Mon ami aimerait lire ça aussi!

L'une des descriptions de Dieu que j'aime et qu'on se plait à redire dans le monde chrétien est Dieu est amour. C'est la déclaration qui devrait constituer la norme qui juge nos actions à l'égard des autres. #AmourDeDieu #AimeTonProchain #DieuEstAmourL’une des descriptions de Dieu que j’aime et qu’on se plait à redire dans le monde chrétien est Dieu est amour. C’est la déclaration qui devrait constituer la norme qui juge nos actions à l’égard des autres. En effet, la foi chrétienne se repose sur l’amour parce que le Dieu dont nous disons être les fils et les filles est amour. L’amour du prochain devrait être le barrage contre l’intolérance et la marginalisation des gens qui prévalent dans notre monde actuel.

Le barrage contre l’intolérance et la marginalisation

L’évangile selon Matthieu – écrit particulièrement à l’intention des Juifs – relate les grands discours de Jésus dans lesquels Jésus lui-même nous met en face de nos faiblesses quand il s’agit des grandes déclarations religieuses que nous nous plaisons à répéter. En fait, Jésus nous met au défi de pratiquer ce que nous prêchons et d’aller au-delà des paroles dénuées de sens.

En effet, nous les chrétiens, parfois, nous faisons de très beaux discours sur l’amour du prochain au sein de nos beaux temples, dans le cadre d’un service d’adoration. Cependant, au cours de la routine journalière, il nous est très facile de les oublier et d’agir exactement tout le monde, comme le dictent notre parti politique et notre entourage qui, parfois, ne tiennent  pas compte des injonctions divines.

Des déclarations fracassantes

Quand il parle des relations interpersonnelles, Jésus déclare:

Moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d’être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: Raca! mérite d’être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! mérite d’être puni par le feu de la géhenne. Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande. Matthieu 5: 22 – 24

Vous avez appris qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire? Les païens aussi n’agissent-ils pas de même?Matthieu 5: 43 – 47 

L'une des descriptions de Dieu que j'aime et qu'on se plait à redire dans le monde chrétien est Dieu est amour. C'est la déclaration qui devrait constituer la norme qui juge nos actions à l'égard des autres. #AimeTonProchain #AimerDieu #DieuEstAmour #Chrétien

Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes. Matthieu 7: 12

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Matthieu 22: 37 – 39

Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Matthieu 7:1

Ce ne sont que quelques-unes des déclarations fracassantes de Jésus qui provoquent des questions.

Des questions dérangeantes

Que nous lisions ces déclarations en contexte ou séparément de leur chapitre, elles nous portent à nous demander si notre foi fait vraiment une différence dans la vie quotidienne.

L'une des descriptions de Dieu que j'aime et qu'on se plait à redire dans le monde chrétien est Dieu est amour. C'est la déclaration qui devrait constituer la norme qui juge nos actions à l'égard des autres. #AimeTonProchain #Amour #DieuEstAmour #Dieu #Bible #Chrétien #leplaisirdecrire

Alors que le monde actuel connait de très importants bouleversements sociaux et politiques, c’est le moment ou jamais de nous demander si nous aimons comme Dieu aime. Notre foi, transcende-t-elle  notre appartenance politique? Nos croyances, sont-elles solidement ancrées dans la Bible ou dans les leaders politiques influents? Notre amour, ressemble-t-il à celui des publicains comme le déclare Jésus, c’est-à-dire ceux qui aiment leurs amis, leurs proches mais détestent les étrangers ou ceux qui leur font du tort?

Alors que le monde actuel connait de très importants bouleversements sociaux et politiques, c'est le moment ou jamais de nous demander si nous aimons comme Dieu aime. Click To Tweet

La question fondamentale

En fait, la question fondamentale à nous poser est la suivante: Partageons-nous notre foi? Si oui, quelles sont les caractéristiques de cette foi? Quel en est le contenu? Je crois fermement que la croissance chrétienne repose sur trois piliers: la prière, la lecture personnelle de la Bible et le partage de sa foi. En ce qui a trait au partage de sa foi, c’est le devoir de chaque chrétien de le faire. Si on se targue d’être chrétien, même si on ne partage pas intentionnellement sa foi, son comportement se charge de le faire. Car comme le dit Jésus:

Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Matthieu 7: 17 – 20.

Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.… Click To Tweet

Notre comportement, nos actions et nos réactions représentent nos fruits. Il est difficile de faire semblant tout le temps. A un certain moment, notre vraie nature prendra le dessus et tout le monde saura exactement qui nous sommes. Mais ce qui est pire, c’est que ceux qui ne sont pas croyants peuvent tout simplement assimiler un comportement négatif, dénué de toute compassion humaine, de tolérance et de chartité,  à la foi chrétienne. C’est le danger de tout chrétien qui ne comprend pas que la loi du royaume de Dieu est l’amour parce que le roi lui-même est amour.

Dans nos relations interpersonnelles, le vrai barrage contre l’intolérance et la marginalisation des autres est forcément l’amour, mais l’amour divin. François-Marie Robert-Dutertre abonde dans le même sens en écrivant un texte poétique que j’aime bien:

Tolérance et Charité

Frères, j’ai fait déjà deux fois le tour du monde ;
J’ai coudoyé partout la foule des abus,
Aux abîmes profonds quand j’ai jeté la sonde,
Le vice a dépassé le nombre des vertus.

Le mal porte en tous lieux sa semence féconde,
Sous nos pieds aussi bien qu’aux lointaines tribus ;
Tout germe, tout fleurit et la moisson abonde,
Et comme un souverain il perçoit ses tributs.

Il fallait, pour sécher ses humides prunelles,
Que l’homme, soutenu d’espérances nouvelles,
Pût gravir le chemin de l’immortalité.

Voilà pourquoi Dieu fit, des voûtes éternelles,
Descendre parmi nous deux anges, sœurs jumelles :
La douce Tolérance et l’humble Charité.

 

A ton tour

Quel défi représente pour toi la manifestation de l’amour du prochain dans tes relations interpersonnelles?

 

 

Mon ami aimerait lire ça aussi!