Mon ami aimerait lire ça aussi!

Quelle prière fais-tu?Dans la Bible, Dieu invite tous ceux qui le veulent à venir à lui. De l’Ancien Testament au Nouveau, tout ce que Dieu veut c’est que ses créatures reviennent vers lui. Il est disposé à accueillir tous ceux qui sentent le besoin de prendre une pause du tourbillon fou de la vie afin de se reposer en lui.

 

Invitations à répétition

Les invitations de Dieu sont claires et sans équivoque:

Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, Même celui qui n’a pas d’argent! Venez, achetez et mangez, Venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer!… Esaie 55:1

Vous m’invoquerez, et vous partirez; vous me prierez, et je vous exaucerai. Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur. Jérémie 29:12, 13

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Matthieu 11:28

Et l’Esprit et l’épouse disent: Viens. Et que celui qui entend dise: Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie, gratuitement. Apocalypse 22:17

Invitation acceptée mais après?

Pour toi et moi, nous avons répondu à cette invitation. Dans un premier temps, nous connaissons cette paix que seul Dieu peut procurer. Notre prière au début de notre relation avec lui ressemble à celle du publicain qui réclame:

O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. Luc 18:13

Seigneur, sois apaisé envers moi

Nous avons conscience de notre état et n’hésitons pas à exposer nos faiblesses devant notre père. Nous profitons largement des avantages de la prière. Cependant, avec le temps, il peut arriver que nous nous habituions tellement à prier que cela devient un rituel dénué de profondeur.

En effet, nous écoutons des gens prier. Inconsciemment, nous retenons des phrases toutes faites répétées dans nos communautés religieuses. Elles deviennent la nouvelle norme, la nouvelle façon de prier. Sans le vouloir, notre relation avec Dieu est plongée dans une routine qui nous est difficile de changer.

Nous écoutons des gens prier. Inconsciemment, nous retenons des phrases toutes faites répétées dans nos communautés religieuses. Elles deviennent la nouvelle norme, la nouvelle façon de prier. Sans le vouloir, notre relation avec Dieu est plongée… Click To Tweet

Des prières comme logo

Je ne sais pas si tu as déjà vécu cette expérience: tu vas à une autre église. Tu entends les prières des membres, c’est alors que tu te rends compte qu’il y a des expressions ou des phrase qui sont répétées tout au cours du service par tous ceux prient qui sont différentes de celles de ton église. C’est une expérience que je fais tout le temps. C’est comme-ci la prière devient une sorte de logo 🙂

 

 

Je ne pense que ça soit mauvais étant donné qu’en fait chaque communauté religieuse exerce une influence sur ses membres. Cependant, ce dont j’ai peur c’est la formalité qui peut s’infiltrer dans nos prières sans que nous en prenions garde.

Deux sortes de prières

Selon moi, il y a deux sortes de prières: une formaliste, dénuée de sentiments sincères  et l’autre spontanée qui vient du coeur. La première nous éloigne de Dieu, la seconde nous rapproche de lui.

Je ne pense pas la seule à penser de cette façon. Une autre auteure a écrit ceci, il y des années:

Il y a deux sortes de prières: la prière formaliste et la prière fervente. Les répétitions d’usage, les phrases traditionnelles, prononcées lorsque le cœur ne sent pas le besoin de Dieu, constituent la prière formaliste. […] Ayons grand soin, dans toutes nos prières, d’exprimer les besoins de notre cœur et de dire seulement ce que nous avons l’intention de demander. Toutes les expressions fleuries dont vous pouvez vous servir n’équivalent pas à un seul désir fervent. Les prières les plus éloquentes ne sont que de vaines redites si elles ne sont pas l’expression des vrais sentiments du cœur. Mais la prière qui monte d’un cœur sincère, avec des accents semblables à ceux qu’on adresserait ici-bas à un ami pour lui demander une faveur sur laquelle on compte, est la véritable prière de la foi. Le publicain qui monta au temple pour prier nous offre l’exemple parfait de l’adorateur sincère et consacré. Il sentait qu’il était un pécheur et son extrême misère le poussa à s’écrier avec ardeur: “Ô Dieu, sois apaisé envers moi qui suis un pécheur. E. W., Avec Dieu chaque jour p 21.2

Il y a deux sortes de prières: la prière formaliste et la prière fervente. Les répétitions d’usage, les phrases traditionnelles, prononcées lorsque le cœur ne sent pas le besoin de Dieu, constituent la prière formaliste. Click To Tweet

 

Laquelle de ces deux prières fais-tu?

Mon ami aimerait lire ça aussi!