Mon ami aimerait lire ça aussi!

Le Saint-Esprit distribue les dons aux croyants suivant son bon plaisir. Il ne te contacte pas avant de te doter d’un don. Donc, parfois, il se peut qu’on conteste son choix ou que l’on rejette tout simplement le don en le mettant de côté, en l’ignorant. #prière #bible #livreprière #Jésus #Dieu #foi #citation #verset #leplaisirdecrire

As-tu déjà entendu parler de dons? En général dans la société, on parle de talents. On dit des gens qu’ils très talentueux, qu’ils sont doués dans un domaine. Parfois, ils sont carrément des génies brillants dans un domaine spécifique.

Pour nous autres en tant que croyants, nous parlons de dons. Ces derniers comme leur nom l’indique te sont donnés comme cadeaux de la part de Dieu. Leur objectif dit Paul est d’édifier la communauté des saints et de la motiver pour aller partager sa foi.

Dans 1 Corinthiens 12, l’apôtre fait mention de toute une liste de dons et de la nécessité dans toute communauté chrétienne de tenir compte de chacun d’eux comme le corps a diverses parties et s’en sert pour fonctionner harmonieusement.

Récemment publiés sur le blogue


Les voies de Dieu sont imprévisibles


En plein travail cette année, acharnée je devrais dire, pour exécuter, lancer, travailler sur plusieurs projets, j’ai eu cette pensée bizarre qui ne m’a jamais quittée et j’ai dû abandonner certains projets pour écrire cette nouvelle série. Pourtant, au milieu de ce tourbillon d’activités consacrées à cet objectif, alors que j’étais en train de m’occuper des derniers aspects techniques de ma boutique en ligne, j’ai compris que je devais relancer mes recueils de poésie.

Clique ici pour avoir accés immédiatement

De la poésie? Qui en a besoin?


C’est une idée folle dans une société dans laquelle le mot même tend à disparaître. Des journaux de croissance spirituelle? Bien sûr! Des ebooks sur la prière? Définitivement! Mais des recueils de poésie? Non!


Une expérience personnelle difficile


Tu vois, j’ai toujours aimé la poésie. Ou du moins, je devrais dire que la poésie m’a choisie. Ce n’était pas un choix délibéré. En grandissant, je me suis retrouvée à lire et à étudier des textes poétiques en prose en particulier parce que j’appréciais leur message. Ils parlaient à mon cœur et sans le savoir après avoir récité mon premier texte en public (j’étais très très jeune ☺ ) la poésie est entrée dans ma vie.


Personnellement, je ne recherchais pas particulièrement des textes poétiques ou des histoires pour partager des messages, mais bizarrement, dans mes lectures, je tombais régulièrement sur de tels textes et je prenais plaisir à les réciter. Et ma réputation était établie : Jacqueline la poétesse, celle qui récite des textes longs, la fille à la mémoire de…

Clique ici pour te procurer ta copie


Une réputation qui me met mal à l’aise


Avec les années, la réputation a grandi au sein de ma communauté religieuse. J’organisais des récitals de poésie, je récitais à tous les évènements possibles et imaginables. Mais quelque part au fond de moi, j’étais un peu mal à l’aise. Jacqueline, poétesse? Non!

Écoute un texte que j’ai enregistré tiré de mon recueil À coeur ouvert :

Rédemption

Des dons suivant le bon vouloir de Dieu et la nécessité de la communauté

Comme je l’ai dit au début de l’article, le Saint-Esprit distribue les dons aux croyants suivant son bon plaisir. Tu vois, Dieu ne te contacte pas avant de te doter d’un don. Donc, parfois, il se peut qu’on conteste son choix ou que l’on rejette tout simplement le don en le mettant de côté, en l’ignorant, etc.

On peut réagir de cette façon pour plusieurs raisons entr’autres les autres qui n’apprécient guère l’exercice de ce don ou tu es perçu bizarrement. Acceptes-tu le don spirituel que Dieu t’a donné même s’il paraît bizarre?

Seigneur, ce n’est pas juste!

J’hésitais à répondre quand quelqu’un m’appelait poétesse. D’autres m’appelaient conteuse. Je n’aimais pas totalement ce titre parce que dans mon esprit un poète, c’est quelqu’un avant tout qui n’a pas les pieds sur pied, qui vit dans les nuages, qui n’est pas réaliste et qui sûrement ne peut réussir dans la vie.


Je me souviens quand j’ai partagé avec quelqu’un que je respectais beaucoup que je voulais publier des recueils de poésie, il m’a clairement fait comprendre que cette direction était la pire que je pourrais prendre. J’ai compris son inquiétude. Après tout je ne connaissais personne dans mon environnement qui était poète professionnel.

Alors, dans mon jeune esprit, la poésie était par-dessus tout un passe-temps qui pourrait devenir gênant avec le temps. Par conséquent, j’ai continué à réciter, mais j’ai mis de moins en moins d’accent sur cela.


Je suis têtue, Dieu l’est encore plus ☺

Quand j’ai redessiné le site l’année dernière, j’ai beaucoup hésité à mettre une rubrique sur la poésie parce qu’après tout je ne comptais plus écrire de la poésie. Finalement, j’ai conservé cette rubrique. Mais si tu vas sur le site et que tu cliques sur Poésie, tu ne vas pas trouver beaucoup d’articles. D’ailleurs, j’ai fusionné un site consacré à la site que je gérais à mon site actuel. C’est pourquoi l’idée de relancer mes recueils ne m’était pas vraiment monté en tête alors que je travaillais avec frénésie pour publier mes journaux de croissance spirituelle.


C’est alors que Dieu m’a arrêtée pour attirer mon attention sur cette passion que je voulais mettre de côté une fois pour toutes. Une passion qui a contribué grandement à équilibrer ma vie, à m’insuffler de l’espoir et de nouveaux buts, à établir une relation plus intime avec Dieu.

La poésie a occupé une place importante dans mon cheminement spirituel. À cause d’une mésinterprétation ou de la mauvaise publicité dont elle fait l’objet, j’étais prête à la jeter aux oubliettes. Mais Dieu a insisté pour que je reprenne mon stylo et que je parle, j’étudie et j’écrive de la poésie de nouveau.

Quand j’ai compris ce message, je me suis sentie tellement soulagée, légère comme un poids s’était soulevé de ma poitrine.

Merci Seigneur, parce que même quand je ne sais pas ce qu’il me faut, toi tu le sais et tu m’attires à toi pour reprendre la voie de l’éternité.

Dans les prochains articles, je vais donc parler de poésie, de méditation et de croissance spirituelle pour t’encourager à utiliser tes propres dons afin de croitre spirituellement. Attends-toi à être surpris 🙂

A ton tour

Quel don particulier que Dieu t’a donné qui ne fait pas bonne presse et que tu as tendance à rejeter ou que tu n’as pas développé?

Ta prochaine étape

Veux-tu lire ma poésie et t’en inspirer pour tenir un journal de méditation? Alors, procure-toi mes deux recueils :

Mon ami aimerait lire ça aussi!