Mon ami aimerait lire ça aussi!

Le partage de sa foi la responsabilité de chaque chrétien

Parler de Dieu, expliquer clairement ses croyances relève d’une tour de force dans un monde aussi sécularisé que celui dans lequel nous vivons. Nous autres chrétiens, nous sommes pris dans le tourbillon fou de la vie quotidienne –  comme c’est le cas pour tout le monde d’ailleurs – et souvent, il nous est difficile de nous rappeler ou de trouver le temps nécessaire pour partager notre foi.

Une foi morte?

Je fréquente assidûment l’église depuis mon enfance. J’ai vécu dans trois pays ayant des cultures différentes. De plus, je vis, comme tout le monde,  l’explosion technologique que nous connaissons actuellement:

  1. Tout est informatisé et automatisé (en fait presque tout!).
  2. Les pensées ont changé donc la mentalité aussi.
  3. La société se sécularise de plus en plus.

Quelles en sont les implications sur la foi en Dieu ? Est-ce que les gens n’ont plus besoin de Dieu ces jours-ci? Qu’en est-il du partage de sa foi qui semble être en déclin?

quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?
Diminution de la foi dans les derniers jours

Je pense qu’il existe toute une combinaison de facteurs externes qui ont,  sur le mouvement d’évangélisation un impact extrêmement négatif. Mais, je crois sincèrement aussi que notre foi cesse d’attirer les gens parce que nous ne la partageons plus.

3 secrets de polichinelle

En Amérique du Nord, il est très courant de voir des publicités pour des retraites spirituelles, des concerts, des activités qui n’engagent pas le partage actif de sa foi. ll me semble que presque tout est organisé pour affermir la foi des croyants qui sont  à l’intérieur de l’église sans les mettre au défi de laisser le confort de leur congrégation. Devrait-il en être ainsi? Ne devrions-nous pas discuter des maigres efforts qui sont effectués dans le domaine du partage de sa foi, ici, en Amérique du Nord ou dans les grands centres urbains développés? Négliger d’en parler n’efface pas le fait que nos églises se vident.

quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?
Nos églises se vident

Selon moi, parmi toutes les raisons qu’on peut évoquer pour expliquer cette situation, il ne faut pas oublier de considérer les suivantes:

1. Les pratiques de l’église ont totalement changé

C’est tout à fait naturel que les églises, évoluant dans une culture changeante, changent aussi. Ceux qui soutiennent que l’église ne devrait pas changer ne tiennent pas en compte tous les aspects déterminant l’évolution du genre humain. En effet, que l’on soit d’accord ou non, l’homme change, son environnement change, ses pratiques le sont aussi. Par conséquent, il faut s’attendre à ce que l’église, constituée d’hommes et de femmes, changent. Le cœur du problème n’est pas le changement en tel que, mais les raisons qui motivent ce changement et la différence entre pratique et principe.

 

Ceux qui soutiennent que l'église ne devrait pas changer ne tiennent pas en compte tous les aspects déterminant l'évolution du genre humain. Click To Tweet

 

Je crois que les principes bibliques sont immuables mais la façon de les intégrer dans notre vécu peut varier d’un siècle à l’autre. Donc, les pratiques ecclésiastiques ont changé. Cependant, est-ce que ce changement de pratique ne révèle pas une méconnaissance des principes aussi?

Les principes bibliques sont immuables

2. Une augmentation alarmante de l’illettrisme biblique

Avec les années, je constate aussi dans les congrégations chrétiennes un désintérêt manifeste et grandissant pour l’étude personnelle la Bible. Il me semble que la musique prenne la place de la Parole de Dieu. Je viens d’une église qui met l’accent sur les doctrines bibliques et la nécessité de comprendre la Bible pour soi-même. Toutefois, je vois avec peine des croyants qui défendent des positions armés de leur seul “je pense que“, ou tout simplement des gens qui ne peuvent répondre à de simples questions sur la Bible pour expliquer leurs croyances bien qu’ils soient à l’église depuis longtemps.

Toujours prêts à partager sa foi
Toujours prêts à partager sa foi

3. Le rôle incompris des pasteurs et des leaders spirituels

Cette observation est une résultante de la précédente. Étant donné que peu de croyants prennent du temps pour approfondir leur connaissance biblique, la mission de l’église reste entre les mains des pasteurs, de “ceux qui savent comment faire” dit-on. Les autres membres emmènent des invités dans leur temple et ils les laissent entre les mains des experts pour les convaincre du bien-fondé de leur foi.

Paul déclare dans Éphésiens 4 versets 11 et 12 :

“Et il (Jésus) a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ.”

Donc pour Paul, l’un des rôles des pasteurs est d’apprendre aux gens à partager leur foi, non pas à faire le travail tout seuls.

Le problème dans ce scénario

S’il suffisait d’emmener les gens à l’église et de les laisser aux bons soins des dirigeants, alors il y aurait beaucoup de nouveaux croyants régulièrement,  ce qui est rarement le cas là où j’habite. Dans le contexte nord-américain, par exemple, les gens ne sont pas vraiment intéressés à venir visiter l’église. Conséquence? L’évangélisation ou le partage de sa foi est à l’état latent. L’effectif des églises baisse considérablement. Les gens ne sont pas évangélisés.

Et si nous suivions le modèle biblique?

Dans la Bible, surtout dans le Nouveau Testament, les appels pour le partage personnel de sa foi sont multiples. Dans les épîtres de Paul, ce dernier s’adresse à ses lecteurs  soit en les félicitant pour leur participation active à l’évangélisation, soit en leur rappelant leur tâche de prêcher ou les encourageant à ne pas négliger leur mission (Philippiens 1: 3 – 6; 2 Timothée 4: 1-2).

Je ne pense pas que Paul ait une fois interdit ou découragé les membres à partager leur foi sous prétexte que ce travail était seulement réservé à lui et aux autres leaders spirituels de cette époque, les apôtres. Alors, pourquoi ne pas suivre la Bible?  Le partage de sa foi est la responsabilité de chaque chrétien pas seulement celle des super héros ou vedettes de nos églises. En tout cas, telle est mon opinion.

 

Le partage de sa foi est la responsabilité de chaque chrétien pas seulement celle des super héros ou vedettes de nos églises. Click To Tweet

 

Qu’en penses-tu?

 

Mon ami aimerait lire ça aussi!