Mon ami aimerait lire ça aussi!

Un chrétien équilibré savoure la victoire des autres, tire leçons des actes d’amour et d’abnégation de ses confrères, se désolent des échecs de ses frères et sœurs dans la foi et laisse ses yeux fixés sur Jésus, le modèle parfait. #croissancespirituelle #Jesus #foi #croyant #chretien #vivreavecDieu #paroledeDieu #leplaisirsecrireAs-tu déjà écouté des sermons dans lesquels le prédicateur exalte tellement un personnage biblique que tu te sens inferieur au point où tu te demandes si jamais tu parviendras à réaliser quelque chose pour Dieu? Même l’intention de ce prédicateur était très bonne au départ, en définitive si son sermon provoque du découragement ou du doute et ne motive a se raccrocher à Jésus, quelque part il y a quelque chose qui ne fonctionne pas.

Se comparer aux autres est un réflexe tout à fait normal mais qui peut se révéler dangereux dans n’importe quel domaine particulièrement dans le domaine spirituel.

 

Se comparer aide à grandir spirituellement

Je me souviens constamment des choix que certains des personnages bibliques ont fait et qui me motivent à aller de l’avant spirituellement. Par exemple, les amis de Daniel n’ont pas hésité à désobéir au roi Nebucadnestar comprenant bien qu’il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes (Actes 5:29) même si cela aurait pu leur coûter la vie.

Daniel en a fait de même quand il a décidé de continuer à prier trois fois par jour comme à son habitude malgré le décret du roi. Esther s’est présentée devant son monarque de mari risquant la peine de mort. Paul a consacré toute sa vie au partage de sa foi quoique violemment persécuté. En pensant à ces personnages, je vois que ma vie est remplie de bien de compromis dont il faut absolument me débarrasser si je veux suivre leur exemple.

C’est absolument positif puisque ces histoires ont été écrites pour nous servir de leçons:

Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre. 2 Timothée 3: 16 – 17

Dieu l’a bien compris, vivre en communauté et permettre à la vie des autres de nous servir d’exemples est un catalyseur formidable de croissance. C’est ainsi que nous grandissons, c’est comme ça que nous nous battons.

Dieu l’a bien compris, vivre en communauté et permettre à la vie des autres de nous servir d’exemples est un catalyseur formidable de croissance. C'est ainsi que nous grandissons, c'est comme ça que nous nous battons. Click To Tweet

Se comparer aux autres : un piège à éviter

Se comparer aux autres est totalement positif si c’est fait avec sagesse. Dans ce cas, on choisit ce qu’il faut imiter, on reconnait ses limites à soi et on travaille sur sa situation personnelle pas en fonction de ce que vivent les autres.

Se comparer aux autres est un piège quand on veut absolument que leur vie devienne la nôtre sans avoir recours au jugement personnel, à l’avis de Dieu. Je voudrais être comme Salomon, un homme rempli de sagesse. Mais aussi un homme extrêmement faible dont la luxure et l’appétit démesuré des choses sexuelles l’ont conduit très loin de Dieu et plongé toute une nation dans l’idolâtrie.

De l’autre côté de la médaille, il y a de ces comparaisons qui découragent. Je pense à  Paul, et je me dis que peut-être je ne suis pas prête à faire autant de sacrifices pour ma foi, que leur situation est tellement différente de la mienne que cela ne vaut même pas la peine d’essayer. Je me décourage en ne me sentant pas à la hauteur. Et cela peut devenir une excuse pour abandonner.

Un chrétien équilibré savoure la victoire des autres, tire leçons des actes d’amour et d’abnégation de ses confrères, se désolent des échecs de ses frères et sœurs dans la foi et laisse ses yeux fixés sur Jésus, le modèle parfait. #croissancespirituelle #Jesus #foi #croyant #chretien #vivreavecDieu #paroledeDieu #leplaisirsecrireAs-tu déjà vu le succès de quelqu’un d’autre comme un moyen de te faire paraître mauvais? Si oui, tu n’es pas seul dans ce processus de pensée. Pour certains, le succès des autres équivaut à souligner leurs propres échecs et ils décident des fois de ternir la réputation des « gagnants » en colportant des rumeurs négatives. Des excuses sont faites telles que l’autre partie étant plus chanceuse ou l’ayant facile. Une autre excuse est de dire que tout vient facilement à cette personne ou, pire encore, utiliser leur succès pour mettre en évidence une autre lacune sans rapport. Et si tu pouvais entraîner ton cerveau à adopter une mentalité de croissance?

 

Que faut-il faire alors?

Nous ne pouvons ignorer les histoires des autres, leurs luttes, leurs victoires. En même temps, il faut toujours les placer dans la balance divine. Quelle que soit la vie extraordinaire que les autres ont menée et mènent, tout le monde a besoin de Jésus. Seul Jésus sauve! Et quand on parle du salut, tous les humains sont égaux devant Dieu. Il n’y en a pas un qui est supérieur. Jésus est venu pour sauver l’humanité toute entière, sans distinction de réussites sociales ou autres.

Cette perception apporte un équilibre à un jeu de comparaison néfaste qui affecte la société actuelle. On se compare à ses voisins, à ses amis, aux membres de sa congrégation, et on prend des décisions catastrophiques dont on paie les conséquences amèrement ou on est plongé dans la dépression.

Un chrétien équilibré savoure la victoire des autres, tire leçons des actes d’amour et d’abnégation de ses confrères, se désolent des échecs de ses frères et sœurs dans la foi et laisse ses yeux fixés sur Jésus, le modèle parfait.

Un chrétien équilibré savoure la victoire des autres, tire leçons des actes d’amour et d’abnégation de ses confrères, se désolent des échecs de ses frères et sœurs dans la foi et laisse ses yeux fixés sur Jésus, le modèle parfait. Click To Tweet

Pour aller plus loin

Te compares-tu souvent aux autres croyants? Qu’est-ce que cela te fait?

Mon ami aimerait lire ça aussi!