Category Archives for "Poésie"

Jacques Prévert

Chanson dans le sang

Jacques Prévert

Chanson dans le sang

J’imagine que tu as un texte poétique préféré. Cette semaine je choisis le texte Chanson dans le sang, de Jacques Prévert, qui donne une description révélatrice du monde.

J’ai découvert ce texte il y a des années lors d’un récital de poésie. Tout de suite après, je suis allée acheter un recueil de Jacques Prévert et depuis je continue à aimer sa poésie 🙂

Bonne lecture!

Chanson dans le sang

Il y a de grandes flaques de sang sur le monde
où s’en va-t-il tout ce sang répandu
Est-ce la terre qui le boit et qui se saoule
drôle de saoulographie alors
si sage… si monotone…
Non la terre ne se saoule pas
la terre ne tourne pas de travers
elle pousse régulièrement sa petite voiture ses quatre saisons
la pluie… la neige…
le grêle… le beau temps…
jamais elle n’est ivre
c’est à peine si elle se permet de temps en temps
un malheureux petit volcan
Elle tourne la terre
elle tourne avec ses arbres… ses jardins… ses maisons…
elle tourne avec ses grandes flaques de sang
et toutes les choses vivantes tournent avec elle et saignent…
Elle elle s’en fout
la terre
elle tourne et toutes les choses vivantes se mettent à hurler
elle s’en fout
elle tourne
elle n’arrête pas de tourner
et le sang n’arrête pas de couler…
Où s’en va-t-il tout ce sang répandu
le sang des meurtres… le sang des guerres…
le sang de la misère…
et le sang des hommes torturés dans les prisons…
le sang des enfants torturés tranquillement

par leur papa et leur maman…
et le sang des hommes qui saignent de la tête
dans les cabanons…
et le sang du couvreur
quand le couvreur glisse et tombe du toit

La guerre déclarée
j’ai pris mon courage
à deux mains
et je l’ai étranglé.

Le Ministre de la guerre :
Je poursuis.
Un hôpital détruit : dix, cent –
et je suis modeste –
peuvent être reconstruits
Et, le projet adopté à l’unanimité,
la nuit est tombée,
l’hôpital a sauté avec aux alentours

quelques bribes du quartier.
Le jour se lève sur la ville
où le rire s’amenuise, se dissipe et disparaît.
Tout redevient sérieux.
La vie, comme la Bourse, reprend son cours
et la mobilisation générale se poursuit de façon normale.

Et le sang qui arrive et qui coule à grands flots
avec le nouveau-né… avec l’enfant nouveau…
la mère qui crie… l’enfant pleure…
le sang coule… la terre tourne
la terre n’arrête pas de tourner
le sang n’arrête pas de couler
Où s’en va-t-il tout ce sang répandu
le sang des matraqués… des humiliés…
des suicidés… des fusillés… des condamnés…
et le sang de ceux qui meurent comme ça… par accident.
Dans la rue passe un vivant
avec tout son sang dedans
soudain le voilà mort
et tout son sang est dehors
et les autres vivants font disparaître le sang
ils emportent le corps
mais il est têtu le sang
et là où était le mort
beaucoup plus tard tout noir
un peu de sang s’étale encore…
sang coagulé
rouille de la vie rouille des corps
sang caillé comme le lait
comme le lait quand il tourne
quand il tourne comme la terre
comme la terre qui tourne
avec son lait… avec ses vaches…
avec ses vivants… avec ses morts…
la terre qui tourne avec ses arbres… ses vivants… ses maisons…
la terre qui tourne avec les mariages…
les enterrements…
les coquillages…
les régiments…
la terre qui tourne et qui tourne et qui tourne
avec ses grands ruisseaux de sang.

Jacques Prévert

À bientôt

Le plaisir d'écrire

La poésie engagée, un regard neuf sur la vie

Le plaisir d'écrire

La poésie engagée

Pour moi, toute écriture vise à sensibiliser les consciences.

À défendre une cause.

À promouvoir son message.

À poser une pierre dans le mur quasi indestructible qu’est la vie.

Dans ce cas, la poésie ne peut être un exercice futile.

Mais une écriture engagée qui promène un regard neuf sur la vie.

La poésie est un monde où chacun a sa place et chaque place appartient à quelqu’un.

 

On écrit pour dire quelque chose.

On s’exprime pour partager son monde avec les autres.

On s’engage dans une bataille pour la survie de soi.

On refuse de se conformer

sans essayer de se transformer.

On revient sur les mots déjà utilisés

pour leur donner un nouveau sens.

On dit “bonjour à la vie” et aux autres.

 

Prends donc ta place dans l’univers poétique.

N’hésite pas à utiliser tes mots.

À faire passer ton message.

Le monde t’attend!

 

Le vrai amour, cesse-t-il un jour?

 

Débattu depuis toujours, l’amour continue pourtant d’alimenter les pages des livres, les conversations autour d’un verre et nos pensées. Nous sommes motivés ou découragés selon l’expérience sentimentale que nous faisons.

L’amour fait partie de la vie de tous et de toutes.

Peut-on vraiment cesser d’aimer une personne? Voici le texte que l’une de mes amis a écrit et qu’elle veut partager avec vous.

PS Ce texte a été publié pour la première fois en février 2014.

Le vrai amour, cessera-t-il un jour?

Mon âme est attachée au tien,
Cet amour est enraciné dans mes entrailles.
Je t’aime comme si je t’avais donné la vie
Comme si sans toi je n’ai pas de vie.

Ce n’est jamais vraiment fini
Toi et moi c’est pour la vie
Que tu sois en Chine et Moi en Haïti
Que tu sois avec Mélanie et Moi avec Alexis
Notre histoire n’est pas finie.

Des âmes entremêlées : c’est ce que nous sommes.
Comment fais-tu pour être aussi fort?
Ton amour n’est pourtant pas mort.
Tu t’efforces de construire cette écorce
Comme si avec un regard, un mot, un geste, un silence
Je ne pouvais pas briser cette force et réparer notre entorse.

Je lis en toi ce qu’elles ne peuvent pas,
Tu écris en moi ce qu’Il ne pourra jamais lire.
Elles ne seront jamais moi,
Il ne sera jamais toi.
Toi et Moi seuls, on sera toujours.
Pourquoi?…

 

À bientôt!

Rédemption

Il est de ces rencontres qui chanVidegent la vie et les idées. Elles ne sont pas fréquentes. mais quand ça arrive, on ne peut le manquer. En pensant au passé, on se souvient de ce qu’on a été. Parfois, on secoue on la tête. On reste contemplatif devant les changements qui se sont opérés en soi.

Dans ce texte, c’est ce que je fais, une ballade dans le passé pour apprécier ce que je suis devenue grâce à cette rencontre.

 

Es-tu fatigué? Voudrais-tu avoir une nouvelle identité? Devenir un “nouveau moi”? Alors, une rencontre avec Jésus s’impose.

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 1 Corinthiens 5:17

Rédemption

 

 

Vide était jadis ma coquille.

Depuis, je l’ai remplie de toi!

C’est vrai, je suis fatiguée.

Toutefois, mon cœur songe aux horizons éternels

Ou sans cesse mes rêves me transportent!

Je me rappelle avec effusion de cœur

Mes excursions dans les avenues obscures des folles espérances humaines

Et je redécouvre le désespoir de mon cœur autrefois meurtri :

Refrain macabre d’un amour déçu,

Source de chagrin continuel.

Aux souvenirs d’hier, une invitation macabre vous était lancée mes amis.

Lorsque dans mon désespoir je voulais vous faire visiter mon antre,

Je vous montrais la vallée des ossements des cœurs sans espoir.

Mais maintenant, la joie rayonne de mon visage.

J’ai été restaurée.

Mise à neuf.

Reconquise.

Renouvelée.

Rachetée.

Ma vie est un récipient ou un amour inaltérable se déverse en abondance.

Je perçois mon Ami divin dans mes luttes et mes débordements.

Pourquoi croient-ils que tu es absent?

Que je souffre ou que je sois joyeuse,

Je médite sur ton amour insondable.

Une chaleur intérieure m’étreint alors le cœur.

Tu es là dans le tourbillon de ma vie agitée.

Mon cœur blessé, tu le panses soigneusement.

Mon âme meurtrie, tu la soignes amoureusement.

Pourquoi croient-ils que tu es absent?

Chacun des miracles extraordinaires de mon ordinaire vie

Révèlent ta présence.

Tu es,

Tu existes.

Ma vie le prouve.

Une règle essentielle

 

"Image courtesy of imagerymajestic / FreeDigitalPhotos.net".

“Image courtesy of imagerymajestic / FreeDigitalPhotos.net”.

Écrire sur la poésie requiert autant de sensibilité et de motivation qu’écrire un texte poétique.

Les blogues qui parlent de la poésie sans poster de la poésie sont peu nombreux, contrairement à ceux qui traitent de musique, de peinture, d’artisanat, etc. Je crois que la raison fondamentale est celle que je viens de mentionner.

En effet, il est difficile de parler de poésie si on ne s’y intéresse pas réellement, si un texte poétique ne réveille en soi des émotions enfouies mais vitales. Les critiques littéraires se doivent donc de posséder cette sensibilité rare qui fait du poète ce qu’il est.

Cependant, comme tout autre artiste, le poète aime entendre se vanter ses oeuvres. Il voudrait que ses expressions soient louées et encensées par les critiques. Sinon, il pense avoir perdu son temps, et souvent abandonne la poésie.

De temps en temps (plus souvent que je le voudrais), je tombe sur des critiques de mes textes qui ne me plaisent pas. Au lieu de répéter des clichés comme “la critique est aisée, mais l’art est difficile”, j’essaie de me rappeler que chacun a droit à sa propre opinion. Le point de vue de quelqu’un ne détermine pas qui je suis ni quel genre de texte je peux écrire. De plus, ce qui me pousse à continuer est cette règle essentielle :

La pratique est maitre de l’art

Vous connaissez, j’en suis sûre, des dizaines de proverbes, d’adages, de citations célèbres qui parlent de persévérance, de la nécessité de continuer à peaufiner son travail pour en récolter un meilleur résultat. Il en est de même de l’écriture. On ne peut devenir un bon écrivain, à défaut d’être un grand écrivain, sans écrire régulièrement.

Les poètes ou auteurs que nous aimons n’ont pas publié toutes leurs oeuvres ou tout ce qu’ils ont écrit n’ont pas forcément gagné l’admiration de tous. Mais, ils ont continué à poursuivre le rêve merveilleux et pénible qu’est l’écriture.

Si jamais, vous êtes enclin à vous décourager en lisant des critiques négatives sur votre travail, rappelez-vous :

« Ecrire n’est pas une vocation, mais un désir ferme de provocation. »
Georges Raby

 

Poésie et cetera

Au fil du temps

Poésie et cetera

Au fil du temps

J’ai appris à aimer la poésie  et la lecture en fait en grandissant alors que les textes poétiques et les livres de mes auteurs préférés décrivant les scènes rocambolesques parfois de leur petite enfance. Ces textes étaient pertinents. Ils me touchaient et nourrissaient mon imagination fertile.

Je crois que l’histoire de façon générale nous touche. À un moment ou à un autre, on se souvient de son enfance, de ses récits qui ont bercé nos nuits. Ils restent quelque part dans notre mémoire et refont surface au cours de ses veillées avec des amis, des sorties entre copains où il est de bon ton de raconter une histoire vécue.

Pour moi, c’est aussi, parfois, pendant la nuit que certaines histoires me reviennent quand je l’ai décrit dans ce texte.

 

Jadis

Doucement,
Tendrement,
Mes paupières closes
Tournaient
Pour laisser défiler
Les héros pittoresques
De mes histoires enfantines.
Dans la nuit noire,
La lune capricieuse
Se fermait
Aux regards insolents
De ces atomes
Sur la terre tombés.
Et mes héros dansaient
Joyeusement,
Hardiment,
Sous mes paupières closes.

 

Texte tiré de Excursions et souvenirs, la poésie au quotidien.

Pour avoir ta copie gratuite, clique ici

À bientôt!

Passe-temps

Tout le monde arrive à un moment de sa vie où la monotonie s’installe. Le cliché boulot-metro-dodo devient un leitmotiv difficile à contourner ou à dépasser. Parfois, c’est le contraire : on est tellement occupé qu’on n’arrive pas à trouver du temps pour soi, sa famille, les êtres qu’on aime.

Le texte qui suit (video et transcription) exprime le désir de créer du temps pour un dialogue à coeur ouvert avec son partenaire.

 

 

 

Passe temps

Je voudrais avoir du temps.
Je veux dire du temps,
Vraiment,
Pour toi et pour moi.
Dans un cœur à cœur,
Je te dévoilerais
Les secrets de mon être.
Je deviendrais toi
Et tu deviendrais moi.
Tu comprendrais mes pleurs,
Mes émotions,
Mon émoi.
Je prendrais dans mes mains
Une poignée de bonheur
Mélangée à une goutte de souffrance.
Au firmament,
Je les répandrai.
Des traces scintillantes de feu, esquissant
La joie renouvelée, se dissémineraient partout.
Une vigueur nouvelle
Sera communiquée
Pour rendre heureux le parcours étroit
Du chemin de la vie…

 

 

« Mon bien-aimé a passé la main par la fenêtre, et mes entrailles se sont émues pour lui. »
Salomon

 

Extrait du livre Poésie et cetera,16 textes pour se rappeler la magie des mots.

 

 

Poésie d'amour

Tu es …

Poésie d'amourFaire de la poésie, c’est se confesser. Des confessions joliment rédigées qui invitent le lecteur à se confesser à son tour. La poésie est vraiment l’art qui déshabille nos émotions et nous laisse exposés au regard des autres. Un regard critique, sévère ou compatissant.

Si on se connecte pas à ses émotions, à ses pensées, si on ne s’écoute pas réfléchir, si on met une barrière entre ses sentiments et soi-même, il sera difficile d’écrire de la poésie qui vient du coeur.

Les mots peuvent être bien choisis, les vers joliment tournés, mais en fin de compte, le texte ne touchera pas le coeur.

Faire de la poésie

Faire de la poésie

Dans le texte qui suit, un coeur est mis à nu pour décrire l’importance de “l’autre” dans sa vie.

 

Sais-tu ce que tu es pour moi?

Mon cœur regorge de mots

Que toi seul tu peux entendre

Sans en rougir.

Tu es le seul,

L’unique.

Tu es et tu seras…

Je t’envie.

Je voudrais être pour quelqu’un

Ce que tu es pour moi.

Je voudrais me réveiller en pensant

Que quelque part, quelqu’un

Dans le vaste univers à moi pense

Comme moi je pense à toi.

Je prendrais alors la vie à bras-le-corps.

Je partirais en croisade pour sauver

Tous les cœurs endommagés, meurtris.

Je les embrasserais.

Je les guérirais.

Je recollerais leur âme déchirée

Avec la seule force que me donnerait

La pensée que l’on pense à moi

Comme à toi je pense…

 

« Je suis à mon bien-aimé et ses désirs se portent vers moi! »

Salomon

Poésie et cetera, Jacqueline Émile

Poésie et cetera

 

 

Pour lire d’autres textes poétiques tirés de mon recueil “Poésie et cetera”, télécharge ta copie gratuite en cliquant ici. 

 

À bientôt

 

 

 

 

Pour une gratuité des recueils de poésie

Auto publication

Publier son livre

C’était une soirée tranquille à la maison. Je voulais la consacrer à la lecture, mais cette fois-ci, je voulais absolument découvrir de nouveaux textes poétiques. En effet, je pars souvent à la recherche de nouveaux textes pour alimenter mon amour de la poésie. Alors, j’ai décidé de chercher un nouveau recueil gratuit sur mon iPad. Quoi de plus simple, n’est-ce pas?

Pourtant…

Après les 30 premières minutes, je me suis dit que ce n’était pas aussi simple que je le croyais. Les livres gratuits disponibles, en français, étaient en majeure partie des recueils de poètes que nous avons étudiés à l’école, par conséquent peu intéressants pour moi à la recherche de nouveauté.

En recherchant des livres gratuits sur d’autres sujets, je pouvais en trouver suffisamment pour satisfaire une curiosité instantanée. Mais, dans le domaine de la poésie française, très peu étaient gratuits parmi les titres disponibles (peu nombreux eux aussi). Cependant, les forums de poésie foisonnent sur Internet. Des milliers de poètes amateurs, comme moi, partagent leurs textes. De très bonnes discussions et d’analyses se font dans ces communautés. Alors, pourquoi ne pas partager sa passion à une audience beaucoup plus large?

Gratuité de l'art

Publie ton livre gratuitement

L’autopublicaton, une option?

La publication d’un livre électronique requiert peu de coûts que c’est à la portée de tous. Cela exige de la planification. Si on voit la quantité de livres gratuits, on peut dire que les passionnés de tous genres profitent de cette libéralisation dans la publication de livres pour partager leur passion sans penser à en tirer un profit financier. Les poètes amateurs, ont-ils peur des critiques négatives? D’une mauvaise réception de leur effort?

Auto publication

Auto publier son livre est facile

C’est vrai : la poésie est tellement intime dans son expression que souvent, on ne veut pas partager les textes écrits dans un moment intense d’émotions personnelles. Pourtant, c’est ce qui en fait la beauté. Je défends toujours une poésie venant du cœur vers les autres cœurs. Par conséquent, un texte poétique trouvera toujours un autre cœur pour le recevoir étant donné que fondamentalement les émotions humaines sont les mêmes partout sur la terre.

Si tu as peur de critiques négatives, rassure-toi, ton style de vie ne plaît pas à tous, par conséquent, tes écrits ne peuvent plaire à tous. T’attends-tu à une reconnaissance mondiale? Fais attention à ce phénomène de mondialisation qui veut que tous et partout mangent de la même manière et aient la même culture pour se sentir acceptés et vivants. Non. Différent ne veut pas dire mauvais, par conséquent, ne t’attends pas à être reconnu pour penser que tes écrits sont valables et importants.

Un texte poétique trouvera toujours un autre cœur pour le recevoir étant donné que fondamentalement les émotions humaines sont les mêmes partout sur la terre. Click To Tweet

Jette-toi à l’eau…

Je t’encourage donc à publier tes textes gratuitement. Ce ne sera pas pour un gain financier, mais pour le plaisir d’écrire. Si les critiques t’assassinent au moins tu leur auras donné l’occasion de critiquer! Fais comme moi, serre les dents, ferme les yeux et lance-toi dans l’aventure de la gratuité de l’art. J’ai hâte de lire tes textes…

Si tu veux avoir de l’aide, mon ebook “10 Étapes essentielles avant de publier son ebook” te sera extrêmement utile. Clique ici pour en savoir plus!

Étapes essentielles avant de publier son ebook

10 Étapes essentielles avant de publier son ebook

À ta réussite

 

Le poète est ce…

Poète

 

Tu aimes la poésie. Tu veux être poète, publier un recueil de poésie, lire de la poésie, n’est-ce pas?

Si je te demandais de définir la poésie que dirais-tu? Qu’en est-il du poète?

Chacun peut avoir sa propre définition ou se référer à une définition classique de ces mots. Par exemple, j’ai trouvé cette définition de la poésie dans l’encyclopédie Wikipédia : “La poésie est un genre littéraire très ancien aux formes variées, écrites généralement en vers mais qui admettent aussi la prose, et qui privilégient l’expressivité de la forme, les mots disant plus qu’eux-mêmes par leur choix (sens et sonorités) et leur agencement (rythmes, métrique, figures de style). “

Quant au poète, j’aime bien ce point de vue de l’écrivain J. Céard. Il déclare:

“Le poète est celui qui, plongé, comme tout homme, dans l’obscurité d’un monde insaisissable, entrevoit un peu mieux sa raison, perçoit les premières lueurs du jour. En d’autres termes, le don de poésie ne le soustrait pas à la foule des hommes « pauvres et chétifs » ; c’est dans sa condition d’homme qu’il accueille le don divin ; et par là il vit plus intensément qu’autrui le malheur de l’existence humaine et ressent davantage l’absence de cette lumière dont quelques rayons lui parviennent.”

 

J. Céard, La Nature et les prodiges (1977)

 

Et toi, comment définirais-tu la poésie et le poète?

 

Skip to toolbar