, ses interventions en classe étaient teintées de ses opinions. Personnellement, je ne me sentais pas visée. Et j’appréciais tout ce que j’apprenais grâce à son enseignement.

Je n’en peux plus!

Un soir, après un cours de linguistique, j’étais particulièrement fatiguée et découragée. Après une longue journée de travail, je n’avais pas d’énergie pour m’asseoir sur les bancs de l’école. Mais, je suis quand même allée au cours. Pour la première fois, je contemplais la possibilité d’abandonner l’université.

Je ne pouvais pas quitter mon emploi, et je n’avais pas suffisamment de temps pour faire mes recherches et remettre des devoirs bien préparés. Je détestais la sensation d’être une étudiante ratée. À dire vrai, je pensais aussi à la réaction de mes professeurs quand ils lisaient mes devoirs qui n’étaient pas bien documentés. Si moi je pouvais voir les faiblesses de mes devoirs, à plus forte raison, eux les experts. Mais je ne disposais pas de temps pour les corriger. Par conséquent, pour la première fois, je me disais que ce n’était pas une bonne idée de continuer mes études même si je n’avais pas de diplôme canadien.

Je débattais cette question dans mon esprit. Alors que ma professeure me raccompagnait à la maison ce soir-là, elle m’a posé des questions précises concernant la classe, mon horaire. Et je ne sais pas pourquoi, je me suis montrée très vulnérable et je lui ai raconté ma lutte de survie. Je lui ai dit que j’allais sûrement abandonner les cours.

Une leçon de foi venant d’une non-croyante!

Après m’avoir écoutée attentivement, Mme B. (un surnom) m’a montré combien importantes étaient les études, particulièrement pour moi une jeune femme noire, immigrante. Elle m’a dit qu’elle me faisait confiance et que je réussirais. Elle croyait en mon intelligence.

Cette amie non-croyante a passé plus d’une demi-heure assise dans sa voiture devant ma maison tentant de redonner de l’espoir et du courage à une chrétienne au bout du rouleau. À la fin de la conversation, je lui ai dit que je penserais à ses conseils et que je lui ferais part de ma décision.

Une décision de foi

Une semaine plus tard, je lui ai écrit pour la remercier et pour lui dire que je poursuivrais mes études. Deux ans et demi plus tard, j’obtenais mon diplôme de traductrice.

Quand j’y pense maintenant, je me souviens qu’un jour, une incroyante a donné une leçon de persévérance et de confiance en Dieu à une chrétienne avertie. Non, elle n’a pas utilisé de versets bibliques, ni parlé au sujet de Dieu. Mais, elle m’a encouragée. Quelle ironie!

Alors que la Bible renfermait des centaines de promesses d’espoir, il a fallu que Dieu m’envoie une aide particulière. Il a vu que j’avais besoin de quelqu’un pour me tenir la main sur le chemin cahoteux et difficile de la vie. Cette aide s’est matérialisée en la personne d’une autre créature même si cette dernière n’accepte pas son autorité.

Dieu écrit droit avec des lignes courbes!

Dieu comprend la faiblesse de ses enfants. Il ne les abandonne dans les difficultés. Il leur envoie des aides inhabituelles, inusitées, mais efficaces. J’aurais dû être celle qui donnait de l’espoir. J’aurais dû savoir que mon Père céleste pourvoirait à tous mes besoins, mais il m’a fallu une incroyante pour me rappeler les principes de base de la foi.

« Merci Seigneur parce que quand je suis au plus faible tu es au plus fort. Quand je ne peux pas continuer la route, tu me portes sur tes épaules. Et tu m’envoies des aides inimaginables et incroyables. »

Jacqueline 

En route, ensemble vers le ciel!

Journal d’une Chrétienne (Presque) Parfaite

J’adore recevoir du courrier. Je crois que tout le monde aime en recevoir (enfin presque!). La preuve? Les médias sociaux explosent. Ils nous mettent en contact plus facilement et nousnote-258310_1920 incitent à converser, à échanger. En effet, les commentaires pleuvent sur les blogues et les microblogues. Nous voulons être au courant de tout, et tout de suite. Savoir ce que les autres pensent, même s’ils sont éloignés de nous, et comprendre les tendances du web deviennent une préoccupation de tout instant.

La Bible, lettre divine adressée à l’humanité

Je me représente la Bible comme des lettres de Dieu adressées à l’homme. C’est le courrier disponible pour tous. Nos prières sont nos lettres à nous, notre réponse en quelque sorte.

Ces premières lettres écrites par Dieu représentent le cri de cœur d’un Père aimant partant à la recherche de ses enfants.

Racontant des récits d’hommes qui nous ressemblent ou expliquant des avertissements justifiés et salutaire, toute la Bible parle de l’amour d’un Dieu infiniment grand pour l’homme infiniment petit.

Je suis certaine que Dieu veut que toutes ses créatures deviennent enfin ses enfants. Il ne ménage pas ses efforts, utilisant tantôt un moyen, tantôt un autre pour parvenir à toucher leur cœur.

Une pensée qui me rassure!

clockDieu connaît chacun de nous et sait, dans chaque cas, ce qu’il faut pour nous parler personnellement. Si quelquefois nous ne sommes pas réceptifs à sa voix, il persiste dans ses efforts pour conquérir notre cœur. Nous sommes libres alors de le choisir ou de le rejeter. Cette pensée me rassure!

Le journal d’une chrétienne presque parfaite

Pendant les prochaines semaines, je publierai le courrier qu’il m’a adressé et mes réponses. Ce sera un dialogue ouvert entre lui et moi.

Je partagerai avec vous les questions, les trébuchements, les balbutiements d’une chrétienne presque parfaite!

À bientôt!

Skip to toolbar