Category Archives for "Croissance chrétienne"

Lire la Bible

3 principes à appliquer pour bien lire la Bible

Lire la Bible

Principes pour bien lire la Bible

C’est courant de prendre un livre auquel on s’intéresse et de le lire entièrement sans en omettre un chapitre. En effet, nous sommes habitués à ces bouquins qui nous tiennent en haleine du début à la fin avec des rebondissements dignes d’un film de Hollywood. Les scènes sont soigneusement décrites les unes après les autres et les référents culturels nous sont tout à fait connus, ce qui améliore grandement notre compréhension et alimente notre intérêt.

Qu’en est-il de la Bible?

Tu as décidé de lire la Bible et c’est excellent. Tu comprends bien que c’est une tâche à ta portée. Mais pourras-tu lire ce livre comme un livre ordinaire?

Quand il s’agit de la Bible, c’est très difficile de suivre minutieusement le déroulement des actions du début jusqu’à la fin. En effet, le fond culturel des histoires ne nous est pas très familier par exemple. De plus, il n’y a aucune méthode de lecture prescrite en début de chapitre ou livre (La Bible a 66 livres) comme c’est le cas dans certains de nos manuels techniques. Ce qui est pire, la Bible ne commence même pas ses premiers mots par une description exhaustive du personnage central. Loin de là! Il est dit dans Genèse 1:1 : “Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.” Ses premiers mots provoquent déjà en nous une certaine velléité de doute si on a été scolarisé durant les 30 ou 40 dernières années.

La Bible vraiment semble donc être écrite pour une catégorie de gens sinon crédules du moins trop religieux pour se poser des questions pertinentes. Mais est-ce vrai?

Lire la Bible

La Bible est écrite pour notre bien

Comment lire la Bible?

Mettons de côté les idées apprises, entendues, conçues ou sceptiques que nous avons de la Bible pour discuter de la façon de lire la Bible. Je te propose ces trois étapes à suivre.

1. Comprendre le contexte historique du passage qu’on veut lire

Étant donné que la Bible a été écrite sur plusieurs siècles, il est normal d’assumer que la culture a changé. Il faut se rappeler qu’un écrivain fait des références à son vécu quelque soit le type de textes qu’il écrit. Il en est de même pour la Bible. Le siècle de David, avec ses moeurs culturelles et ses pratiques est différent de celui de Pierre. Même si les principes moraux bibliques demeurent inchangés, il faut quand même en tenir compte quand on lit ces deux auteurs.

Lire la Bible

Je vis le Seigneur

2. Déterminer le style littéraire

La Bible renferme beaucoup d’histoires, mais aussi des prophéties, des discours, des exhortations, etc. Son vocabulaire, son style, ses tournures ses phrases peuvent révéler des détails extrêmement importants.  Il est impératif par conséquent qu’on se pose des questions sur le genre utilisé par l’auteur pour véhiculer son message même si dans son entier la Bible est la parole de Dieu.

Il est impératif qu'on se pose des questions sur le genre utilisé par l'auteur pour véhiculer son message même si dans son entier la Bible est la parole de Dieu. Click To Tweet

3. Appliquer les leçons pour sa vie personnelle

Toute lecture de la Bible doit être accompagnée d’application personnelle, c’est-à-dire je dois me poser la question: Que dit ce passage concernant ma vie aujourd’hui, au 21è siècle? Comment trouver la réponse à cette interrogation?

Je crois que c’est celui qui a inspiré  ce livre qui doit nous aider à y répondre. En effet, si le Saint-Esprit ne nous ouvre pas les yeux pour saisir la pertinence de la Bible et l’application que nous devons en faire dans notre vie personnelle, toute lecture de la Bible restera au niveau théorique/intellectuel, sans grande utilité pour sa croissance spirituelle.

À réfléchir

Maintenant, c’est à ton tour de te demander comment tu pourrais mieux profiter de ta lecture de la Bible.

Partage tes commentaires 🙂

À bientôt

 

1 comment lire la Bible

Comment commencer à lire la Bible?

comment lire la Bible

Comment commnencer à lire la Bible

Des centaines de milliers de livres, d’essais, d’articles sont écrits à propos de la Bible, certains pour la plupart flatteurs ou enjoliveurs, d’autres carrément sceptiques. Cependant, la Bible est demeurée le livre qui a passé le test du temps.

On peut ne pas y croire, déformer ses enseignements, en ignorer le contenu ou la mépriser, toutefois, il est difficile de ne pas avoir entendu le mot “Bible” cité au moins une fois dans sa vie.

Mon expérience personnelle

Le livre était intimidant, mais d’une certaine façon attrayant. On en parlait régulièrement à la maison puisque j’ai grandi dans une famille chrétienne. Cependant, jusqu’à l’adolescence, je n’avais pas conscience qu’il fallait lire la Bible personnellement.

Un jour,  après maints sermons écoutés sur la nécessité de sonder les Écritures, j’ai décidé que j’allais commencer ma lecture. Comme pour toute nouvelle aventure, j’étais curieuse et enthousiaste au début, ensuite effrayée par l’ampleur de la tâche quand j’ai commencé pour finalement devenir sceptique quant à ma capacité de la réaliser.

Je n’ai pas réussi à lire toute la Bible quand j’étais adolescente. Toutefois, j’en ai lu une bonne partie. Et à travers les années, ce désir  de lire soigneusement la Bible est demeurée en moi malgré mes expériences en montagne russe avec ce livre fascinant.

A travers les années, ce désir de lire soigneusement la Bible est demeurée en moi malgré mes expériences en montagne russe avec ce livre fascinant. Click To Tweet

 

Une aventure difficile

La lecture de la Bible peut sembler une tâche tout à fait gargantuesque et peut paraitre être réservée aux initiés. Je constate que dans certaines communautés chrétiennes, l’accent n’est plus mis sur la lecture personnelle de la Bible mais l’interprétation qu’en fournissent les leaders religieux. Sonder personnellement les Écritures comme l’a ordonné Jésus est relégué parmi les tâches des dirigeants non des membres.

Cependant, je crois fermement que c’est de la responsabilité de chacun qui sait lire et qui a une Bible à sa portée de l’examiner minutieusement, de la sonder pour en tirer des leçons et des messages divins pour sa vie.

Cependant, je crois fermement que c'est de la responsabilité de chacun qui sait lire et qui a une Bible à sa portée de l'examiner minutieusement, de la sonder pour en tirer des leçons et des messages divins pour sa vie. Click To Tweet

 

Si, comme moi, tu es fasciné par la Bible et tu veux la lire régulièrement, je te conseille de:

1. Croire d’abord que tu peux lire la Bible

Tu dois opérer un changement de pensée. Penser que tu ne peux ni lire ni comprendre la Bible est un état d’esprit défaitiste qui t’empêchera de mettre sur pied un plan pratique et efficace afin de lire la Bible.

Je ne sais combien de personnes viennent à moi de temps en temps après une de mes prédications pour m’avouer qu’elles aimeraient bien lire la Bible mais qu’elles ne pensaient pas pouvoir y arriver. La Bible, selon elles, est trop compliquée.

Je ne veux nullement minimiser la complexité de la Bible ni diminuer l’effort qu’il faut déployer si on veut approfondir ses enseignements. Cependant, ce livre est rédigé pour être à la portée de tous dans un premier temps et pour être creusé afin d’y trouver les perles rares qui s’y trouvent. Par conséquent, tout le monde peut commencer sa lecture et en tirer profit. Ce qui m’amène à mon deuxième conseil.

Lire la Bible

La Bible peut être facile à lire

2. Commencer la lecture des livres les plus faciles

La Bible n’est pas écrite en ordre croissant de difficulté. Donc, un peu partout à travers ses pages, on trouvera des livres ou des passages dont la compréhension se révèle un peu facile alors que d’autres demandent une lecture approfondie sinon des explications supplémentaires qui doivent être apportées par des gens qui sont plus avancés que soi dans leur voyage à travers la compréhension de la Bible. C’est pourquoi quand on commence  à peine à lire la Bible, on est début en quelque sorte, on doit commencer par les livres les plus faciles à comprendre.

Lire la Bible

Dès l’enfance tu connais la Bible

Quels sont les livres les plus faciles?

Selon moi, il faudrait commencer par le texte ou passage qui a été étudié à l’église pendant un service de culte. Si tu vas à l’église régulièrement, assurément on y prêche des sermons bibliques (je veux dire des sermons tirés de passages bibliques dont l’exégèse a été bien faite. Ce ne sont pas des discours à caractère “motivationnel” dans lequel le prédicateur utilise un texte biblique pour défendre sa position.). Alors, choisis ce texte de retour à la maison pour le lire et le méditer.

Si non, tu peux commencer par les histoires qui sont connues de la Bible que tu as entendues à plusieurs reprises mais que tu n’as jamais lues toi-même. C’est un bon début pour trouver des détails qui n’ont pas été racontés jusqu’à présent ou que tu n’as jamais sus.

Une autre option est de commencer ta lecture par les Psaumes suivie des Évangiles. Je propose les Psaumes parce que ce sont des chants qui décrivent toute la panoplie des émotions humaines. Un de ces Psaumes va sûrement faire écho à ta situation actuelle. Ensuite les Évangiles, parce qu’on y raconte la vie de Jésus. C’est toujours fascinant de lire par soi-même tous ces récits extraordinaires des activités de Jésus sur terre.

3. Être constant dans ses efforts

Aucune nouvelle activité ne vaut la peine d’être entreprise si elle ne procure aucun bienfait. J’ai déjà expliqué cette idée dans un de mes articles précédents. Il en de même pour la lecture de la Bible. Certes, cette dernière procure des bienfaits durables (J’y reviendrai dans un prochain article!), mais ce n’est jamais fait du jour au lendemain. C’est un travail graduel de transformation que fait la lecture de la Parole de Dieu dans la vie des croyants, mais il faut que ces derniers continuent à lire régulièrement.

Lire la Bible

Lire la Bible continuellement

Certains jours, tu vas te décourager. Parfois, après la lecture d’un texte, tu te sentiras plus confus qu’auparavant. Mais continue, Dieu promet le Saint-Esprit à ceux qui persévèrent dans leurs efforts de comprendre sa Parole.

Pour aller plus loin

Qu’est-ce qui t’empêche de commencer à lire la Bible?

 

 

La Bible: ce livre méconnu

La Bible: ce livre méconnu!

La Bible: ce livre méconnu

La Bible : ce livre méconnu

Des millions de livres, d’articles, d’essais sont écrits à propos de la Bible. Si je te demandais ce qu’est la Bible, qu’est-ce tu me répondrais? La réponse la plus courante est que la Bible est la parole de Dieu . Mais qu’est-ce que cela signifie vraiment? Est-ce que cela a une importance de savoir que la Bible est la Parole de Dieu? Si oui, pourquoi autant de gens qui se disent chrétiens négligent-ils la parole de leur Dieu?

Ma méthode pour acheter un livre

Personnellement, j’aime lire, par conséquent, j’achète souvent des livres. Cependant, avant de me décider à acheter un livre et à le lire, je dois absolument avoir des renseignements précis sur ce livre. Je ne veux ni gaspiller de l’argent ni perdre mon temps. Alors, quand je vais à la librairie, ça prend du temps 🙂

Si c’est un auteur que j’aime bien, il m’est plus facile de choisir son dernier livre. Mais si c’est un auteur inconnu, d’abord, c’est le sujet de son livre qui m’intéresse. De façon générale, dans quelle catégorie est-ce que son livre est placé? Ensuite, je lis le résumé du livre. Comment décrit-il son livre? Puis, je lis les commentaires d’autres auteurs sur ce livre. Si jamais parmi ces auteurs se trouvent un ou plusieurs de mes auteurs préférés, alors la possibilité que j’achète ce livre augmente considérablement.

Après cette étape, je fais un survol du livre en regardant la table des matières. Je lis rapidement quelques sections du livre. Arrivée à cette étape, je suis prête à prendre une décision éclairée.

Qu’en est-il de la Bible?

Je pense que pour la Bible, il faudrait utiliser la même méthode: d’abord décider de s’en procurer, lire les commentaires des autres et en faire une idée soi-même. Il ne faudrait pas surtout pas s’arrêter aux commentaires des autres et ne pas poursuivre avec la dernière étape. En effet, malgré les centaines de milliers de commentaires sur la Bible, il n’en demeure pas moins que la Bible demeure un livre méconnu pour beaucoup de personnes même pour celles qui appartiennent à une communauté chrétienne.

Des mythes en ce qui concerne la Bible

Les on-dit ou les mythes concernant la Bible sont nombreux. J’en ai  répertorié trois que j’entends couramment.

La Bible:  un livre magique

Certaines personnes ne disent pas carrément cette phrase. Mais leur utilisation de la Bible le démontre. Mais, est-ce vrai que la Bible a été écrite comme un ensemble de formules magiques à apprendre pour faire face à des situations dangereuses?  C’est sûr que les portions bibliques mémorisées peuvent nous aider à raffermir notre foi dans les circonstances difficiles de notre vie. Toutefois, c’est une idée tout à fait fausse d’utiliser la Bible comme un livre rempli de formules magiques.

La Bible: un guide de réussite sociale

Il suffit d’écouter certains télévangélistes pour s’en persuader. Ils utilisent tous les versets ayant trait aux bénédictions / promesses matérielles pour persuader leur public que tout ira bien pour eux s’ils sont chrétiens.

Dans la Bible se trouvent insérées des promesses extraordinaires de Dieu envers ses enfants. Je crois fermement que si on suit les principes bibliques on ne prendra des décisions malheureuses dans sa vie. Toutefois, la réussite sociale telle décrite dans la société moderne n’est pas l’ultime objectif de la Bible. Je doute que Dieu veuille qu’on réussisse dans ce monde déchu tout en négligeant notre vie éternelle. La Bible raconte clairement l‘histoire d’hommes qui ont été tués, persécutés à cause de leur foi en Dieu. Si elle était le parfait livre de réussite sociale, dans ce cas, elle se contredirait elle-même.

Dans la Bible se trouvent insérées des promesses extraordinaires de Dieu envers ses enfants. Click To Tweet

La Bible : un livre de sagesse parmi les autres

Dans notre société postmoderne, il est facile de se procurer toutes sortes de livres de sagesse venant des grands courants d’idées philosophiques qui ont fait leur preuve jusqu’à un certain point. Devrait-on alors placer la Bible dans la même catégorie que les écrits des philosophes de l’ancien temps ou des temps modernes?  C’est certain que la sagesse juive y est décrite – le livre des Proverbes en est un exemple – cependant, je crois que la Bible va au-delà de cela.

Mais, c’est quoi la Bible en fait?

En parcourant la Bible, on ne voit se dresser le portrait d’un personnage qui reste égal à lui-même à travers les changements de siècle et de culture. Je ne pense pas aller trop loin si je dis que la Bible est le livre qui retrace l’histoire d’un Dieu aimant qui navigue à travers les hauts et les bas, les erreurs et les rébellions de ses enfants pour leur permettre d’atteindre l’objectif ultime: redevenir des êtres créés à son image.

la Bible est le livre qui retrace l'histoire d'un Dieu aimant qui navigue à travers les hauts et les bas, les erreurs et les rébellions de ses enfants pour leur permettre d'atteindre l'objectif ultime: redevenir des êtres créés à son image Click To Tweet

Par conséquent, quand j’ouvre la Bible:

Je m’attends à trouver l’image de Dieu dans tous ses récits et ses prophéties. En effet, les histoires ou prophéties bibliques contribuent à dresser le portrait correct de Dieu, portrait qui a altéré par la perception humaine après la chute. À travers ces récits, il ne faut pas tant célébrer leurs héros que la patience salvatrice de Dieu.

 

Je suis l'Éternel

Je suis l’Éternel

 

Je m’attends à trouver des idées contraires aux miennes et à les confronter à ma réalité. Puisque la Bible est la parole de Dieu, elle ne doit pas être considérée en partie tout en mettant de côté les sujets ou les idées avec lesquelles je ne suis pas d’accord. La Bible existe pour m’enseigner et me convaincre de changer de direction quand je suis sur la mauvaise voie.

Je m’attends à découvrir ce que Dieu attend de moi et ses plans pour mon avenir. La Bible n’est pas une boule magique, mais à travers elle, je peux devenir plus sage et entrer en contact direct avec Dieu. Les passages lus auront une application personnelle qui me sera expliquée grâce  à l’influence du Saint-Esprit.

 

Osée 4:6

Mon peuple meurt

 

Finalement, je m’attends, en étudiant la Bible, à connaitre intimement Jésus, le Sauveur de l’humanité. Tous les livres ont été écrits dans cet ultime but: faire connaitre Jésus. Je dois arriver à entretenir une relation personnelle avec le fils de Dieu en lisant à travers les pages de la Bible.

À réfléchir

Quelles sont mes perspectives de la Bible qui m’empêchent parfois à tirer profit de ma lecture?

Notre père qui es aux cieux

Notre Père qui es aux cieux

Notre père qui es aux cieux

Notre père qui es aux cieux

Chacun de nous peut donner une définition de la prière basée sur son expérience, celle des autres ou les sermons écoutés à l’église.

En général, ces définitions ont un point commun car elles mettent plus ou moins l’accent sur les mots “demander” et “recevoir”. C’est vrai, prier implique des pétitions envoyées du champ de bataille qu’est le monde au quartier général, là où siège Dieu.

Mais peut-on résumer la prière aux demandes, à une liste d’épicerie en quelque sorte qu’on demande à Dieu de remplir? Si on le fait, on donne raison à ceux qui disent que la prière est inutile vu que parfois (et même souvent) nos listes d’achat, nos “prières”, nous reviennent non cochées ou incomplètes. Parfois, notre date d’expiration est longtemps écoulée avant que Dieu ne daigne se manifester.

La prière pourrait devenir un exercice frustrant quand elle est définie comme une liste de requêtes qui sont faites à Dieu.

La prière pourrait devenir un exercice frustrant quand elle est définie comme une liste de requêtes qui sont faites à Dieu. Click To Tweet

Quand les disciples, émerveillés par le renouvellement et la force spirituelle que connaissait Jésus après ses séances de prière lui firent cette demande :”Enseigne-nous à prier” (Luc 11:1), Jésus ne s’est pas arrêté pour faire un discours élaboré sur les choses à dire et à ne pas dire, l’état spirituel de celui qui prie ni même leur décrire la position qu’occupe ce dernier au sein de la communauté. Pas du tout!

Notre père

Prière dominicale

Jésus a commencé par dire une simple prière dont les premiers mots étaient : “Notre Père qui es aux cieux“. Des années plus tard, dans les communautés chrétiennes, cette prière, appelée la Prière dominicale,  est extrêmement connue. Toutefois, avant de répéter hâtivement sa première phrase, il est bon de faire certaines considérations.

Notre Père : adjectif de possession

Le premier mot est un adjectif possessif “notre”. C’est un déterminant qui indique le possesseur, l’identité de celui qui possède une chose. En répétant le mot “notre” dans la prière dominicale, je reconnais deux choses importantes.

D’abord, le Père à qui je parle est le mien. Il m’appartient.  Déclaration qui peut sembler excessive, n’est-ce pas? Cependant, on n’a peur de dire “MON mari”, “MA femme”, “MES enfants”. Dans tous ces cas, l’idée d’appartenance, de possession en quelque sorte est sous-jacente.

Ensuite, en disant “Notre”, on reconnait qu’il existe un autre possesseur aussi. C’est toi, les autres, une communauté, un pays dont je fais partie. “Notre Père”! Nous sommes à part égale dans cette réalité de possession. Il n’est pas plus mon père qu’il ne l’est pour toi qui le reconnais et qui se soumets à sa volonté.

Notre père qui es aux cieux

Notre père qui es aux cieux

Notre Père: relation intime

Après le mot “notre” vient le titre ou fonction “Père“. “Notre Père“.

Ici, Jésus met l’accent sur le fait que l’être à qui je parle n’est pas un inconnu. Ce n’est pas le philanthrope riche à qui j’envoie une demande de dons mais qui ne me connait absolument pas. Ce n’est pas une fondation qui vient à l’aide aux déshérités et dont j’ose implorer la faveur. Non, la personne que je prie est un Père, mon père, notre père. Deux choses à souligner dans cette appellation  de Père.

D’abord, Jésus nous ramène à la création. Il clair que Jésus n’insinue pas qu’une autre interprétation du récit fait par Moise doit être recherchée puisque certaines preuves scientifiques ne sont pas encore trouvées pour prouver que la création est vraie. Non. Jésus valide ce récit simple d’un monde créé par la parole de Dieu. D’ailleurs, il était, lui aussi, à la création. Il ne peut démentir cet acte et donc se démentir lui-même.

Ensuite, la prière est une conversation. Si la personne à qui je m’adresse dans cet acte appelé “prière” est mon père, alors je ne peux confondre la prière à un exercice répétitif de formules toutes faites.

Dieu, notre Père

As-tu déjà vu un enfant parlant à son père en utilisant des phrases incompréhensibles, longues, sophistiquées pour impressionner ce père? Je ne le pense pas. Tout ce que tu pourrais entendre dans cette conversation serait:

  • Des mots d’affection
  • Des questions
  • Des remarques dépourvues de sens (venant de l’enfant, bien sûr! :))
  • Des plaintes
  • Des demandes incessantes
  • Des pleurs
  • De la joie partagée

Tout cela et bien plus dans le cadre d’une relation de confiance. L’enfant s’attend à ce que son père soit présent totalement. Il s’arrête, il écoute son père. Il réplique. Il se fâche, il boude, mais il va quand même reprendre la conversation.

Et le père, comment se comporte-t-il? Il écoute son enfant, s’arrête, réfléchit, essaie de trouver des expressions simples pour décrire des réalités complexes. Il répond aux demandes et aux besoins de son enfant. IL se fâche, il se tait, mais il reprend éventuellement la conversaient.

Les pères humains éprouvent un plaisir particulier à parler à leurs enfants. Ils aiment quand ces derniers font appel à leur aide dans n’importe quelle situation, bonne ou mauvaise. Ils n’apprécient pas avoir des “enfants saisonniers”. Que dire alors de Dieu?

À considérer

Dans tes prières, vas-tu à Dieu sachant qu’il est ton père et celui des autres ou simplement comme une boite au trésor?

 

À ta croissance spirituelle!

 

2

Des quêteux ou de bons amis?

Des quêteux ou des amis?

Grâce à mon  immigration , j’ai découvert des expressions québécoises que je n’aurais pas connues si j’étais restée dans mon pays d’origine. Ainsi, il y a une dizaine d’années, en écoutant les Québécois parler, j’ai appris le mot « quêteux ». En Haïti (mon pays d’origine), pour autant que je sache, ce mot ne fait pas partie de notre vocabulaire. Cependant, nous en connaissons la définition mais sous un autre terme.

Au Québec, un quêteux est une personne qui mendie dans la rue, en Haiti, c’est tout simplement un mendiant. On comprend donc bien que je dise mendiant ou quêteux, je fais référence à la même réalité.

 

Comment se comporte un quêteux?

Le mendiant ne possède pas grand-chose. Pour satisfaire à ses besoins, il doit demander à des inconnus dans la rue. Il vit au bon vouloir des étrangers qui sont sur sa route. Il ne sait pas si la prochaine personne rencontrée va lui faire une faveur ou non, mais il demande, il persévère.

Par ailleurs, le quêteux n’entretient pas vraiment de relation personnelle à celui qui lui fait l’aumône, mais il lui demande quand même. Ce qui m’amène à me demander si au point de vue spirituel, nous ne nous comportons pas comme des quêteux.

Des quêteux spirituels?

Comprends-moi bien, je suis tout à fait d’accord avec cette injonction de Jésus qui nous dit « Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira.» L’apôtre Paul plus tard dira « Faites connaître à Dieu vos besoins par des prières et des supplications » De plus, nous sommes tous d’accord que devant Dieu nous ne possédons rien. Dans sa prière, David a dit aussi « Tout vient de toi et nous recevons de ta main ce que nous t’offrons ».

 

Des prières incessantes

 

Par conséquent, je me retrouve souvent en train de demander incessamment quelque chose à Dieu, de quémander. Et je crois que tu vis la même expérience que moi. La prière a cette façon de nous ramener vers les réalités invisibles qui nous font comprendre combien nous sommes petits par rapport à l’Infini dans les cieux. Cependant, je ne peux m’empêcher de me questionner : est-ce la volonté de Dieu que nous nous comportons uniquement comme des quêteux dans le domaine spirituel?

 

La prière a cette façon de nous ramener vers les réalités invisibles qui nous font comprendre combien nous sommes petits par rapport à l’Infini dans les cieux. Click To Tweet

Comment se comporte un quêteux?

Je retourne sur le comportement d’un quêteux :

  • Il sait qu’il n’a rien
  • Il sait qu’il faut absolument qu’il mendie.
  • Il ne connaît pas la personne à qui il demande l’aumône
  • Il ne sait pas absolument pas si la personne va agréer sa demande
  • Il remercie rapidement son bienfaiteur avant d’en chercher un autre.

 

Analogie dans le domaine spirituel

Savoir qu’on n’a rien et que Dieu a tout, c’est l’attitude idéale de tout chrétien. Ce dernier reconnaît en Dieu le pourvoyeur, celui qui contrôle l’univers et qui le maintient en vie. Il sait qu’il doit prier, mais la prière est-elle uniquement une question de demandes, de requêtes, sans même être sûr si Dieu va nous accorder notre demande?

 

Savoir qu’on n’a rien et que Dieu a tout, c’est l’attitude idéale de tout chrétien. Click To Tweet

Devrions-nous être uniquement des quêteux?

Jésus a fait une déclaration avec laquelle je me débats depuis des années : “Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.”

Donc, selon Jésus, la relation qu’on doit entretenir avec lui n’est pas tout à fait celle d’un quêteux avec son bienfaiteur éventuel. C’est une question d’intimité, de rapprochement profond qui fait que quand nous lui demandons quelque chose, en fait c’est lui-même qui nous pousse à le lui demander. C’est sa propre requête. Par conséquent, sa réponse est toujours « oui, je te l’accorde, mon enfant ».

Jésus est notre ami

Une nouvelle perspective de la prière

Je crois que par la prière, nous faisons connaître à Dieu nos besoins non pas pour lui en informer mais pour reconnaitre leur réalité et en parler librement à notre meilleur ami.

Je ne pense pas que nous soyons uniquement des quêteux. Oui, nous devons présenter à Dieu nos demandes, mais nous ne sommes pas laissés à la merci d’un être qui agit au gré de ses caprices ou de sa bonne volonté, qui n’a ni de liens ni de plans pour nous. Non, notre Dieu n’est pas un inconnu qu’il faut remercier machinalement avant de passer à une autre requête, un autre bienfaiteur. Notre Dieu est notre père et notre créateur donc il nous connaît intimement. Il est notre pourvoyeur et il est celui à qui nous pouvons nous adresser en toutes circonstances.

La prière ne nous laisse pas à la merci d’un être qui agit au gré de ses caprices ou de sa bonne volonté, qui n’a ni de liens ni de plans pour nous. Click To Tweet

 

La question donc à nous poser toi et moi: voulons-nous rester au stade de quêteux spirituels ou voulons-nous devenir de bons amis avec  Dieu?

 

À ta croissance spirituelle!

1

Comment prier en utilisant des Psaumes: une expérience personnelle

Prier en utilisant des Psaumes

9 h 30, 10 novembre 2015. La sonnerie  annonçait la fin de mon cours,  l’un parmi les 5 qui étaient à mon horaire ce jour-là. La journée s’annonçait chargée. Mais j’avais prévu dans mon calendrier d’accorder du temps pour prier. Alors, j’ai laissé la classe rapidement en prenant les escaliers pour me réfugier dans la salle de prière du séminaire. J’avais besoin de ce moment de calme et de solitude au milieu des préoccupations quotidiennes pour parler à Dieu.

J’avais besoin de ce moment de calme et de solitude au milieu des préoccupations quotidiennes pour prier. Click To Tweet

 

Après avoir chanté quelques chants, il était évident que je devais aussi lire un passage biblique. J’étais disposée à le faire, mais quel livre choisir? Devais-je lire une histoire du Nouveau Testament ou de l’Ancien Testament? Choisir un passage des livres prophétiques?

J’ai alors rapidement demandé à Dieu de me guider dans mon choix. Après tout c’était sa parole, et lui seul savait ce qu’il voulait m’enseigner ce jour-là. Alors, j’ai ouvert la Bible, et je suis tombée sur le Psaume 69, un Psaume que j’avais déjà lu à plusieurs reprises. Je connaissais certains de ses versets. Mais, ce jour-là après avoir adoré Dieu par les chants, j’étais prête à prier, mais les mots me manquaient.

Une prière inattendue

Tout à coup, en lisant ce Psaume, j’ai découvert que je m’en appropriais les mots. Ils exprimaient clairement ce que je voulais dire à Dieu même si avant de l’avoir lu, je l’ignorais moi-même.

Chaque verset exprimait mon intercession. Chaque verset reflétait ma situation et les raisons pour lesquelles je devais absolument prier. Alors, pour cette session de prière, le Psaume 69 est devenu MA prière.

Chaque verset du Psaume 69 reflétait ma situation et les raisons pour lesquelles je devais absolument prier. Click To Tweet

Calmement, j’ai lu et relu les versets, m’arrêtant quand j’en sentais le besoin, ajoutant des mots à cette merveilleuse prière pour décrire des problèmes spécifiques.

A la fin de la session de prière, mon cœur était joyeux, ma joie renouvelée et ma confiance en Dieu raffermie. Je pouvais faire face aux défis de cette nouvelle journée d’études avec l’assurance que mon créateur était à mes côtés.

Les Psaumes, reflet de notre quotidien!

Le cœur humain ne change pas. Les chrétiens vont face aux mêmes défis dans leur vie quotidienne. Dieu savait que ses enfants à travers les siècles auraient besoin d’exemples de prières pour les soutenir dans leur cheminement. C’est là que les Psaumes interviennent!

Une prière sincère

Ö Dieu tu connais ma folie

Les Psalmistes ont vécu avant nous et ont fait face aux mêmes types de situations difficiles. Ils ont fait monter vers Dieu des cris poignants qui reflètent nos émotions d’aujourd’hui. Malgré les années qui nous séparent de leurs écrits, nous pouvons nous identifier à eux et les utiliser au besoin. Il n’y a aucune émotion humaine qui ne soit représentée dans le psautier. Par conséquent, les Psaumes sont des prières intemporelles qui peuvent être utilisées à tout moment.

Théologie dans les psaumes

La théologie est un mot extravagant qui veut tout simplement définir l’image qu’on a de Dieu qui influence l’ensemble de ses croyances ou doctrines. Ton image de Dieu représente ta théologie. Il n’est pas trop osé de dire que chaque chrétien a sa théologie, transmise ou développée à travers son expérience, sa lecture de la Bible, l’aide du Saint-Esprit.

Dans les Psaumes est présenté une théologie particulière, celle d’un Dieu qui comprend les problèmes de ses enfants, qui intervient puissamment même si parfois il fait silence, un Dieu qui est digne de louanges car il est le créateur, un Dieu qui soutient les malheureux. Par-dessus-tout, les Psalmistes nous décrivent un Dieu qui fait de merveilleuses promesses a ses enfants. On pourrait être tenté de dire que ces descriptions sont tout humaines, mais en fait ce sont des promesses divines inspirées par le Saint-Esprit.

Dans les psaumes est présenté un Dieu qui comprend les problèmes de ses enfants, qui intervient même si parfois il fait silence, un Dieu qui est digne de louanges car il est le créateur, un Dieu qui soutient les malheureux. Click To Tweet

 

Comment prier en utilisant des Psaumes?

Si tu veux utiliser le livre des Psaumes comme partie intégrante de ta dévotion, c’est très simple:

  1. Commence ta séance de prière dans une ambiance sereine en écoutant de la musique ou des chants pour te préparer à la prière
  2. Demande à Dieu de te guider dans le choix d’un Psaume
  3. Lis ce Psaume lentement en t’arrêtant sur les versets qui sont pertinents à ta situation
  4. Répète ces versets comme ta prière. Tu peux ajouter ou enlever des mots à ta guise.

 

Une ressource gratuite

Un survol des promesses dans le livre des Psaumes

Dans le PDF “Je te le promets“, j’ai rassemblé des versets tirés des Psaumes non pas en termes de louanges mais en termes de promesses. “Je te le promets“, un recueil de promesses divines faites par Dieu à ses enfants que je t’offre gratuitement.

Télécharge ton ebook pour découvrir avec moi ces promesses extraordinaires que les Psalmistes ont écrit à travers leurs chants et leur poésie.

Puisse Dieu renouveler ses promesses à ton égard aujourd’hui!

 

À ta croissance spirituelle!

3 réflexes pour améliorer sa dévotion

Comment améliorer sa dévotion personnelle

Une collation est un léger repas qu’on prend pour apaiser une petite faim en attendant de prendre un repas plus riche et varié comme le diner ou le souper.

Dans mon pays d’origine, on ne n’utilisait pas ce terme pour désigner les petits goûters souvent servis pendant la récréation à l’école. On les appelait tout simplement des “goûters”.

Les collations sont souvent des fruits, des biscuits ou des noix. Elles contribuent à maintenir une bonne santé suivant l’avis de certains spécialistes. Toutefois, elles ne sont pas le pilier fondamental de la vie physique. On peut survivre en prenant des collations, mais notre faim ne sera pas vraiment apaisée. Peut-il en être de même dans le domaine spirituel. Ne nous contentons-nous pas de collations?

Collations spirituelles?

Ce que j’appelle les collations spirituelles sont toutes les activités auxquelles on prend part à l’église et qui nous permettent de solidifier nos liens avec Dieu et avec nos frères et soeurs. Cependant,  elles ne peuvent remplacer un repas régulier comme la prière, la lecture personnelle de la Bible et le partage de sa foi. En effet, ces derniers constituent des piliers fondamentaux de croissance spirituelle.

Aie pitié de moi Seigneur

Je veux prier, mais …

Prenons la prière par exemple.  Après avoir écouté un sermon sur la prière, tu te dis que cette fois-ci c’est la bonne: tu vas révolutionner ta relation avec Dieu en passant plus de temps en prière. Après le service de culte, tu parles à tes amis. Tu retournes peut-être dans l’après-midi à l’église. Ton intention est toujours présente à ta mémoire, mais tu reprends peu à peu ta routine. La semaine de travail commence et déjà la fin de semaine s’annonce et tu t’aperçois que cette idée de changer ta relation avec Dieu n’est restée qu’a cette étape: une idée, un rêve. Tu te sens un peu coupable mais en même temps tu te dis que Dieu comprend.

 

Je fléchis les genoux

 

Cependant, ce désir d’approfondir ta relation avec Dieu demeure. Comment dépasser cette étape de collation spirituelle pour arriver à apaiser notre faim profonde de relation intime avec Dieu grâce à la prière?

 3 réflexes pour raviver sa dévotion

Pour le physique, nous avons heureusement ce réflexe – mis en nous par Dieu –  qui nous porte à chercher à satisfaire notre faim quand le besoin se fait sentir. Cependant, dans le domaine spirituel, cette faim est plus subtile et sa satisfaction peut toujours être remise à plus tard sans nous déranger physiquement, d’où la nécessité de développer ces trois réflexes:

  1. Comprendre que Dieu veut avoir une relation avec toi

As-tu conscience que Dieu, le PDG de l’univers, cherche à avoir une relation avec toi? Souvent, nous considérons Dieu comme cet être suprême qui distribue les récompenses aux bons et punit les méchants. C’est vrai, Dieu juge le monde, mais Dieu est avant tout notre père et notre créateur. Il nous a créés avec la capacité d’entretenir des relations parce que lui aussi est un être de relation. Il vit en communauté et entretient avec sa création une relation d’amour. Sa nature est amour. Il ne peut s’empêcher de vouloir te parler, t’écouter parce que tout simplement c’est ce qu’on fait quand on aime quelqu’un.

 

Alors, sache bien que Dieu VEUT te parler, il VEUT avoir une relation personnelle avec toi comme si tu étais l’unique personne dans l’univers. À chaque fois que tu appelles quelqu’un ou que tu as envie de parler à une personne qui t’est chère, pense à Dieu. Il veut absolument la même chose avec toi.

Dieu VEUT te parler, il VEUT avoir une relation personnelle avec toi comme si tu étais l’unique personne dans l’univers. Click To Tweet

2.  Établir des liens entre le repas physique et la prière

Nous mangeons régulièrement, et nous savons combien c’est important pour notre santé. Alors, à chaque fois que tu prends quelque chose à manger, fais un effort pour associer ce geste à ton bien-être spirituel. Demande-toi si aujourd’hui ou au moment même que tu es en train de manger si ton esprit a été nourri aussi, si spirituellement tu n’es pas resté sur ta faim parce que tu n’as pas déployé l’effort de chercher de la nourriture spirituelle comme tu l’as fait pour ton corps. Si non, même en mangeant, pense à Dieu et dis-lui quelque chose.

À chaque fois que tu prends quelque chose à manger, fais un effort pour associer ce geste à ton bien-être spirituel. Click To Tweet

3. Établir le lien entre la prière et les connexions sociales

Souvent, on présente la prière comme une arme dont il faut se servir pour parer les attaques de Satan ou pour réclamer des miracles. C’est vrai, la prière c’est cela aussi, mais ce n’est pas tout. Elle est comme la conversation que tu peux avoir avec un de tes meilleurs amis. Alors, quand tu es sur les réseaux sociaux, quand tu parles à tes amis par texte ou au téléphone, aie la vigilance de te demander si en ce moment tu es connecté à Dieu comme tu l’es avec cet ami avec qui tu parles.

J’espère que toi et moi, nous ferons des efforts délibérés pour nous nourrir spirituellement grâce à des repas solides non à des collations spirituelles.

À ta croissance spirituelle!

Une prière pour les coupables

 

Une prière pour les coupables

L’un des piliers de la croissance chrétienne est la prière. En effet, la prière nous aide à nous rapprocher de Dieu et à développer avec lui une relation de confiance qui ne peut se faire qu’à travers une communication continue et sincère. 

Toi qui écoutes la prière, tous les hommes viendront à toi.
Psaumes 65:3

Cependant, je ne sais pas pour toi, mais l’un des domaines dans lesquels je recherche toujours de l’aide, c’est la prière. 

Quand je vais à la librairie ou quand je fais des recherches sur Internet, le sujet de la prière fait partie des nouveautés vers lesquelles je me sens attirée. Je veux lire un nouvel article, écouter un sermon, regarder une vidéo.

Toi qui écoutes la prière, tous les hommes viendront à toi. Psaumes 65:3 Click To Tweet

Pourquoi cette obsession?

Je dois avouer que la communication me passionne. J’aime voir et savoir comment les gens interagissent, ce qu’ils disent, ce qu’ils ne disent pas, leur sincérité, les mots qu’ils utilisent, etc. Étant donné que la prière est une communication entre l’homme et Dieu, donc, tu comprends pourquoi je suis passionnée par ce sujet.

Persévérez dans la prière, veillez-y dans une attitude de reconnaissance.
Colossiens 4:2

Dans les communautés religieuses aussi, on ne cesse de mettre l’accent sur ce sujet et beaucoup se considèrent comme des “guerriers de la prière” (ce qui peut provoquer un sentiment d’infériorité chez les chrétiens qui ne se donnent pas ce titre!).  Par conséquent, ce n’est pas étonnant que la prière fait partie de tous les débats et captent mon attention.

 

Persévérez dans la prière

Malgré mes nombreuses lectures, je ne suis pas encore parvenue à trouver une définition qui surpasse celle que donne E. G. White: “Prier, c’est ouvrir à Dieu son cœur comme on le ferait à son plus intime ami. Non pas que la prière soit nécessaire pour instruire Dieu de ce qui nous concerne, mais elle nous met à même de le recevoir. La prière ne fait pas descendre Dieu jusqu’à nous: elle nous élève jusqu’à lui. ” (Le meilleur chemin, p 91)

Prier, c'est ouvrir à Dieu son cœur comme on le ferait à son plus intime ami. Non pas que la prière soit nécessaire pour instruire Dieu de ce qui nous concerne, mais elle nous met à même de le recevoir. La prière ne fait pas… Click To Tweet

Pourquoi cette définition?

C’est une définition que j’aime, d’abord pour sa simplicité. En effet, j’aime les explications simplifiées qui permettent de mieux appréhender des notions complexes. Puisque la prière est complexe, cette définition la simplifie au point qu’on peut l’utiliser en enseignant à un enfant ce qu’est la prière. En fait, elle nous dit que la prière est tout simplement une conversation à coeur ouvert.

Pricer, c’est ouvrir son coeur à Dieu

Ensuite, dans cette définition, la prière est présentée comme une relation de confiance. Chacun a un bon ami ou une bonne amie. Avec lui, on est soi-même. On ne se cache pas derrière des masques;  on n’utilise pas des mots impossibles à comprendre. Non, pas du tout! On se permet de se révéler totalement à son ami parce qu’il y a cette relation de confiance qui s’est développée à travers les années. On dit tout à son ami. Il en est de même avec Dieu. 

Priez sans cesse, exprimez votre reconnaissance en toute circonstance, car c’est la volonté de Dieu pour vous en Jésus-Christ.
1 Thessaloniciens 5:17-18

Un cri désespéré 

Il y a quelques années, j’ai écrit une prière dans mon journal. Quand je la relis aujourd’hui, je comprends encore mieux la définition de Mme White. La prière est vraiment une conversation entre amis, sincère, sans faux semblant. Dans mon cas, c’était l’appel profond venant du coeur d’une amie coupable de négligence envers son meilleur ami  pour lui faire comprendre combien elle l’aimait même si ses gestes ne le démontraient pas. J’espère que cette prière ressemble quelque peu à ton expérience!

 

Seigneur, je t’aime

Me croirais-tu Seigneur?

Si je te disais que je t’aime ?
Je sais que de tous tes enfants
Je ne suis que la plus petite
Mais que des péchés commis
Les miens sont les plus nombreux

Je sais que de mes actions

Ton ennemie je révèle
De mes paroles
J’emporte des brindilles de peine

Accumulés elles formeraient
Un grand feu de brousse
Si ce n’était ta présence dans ma vie

J’aurais voulu de moi
Te faire voir dans mes actes et pensées

Te redire mon amour
Mais hélas
Une faible plante je suis
Néanmoins
D’un regard de lumière
Tu veux illuminer ma vie
Chaque jour tu m’entoures de toi

Seigneur, je veux te dire
Que je t’aime!
Crois-moi!
Aide-moi à vivre cet amour!

Me croirais-tu, Seigneur?

De mes yeux brillera la flamme des tiens

Je t’aime
Toi qui sais tout le sais bien
Même si des gestes

J’en suis loin
De mon cœur débordent
Des mots de reconnaissance

Dans ma vie
Que ton amour me fasse t’aimer

Plus que moi-même!

Je t’aime Toi qui sais tout le sais bien Même si des gestes J’en suis loin De mon cœur débordent Des mots de reconnaissance Dans ma vie Que ton amour me fasse t’aimer Plus que moi-même Click To Tweet

 

Pour lire le reste de mes prières, tu peux télécharger mes ebooks “A coeur ouvert” et “Méditez en bonne compagnie”

À bientôt,

Épisode # 30: Pour une bonne hygiène mentale (part 1)

Déjà le 30è épisode et le mois d’octobre! Les jours passent rapidement et le nombre d’épisodes augmente. Billy et moi, nous sommes heureux de te retrouver pour un thème spécial ce mois : Pour une bonne hygiène mentale. Le premier sujet qui sera traité se porte sur la méditation: “Je médite“.

Sans plus tarder, écoute ce nouvel épisode, commente et partage 🙂

 

 

 

 

Dans cet épisode, la discussion se porte sur

  • La définition du mot hygiène
  • La définition de méditation
  • Le type de méditation à faire en tant que chrétien

 

À faire cette semaine

  • Prends note des phrases ou expressions que tu utilises couramment. Sont-elles positives ou négatives?
  • Évalue tes pensées. As-tu tendance à penser négativement?
  • Si oui, prends la décision de changer le cours de tes pensées. Pour t’aider à le faire, répète Philippiens 4: 8

Ressources

Versets

Philippiens 4: 8 – Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées.

Proverbes 15: 26 – Les pensées mauvaises sont en horreur à l’Éternel, mais les paroles agréables sont pures à ses yeux.

 

Psaume 1: 1, 2 – Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, et qui la médite jour et nuit!

 

Josué 1:8 Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.

Josué 1:8 Que ce livre de la loi ne s'éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c'est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c'est alors que tu… Click To Tweet

 

Journal de prière

Télécharge ton journal de prière en cliquant sur l’image

Un journal personnel pour passer sept jours de bénédictions en compagnie de Dieu

Citations

Prenez en charge vos pensées. Vous pouvez en faire ce que vous voulez. Auteur anonyme

 

Aujourd’hui, vous êtes là où vos pensées vous ont amené; demain vous serez là où vos pensées vous porteront.  James Allen

Aujourd’hui, vous êtes là où vos pensées vous ont amené; demain vous serez là où vos pensées vous porteront.  James Allen Click To Tweet

 

Il faut positiver, c’est une façon formidable de vivre. Jean Gastaldi

Les grandes réalisations sont toujours précédées par de grandes pensées. Steve Jobs

 

La plus grande découverte de notre génération a été de s’apercevoir qu’un homme peut changer sa vie en modifiant sa façon de penser. Williams James

 

C’est pour aujourd’hui. À la prochaine!

 

Épisode # 29: 3 mots-clés pour réussir en situation d’apprentissage

La réussite se définit de plusieurs façons, mais on s’entend pour dire que toute réussite exige des sacrifices. On ne peut changer sa situation en continuant à suivre la routine, les mêmes habitudes. 

Dans cet épisode, Billy et moi, nous explorons trois mots-clés qui permettront à toute personne en situation d’apprentissage de réussir.

Vas-y écoute et dis-nous ce que tu en penses!

 

 

 

Tu vas comprendre:

  • La définition du mot “étudier”
  • Trois mots-clés pour réussir
  • Le but ultime de l’éducation

 Ressources

Versets

Deutéronome 28:13 – 14  L’Eternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas, lorsque tu obéiras aux commandements de l’Eternel, ton Dieu, que je te prescris aujourd’hui, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique, et que tu ne te détourneras ni à droite ni à gauche de tous les commandements que je vous donne aujourd’hui, pour aller après d’autres dieux et pour les servir. 

 

Néhémie 2 :20 − Et je leur fis cette réponse : Le Dieu des cieux nous donnera le succès. Nous, ses serviteurs, nous nous lèverons et nous bâtirons; mais vous, vous n’avez ni part, ni droit, ni souvenir dans Jérusalem.

 

Proverbes 22:29 − Si tu vois un homme habile dans son ouvrage, Il se tient auprès des rois; Il ne se tient pas auprès des gens obscurs.

 

Proverbes 22:29 − Si tu vois un homme habile dans son ouvrage, Il se tient auprès des rois; Il ne se tient pas auprès des gens obscurs. Click To Tweet

 

Ephésiens 3:20-21 − Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Eglise et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen !

 

Citations

Le seul endroit où le succès vient avant le travail, c’est dans le dictionnaire. -Vidal Sassoon

 

Dans 20 ans, tu seras plus déçu par les choses que tu n’auras pas faites que par celles que tu auras accomplies. Alors, largue les amarres, sors du port, attrape les alizés par les voiles. Explore. Rêve. Découvre. -Mark Twain

 

Commencez maintenant, pas demain. Demain est une excuse de perdant. -Andrew Fashion

 

Prenez vos décisions en fonction d’où vous allez, pas en fonction d’où vous êtes. -James Arthur Ray

 

Prenez vos décisions en fonction d’où vous allez, pas en fonction d’où vous êtes. -James Arthur Ray Click To Tweet

 

C’est tout pour cette semaine. À la prochaine 🙂

1 2 3 4
Skip to toolbar