Mon ami aimerait lire ça aussi!

Dans le domaine spirituel, avant de nous lancer dans un combat sans merci pour changer nos habitudes et nos circonstances afin de croitre spirituellement il faut prier. #changer #croissancespirituelle #prière #Dieu #Jesus #foi #Bible #bloguechretien #croissancechretienne #leplaisirdecrireLa situation semble être normale. D’ailleurs depuis plus de 400 ans, toutes les générations ont vécu la même réalité : de longues journées de travail sous la surveillance de leur maitre. Point de repos à volonté. Point de vie personnelle sans qu’elle soit dictée par les chefs. Vivre dans une zone réservée à ceux de leur race en plus de subir la haine de leurs propriétaires. La Bible décrit clairement cette situation:

Il s’éleva sur l’Égypte un nouveau roi, qui n’avait point connu Joseph.
Il dit à son peuple: Voilà les enfants d’Israël qui forment un peuple plus nombreux et plus puissant que nous.
Allons! montrons-nous habiles à son égard; empêchons qu’il ne s’accroisse, et que, s’il survient une guerre, il ne se joigne à nos ennemis, pour nous combattre et sortir ensuite du pays.
Et l’on établit sur lui des chefs de corvées, afin de l’accabler de travaux pénibles. C’est ainsi qu’il bâtit les villes de Pithom et de Ramsès, pour servir de magasins à Pharaon.
Mais plus on l’accablait, plus il multipliait et s’accroissait; et l’on prit en aversion les enfants d’Israël.
Alors les Égyptiens réduisirent les enfants d’Israël à une dure servitude.
Ils leur rendirent la vie amère par de rudes travaux en argile et en briques, et par tous les ouvrages des champs: et c’était avec cruauté qu’ils leur imposaient toutes ces charges. Exode 1: 8 – 14

Une histoire ancienne mais pertinente pour notre époque

Nous sommes dans l’Égypte antique, plusieurs années après la mort de Joseph. Le nouveau Pharaon au pouvoir n’a pas connu cet Hébreu qui a sauvé l’Égypte de la famine et lui a permis de garder sa position de chef de file dans la Mésopotamie. Arrivé au pouvoir, il s’inquiète de la présence de ces étrangers qui occupent une partie de sa patrie, de son pays, et qui visiblement s’accroissait. Alors, désireux de protéger son peuple contre la trahison probable des Hébreux en cas d’invasion militaire étrangère, le nouveau Pharaon prend des mesures draconiennes pour empêcher cette éventualité. Diriger, c’est prévoir dit-on.

La Bible décrit alors ce processus en trois étapes qui va être définir la nouvelle réalité des enfants d’Israël :

  • D’abord, ils sont réduits à de durs labeurs
  • Ensuite, les Égyptiens les réduisent en esclavage
  • Finalement, ils sont totalement méprisés.

Que ferais-tu?

Mets-toi à la place des Hébreux, qu’aurais-tu fait? Tu es né dans ce pays, tu n’as jamais connu ton pays d’origine, mais dans ton pays d’accueil, on te rejette. Tu es moins que rien. C’est ton quotidien. L’aurais-tu accepté?

Comme toutes les histoires ou la puissance militaire et technologique d’un pays lui donne des pouvoirs illimités sur d’autres peuples, ces derniers se révolteront quand  même. En effet, il est fort difficile pour les humains de vivre totalement dans l’oppression sans manifester un regain de révolte. Les Hébreux ont fait la même chose. Ils se sont révoltés en criant vers Dieu pour les délivrer.

La vie apparemment normale qu’ils vivaient comme esclaves ne leur paraissait plus normale. Les habitudes qu’ils avaient d’être à la solde des égyptiens ne leur satisfaisaient plus. Il fallait faire quelque chose. Étant donné qu’ils croyaient en Dieu, ils ont recouru à  la prière.

La prière la première étape en tout

Il est intéressant de découvrir dans les histoires bibliques de l’Ancien Testament en particulier la façon dont cette communication avec Dieu tient une place importante. En effet, en feuilletant les premières pages de la Bible, on découvre peu à peu que la prière – même si des fois ce terme n’est pas utilisé explicitement dans le récit – tient une place prioritaire dans la vie de tous ceux-là qui croyaient en Dieu et qui voulaient réussir malgré les circonstances qui étaient contre eux.

Il est intéressant de découvrir dans les histoires bibliques de l’Ancien Testament en particulier la façon dont cette communication avec Dieu tient une place importante. Click To Tweet

3 Exemples bibliques à suivre

  1. Abraham

À ma connaissance, le mot prière n’est pas répété continuellement dans l’histoire de la Bible. Il est dit souvent que Dieu parla à Abraham et ce dernier parla à Dieu.  Dans Genèse 17, il est rapporté cette conversation intéressante entre Dieu et Abraham (Genèse 17).

Si on accepte que la prière est une conversation avec Dieu, par conséquent, on comprend bien combien la prière occupait une place importante dans la vie d’Abraham. Et à chaque fois qu’Abraham mettait Dieu au centre de ses décisions grâce à la prière, il réussissait. Sa vie allait être changée pour le mieux grâce à la prière.

2. Moise

Il ne serait même pas nécessaire de donner cet exemple, mais c’est incontournable. Il est dit dans la Bible que personne sur terre n’a de relation aussi profonde avec Dieu que Moise. Imagine, non seulement Moise parlait à Dieu constamment mais aussi il a passé 40 jours en sa compagnie sans voir aucun autre être humain (Exode 34). Il est resté la sur la montagne en train de prendre les instructions, d’écouter Dieu et de développer cette relation particulière avec Dieu qui a fait de lui l’homme le plus patient de la terre. Mais tout a commencé par la prière.

Dans le domaine spirituel, avant de nous lancer dans un combat sans merci pour changer nos habitudes et nos circonstances afin de croitre spirituellement il faut prier. #changer #croissancespirituelle #prière #Dieu #Jesus #foi #Bible #bloguechretien #croissancechretienne #leplaisirdecrire

3. Daniel

Son nom signifiait “Dieu est mon juge”. Quand on a changé son nom, il a continué à se voir comme Daniel parce que son nom révélait la destinée que Dieu lui-même avait tracée pour sa vie. Cet homme a connu des moments difficiles dans sa vie, mais une constante a demeuré : sa vie de prière. Avant de faire toute chose, il donnait la priorité à sa conversation avec Dieu. Sa vie se basait sur  la prière (Daniel 2:17-18; 6:10; 9:3; 9:20; 10:12 ).

Peut-on changer ses circonstances et ses habitudes?

La Bible nous dit que oui, mais on doit commencer par la prière. Paul va dire dans le Nouveau Testament:

Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. Ephésiens 6: 18

Dans ce passage, Paul conclut en fait avec la dernière arme spirituelle à laquelle il faut s’accrocher, qu’il ne jamais ni négliger ni oublier : la prière. Il reconnait que nous sommes en lutte.

Ta vie est une lutte et elle est faite aussi d’habitudes qui se traduisent en actions. Tous ceux qui veulent progresser spirituellement, financièrement et socialement doivent évaluer leurs habitudes pour se débarrasser de celles gênantes qui nuiront à leur croissance.

Dans le domaine spirituel, avant de nous lancer dans un combat sans merci pour changer nos habitudes afin de croitre spirituellement il faut prier. Click To Tweet

Je te lance ce défi

Si tu n’es pas satisfait de ta relation avec Dieu, tu veux progresser mais tu fais exactement les mêmes choses (habitudes), je peux te garantir que tu ne verras aucun progrès, au pis-aller tu perdras la foi. Pour bien commencer ton année, je vais te donner des astuces qui te porteront à réfléchir pour changer ta vie. Ils s’inscriront tous dans le cadre de ta progression spirituelle. Souviens-toi la première étape est toujours la prière.

Mon défi pour toi cette année est de croitre spirituellemnt grâce à des mesures concrètes pour changer tes circonstances.  Es-tu prêt à relever ce défi?

À ton tour

Quelle est une mauvaise habitude que tu aimerais abandonner pour croitre spirituellement?

Mon ami aimerait lire ça aussi!