Category Archives for "Blogue"

Lire la Bible

3 principes à appliquer pour bien lire la Bible

Lire la Bible

Principes pour bien lire la Bible

C’est courant de prendre un livre auquel on s’intéresse et de le lire entièrement sans en omettre un chapitre. En effet, nous sommes habitués à ces bouquins qui nous tiennent en haleine du début à la fin avec des rebondissements dignes d’un film de Hollywood. Les scènes sont soigneusement décrites les unes après les autres et les référents culturels nous sont tout à fait connus, ce qui améliore grandement notre compréhension et alimente notre intérêt.

Qu’en est-il de la Bible?

Tu as décidé de lire la Bible et c’est excellent. Tu comprends bien que c’est une tâche à ta portée. Mais pourras-tu lire ce livre comme un livre ordinaire?

Quand il s’agit de la Bible, c’est très difficile de suivre minutieusement le déroulement des actions du début jusqu’à la fin. En effet, le fond culturel des histoires ne nous est pas très familier par exemple. De plus, il n’y a aucune méthode de lecture prescrite en début de chapitre ou livre (La Bible a 66 livres) comme c’est le cas dans certains de nos manuels techniques. Ce qui est pire, la Bible ne commence même pas ses premiers mots par une description exhaustive du personnage central. Loin de là! Il est dit dans Genèse 1:1 : “Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.” Ses premiers mots provoquent déjà en nous une certaine velléité de doute si on a été scolarisé durant les 30 ou 40 dernières années.

La Bible vraiment semble donc être écrite pour une catégorie de gens sinon crédules du moins trop religieux pour se poser des questions pertinentes. Mais est-ce vrai?

Lire la Bible

La Bible est écrite pour notre bien

Comment lire la Bible?

Mettons de côté les idées apprises, entendues, conçues ou sceptiques que nous avons de la Bible pour discuter de la façon de lire la Bible. Je te propose ces trois étapes à suivre.

1. Comprendre le contexte historique du passage qu’on veut lire

Étant donné que la Bible a été écrite sur plusieurs siècles, il est normal d’assumer que la culture a changé. Il faut se rappeler qu’un écrivain fait des références à son vécu quelque soit le type de textes qu’il écrit. Il en est de même pour la Bible. Le siècle de David, avec ses moeurs culturelles et ses pratiques est différent de celui de Pierre. Même si les principes moraux bibliques demeurent inchangés, il faut quand même en tenir compte quand on lit ces deux auteurs.

Lire la Bible

Je vis le Seigneur

2. Déterminer le style littéraire

La Bible renferme beaucoup d’histoires, mais aussi des prophéties, des discours, des exhortations, etc. Son vocabulaire, son style, ses tournures ses phrases peuvent révéler des détails extrêmement importants.  Il est impératif par conséquent qu’on se pose des questions sur le genre utilisé par l’auteur pour véhiculer son message même si dans son entier la Bible est la parole de Dieu.

Il est impératif qu'on se pose des questions sur le genre utilisé par l'auteur pour véhiculer son message même si dans son entier la Bible est la parole de Dieu. Click To Tweet

3. Appliquer les leçons pour sa vie personnelle

Toute lecture de la Bible doit être accompagnée d’application personnelle, c’est-à-dire je dois me poser la question: Que dit ce passage concernant ma vie aujourd’hui, au 21è siècle? Comment trouver la réponse à cette interrogation?

Je crois que c’est celui qui a inspiré  ce livre qui doit nous aider à y répondre. En effet, si le Saint-Esprit ne nous ouvre pas les yeux pour saisir la pertinence de la Bible et l’application que nous devons en faire dans notre vie personnelle, toute lecture de la Bible restera au niveau théorique/intellectuel, sans grande utilité pour sa croissance spirituelle.

À réfléchir

Maintenant, c’est à ton tour de te demander comment tu pourrais mieux profiter de ta lecture de la Bible.

Partage tes commentaires 🙂

À bientôt

 

1 comment lire la Bible

Comment commencer à lire la Bible?

comment lire la Bible

Comment commnencer à lire la Bible

Des centaines de milliers de livres, d’essais, d’articles sont écrits à propos de la Bible, certains pour la plupart flatteurs ou enjoliveurs, d’autres carrément sceptiques. Cependant, la Bible est demeurée le livre qui a passé le test du temps.

On peut ne pas y croire, déformer ses enseignements, en ignorer le contenu ou la mépriser, toutefois, il est difficile de ne pas avoir entendu le mot “Bible” cité au moins une fois dans sa vie.

Mon expérience personnelle

Le livre était intimidant, mais d’une certaine façon attrayant. On en parlait régulièrement à la maison puisque j’ai grandi dans une famille chrétienne. Cependant, jusqu’à l’adolescence, je n’avais pas conscience qu’il fallait lire la Bible personnellement.

Un jour,  après maints sermons écoutés sur la nécessité de sonder les Écritures, j’ai décidé que j’allais commencer ma lecture. Comme pour toute nouvelle aventure, j’étais curieuse et enthousiaste au début, ensuite effrayée par l’ampleur de la tâche quand j’ai commencé pour finalement devenir sceptique quant à ma capacité de la réaliser.

Je n’ai pas réussi à lire toute la Bible quand j’étais adolescente. Toutefois, j’en ai lu une bonne partie. Et à travers les années, ce désir  de lire soigneusement la Bible est demeurée en moi malgré mes expériences en montagne russe avec ce livre fascinant.

A travers les années, ce désir de lire soigneusement la Bible est demeurée en moi malgré mes expériences en montagne russe avec ce livre fascinant. Click To Tweet

 

Une aventure difficile

La lecture de la Bible peut sembler une tâche tout à fait gargantuesque et peut paraitre être réservée aux initiés. Je constate que dans certaines communautés chrétiennes, l’accent n’est plus mis sur la lecture personnelle de la Bible mais l’interprétation qu’en fournissent les leaders religieux. Sonder personnellement les Écritures comme l’a ordonné Jésus est relégué parmi les tâches des dirigeants non des membres.

Cependant, je crois fermement que c’est de la responsabilité de chacun qui sait lire et qui a une Bible à sa portée de l’examiner minutieusement, de la sonder pour en tirer des leçons et des messages divins pour sa vie.

Cependant, je crois fermement que c'est de la responsabilité de chacun qui sait lire et qui a une Bible à sa portée de l'examiner minutieusement, de la sonder pour en tirer des leçons et des messages divins pour sa vie. Click To Tweet

 

Si, comme moi, tu es fasciné par la Bible et tu veux la lire régulièrement, je te conseille de:

1. Croire d’abord que tu peux lire la Bible

Tu dois opérer un changement de pensée. Penser que tu ne peux ni lire ni comprendre la Bible est un état d’esprit défaitiste qui t’empêchera de mettre sur pied un plan pratique et efficace afin de lire la Bible.

Je ne sais combien de personnes viennent à moi de temps en temps après une de mes prédications pour m’avouer qu’elles aimeraient bien lire la Bible mais qu’elles ne pensaient pas pouvoir y arriver. La Bible, selon elles, est trop compliquée.

Je ne veux nullement minimiser la complexité de la Bible ni diminuer l’effort qu’il faut déployer si on veut approfondir ses enseignements. Cependant, ce livre est rédigé pour être à la portée de tous dans un premier temps et pour être creusé afin d’y trouver les perles rares qui s’y trouvent. Par conséquent, tout le monde peut commencer sa lecture et en tirer profit. Ce qui m’amène à mon deuxième conseil.

Lire la Bible

La Bible peut être facile à lire

2. Commencer la lecture des livres les plus faciles

La Bible n’est pas écrite en ordre croissant de difficulté. Donc, un peu partout à travers ses pages, on trouvera des livres ou des passages dont la compréhension se révèle un peu facile alors que d’autres demandent une lecture approfondie sinon des explications supplémentaires qui doivent être apportées par des gens qui sont plus avancés que soi dans leur voyage à travers la compréhension de la Bible. C’est pourquoi quand on commence  à peine à lire la Bible, on est début en quelque sorte, on doit commencer par les livres les plus faciles à comprendre.

Lire la Bible

Dès l’enfance tu connais la Bible

Quels sont les livres les plus faciles?

Selon moi, il faudrait commencer par le texte ou passage qui a été étudié à l’église pendant un service de culte. Si tu vas à l’église régulièrement, assurément on y prêche des sermons bibliques (je veux dire des sermons tirés de passages bibliques dont l’exégèse a été bien faite. Ce ne sont pas des discours à caractère “motivationnel” dans lequel le prédicateur utilise un texte biblique pour défendre sa position.). Alors, choisis ce texte de retour à la maison pour le lire et le méditer.

Si non, tu peux commencer par les histoires qui sont connues de la Bible que tu as entendues à plusieurs reprises mais que tu n’as jamais lues toi-même. C’est un bon début pour trouver des détails qui n’ont pas été racontés jusqu’à présent ou que tu n’as jamais sus.

Une autre option est de commencer ta lecture par les Psaumes suivie des Évangiles. Je propose les Psaumes parce que ce sont des chants qui décrivent toute la panoplie des émotions humaines. Un de ces Psaumes va sûrement faire écho à ta situation actuelle. Ensuite les Évangiles, parce qu’on y raconte la vie de Jésus. C’est toujours fascinant de lire par soi-même tous ces récits extraordinaires des activités de Jésus sur terre.

3. Être constant dans ses efforts

Aucune nouvelle activité ne vaut la peine d’être entreprise si elle ne procure aucun bienfait. J’ai déjà expliqué cette idée dans un de mes articles précédents. Il en de même pour la lecture de la Bible. Certes, cette dernière procure des bienfaits durables (J’y reviendrai dans un prochain article!), mais ce n’est jamais fait du jour au lendemain. C’est un travail graduel de transformation que fait la lecture de la Parole de Dieu dans la vie des croyants, mais il faut que ces derniers continuent à lire régulièrement.

Lire la Bible

Lire la Bible continuellement

Certains jours, tu vas te décourager. Parfois, après la lecture d’un texte, tu te sentiras plus confus qu’auparavant. Mais continue, Dieu promet le Saint-Esprit à ceux qui persévèrent dans leurs efforts de comprendre sa Parole.

Pour aller plus loin

Qu’est-ce qui t’empêche de commencer à lire la Bible?

 

 

Notre père qui es aux cieux

Notre Père qui es aux cieux

Notre père qui es aux cieux

Notre père qui es aux cieux

Chacun de nous peut donner une définition de la prière basée sur son expérience, celle des autres ou les sermons écoutés à l’église.

En général, ces définitions ont un point commun car elles mettent plus ou moins l’accent sur les mots “demander” et “recevoir”. C’est vrai, prier implique des pétitions envoyées du champ de bataille qu’est le monde au quartier général, là où siège Dieu.

Mais peut-on résumer la prière aux demandes, à une liste d’épicerie en quelque sorte qu’on demande à Dieu de remplir? Si on le fait, on donne raison à ceux qui disent que la prière est inutile vu que parfois (et même souvent) nos listes d’achat, nos “prières”, nous reviennent non cochées ou incomplètes. Parfois, notre date d’expiration est longtemps écoulée avant que Dieu ne daigne se manifester.

La prière pourrait devenir un exercice frustrant quand elle est définie comme une liste de requêtes qui sont faites à Dieu.

La prière pourrait devenir un exercice frustrant quand elle est définie comme une liste de requêtes qui sont faites à Dieu. Click To Tweet

Quand les disciples, émerveillés par le renouvellement et la force spirituelle que connaissait Jésus après ses séances de prière lui firent cette demande :”Enseigne-nous à prier” (Luc 11:1), Jésus ne s’est pas arrêté pour faire un discours élaboré sur les choses à dire et à ne pas dire, l’état spirituel de celui qui prie ni même leur décrire la position qu’occupe ce dernier au sein de la communauté. Pas du tout!

Notre père

Prière dominicale

Jésus a commencé par dire une simple prière dont les premiers mots étaient : “Notre Père qui es aux cieux“. Des années plus tard, dans les communautés chrétiennes, cette prière, appelée la Prière dominicale,  est extrêmement connue. Toutefois, avant de répéter hâtivement sa première phrase, il est bon de faire certaines considérations.

Notre Père : adjectif de possession

Le premier mot est un adjectif possessif “notre”. C’est un déterminant qui indique le possesseur, l’identité de celui qui possède une chose. En répétant le mot “notre” dans la prière dominicale, je reconnais deux choses importantes.

D’abord, le Père à qui je parle est le mien. Il m’appartient.  Déclaration qui peut sembler excessive, n’est-ce pas? Cependant, on n’a peur de dire “MON mari”, “MA femme”, “MES enfants”. Dans tous ces cas, l’idée d’appartenance, de possession en quelque sorte est sous-jacente.

Ensuite, en disant “Notre”, on reconnait qu’il existe un autre possesseur aussi. C’est toi, les autres, une communauté, un pays dont je fais partie. “Notre Père”! Nous sommes à part égale dans cette réalité de possession. Il n’est pas plus mon père qu’il ne l’est pour toi qui le reconnais et qui se soumets à sa volonté.

Notre père qui es aux cieux

Notre père qui es aux cieux

Notre Père: relation intime

Après le mot “notre” vient le titre ou fonction “Père“. “Notre Père“.

Ici, Jésus met l’accent sur le fait que l’être à qui je parle n’est pas un inconnu. Ce n’est pas le philanthrope riche à qui j’envoie une demande de dons mais qui ne me connait absolument pas. Ce n’est pas une fondation qui vient à l’aide aux déshérités et dont j’ose implorer la faveur. Non, la personne que je prie est un Père, mon père, notre père. Deux choses à souligner dans cette appellation  de Père.

D’abord, Jésus nous ramène à la création. Il clair que Jésus n’insinue pas qu’une autre interprétation du récit fait par Moise doit être recherchée puisque certaines preuves scientifiques ne sont pas encore trouvées pour prouver que la création est vraie. Non. Jésus valide ce récit simple d’un monde créé par la parole de Dieu. D’ailleurs, il était, lui aussi, à la création. Il ne peut démentir cet acte et donc se démentir lui-même.

Ensuite, la prière est une conversation. Si la personne à qui je m’adresse dans cet acte appelé “prière” est mon père, alors je ne peux confondre la prière à un exercice répétitif de formules toutes faites.

Dieu, notre Père

As-tu déjà vu un enfant parlant à son père en utilisant des phrases incompréhensibles, longues, sophistiquées pour impressionner ce père? Je ne le pense pas. Tout ce que tu pourrais entendre dans cette conversation serait:

  • Des mots d’affection
  • Des questions
  • Des remarques dépourvues de sens (venant de l’enfant, bien sûr! :))
  • Des plaintes
  • Des demandes incessantes
  • Des pleurs
  • De la joie partagée

Tout cela et bien plus dans le cadre d’une relation de confiance. L’enfant s’attend à ce que son père soit présent totalement. Il s’arrête, il écoute son père. Il réplique. Il se fâche, il boude, mais il va quand même reprendre la conversation.

Et le père, comment se comporte-t-il? Il écoute son enfant, s’arrête, réfléchit, essaie de trouver des expressions simples pour décrire des réalités complexes. Il répond aux demandes et aux besoins de son enfant. IL se fâche, il se tait, mais il reprend éventuellement la conversaient.

Les pères humains éprouvent un plaisir particulier à parler à leurs enfants. Ils aiment quand ces derniers font appel à leur aide dans n’importe quelle situation, bonne ou mauvaise. Ils n’apprécient pas avoir des “enfants saisonniers”. Que dire alors de Dieu?

À considérer

Dans tes prières, vas-tu à Dieu sachant qu’il est ton père et celui des autres ou simplement comme une boite au trésor?

 

À ta croissance spirituelle!

 

Formation gratuite: 10 jours pour écrire et publier l’un de tes textes

En 2011, j’ai enfin  réalisé mon rêve d’enfance: publier un recueil de poésie! Non, une maison d’édition n’a pas accepté mon manuscrit. Non, cela ne m’a pas coûté les yeux de la tête  J’ai fait de la recherche, j’ai fait des erreurs, mais j’ai publié mon recueil Excursions et souvenirs en format électronique. Des milliers de personnes l’ont téléchargé. Depuis je continue à écrire et à publier.

Est-ce le cas de tous les amateurs d’écriture?

Je ne crois pas que tous ceux qui sont passionnés par l’écriture et qui écrivent régulièrement ont la possiblilité de publier leur texte. Et ce, pour plusieurs raisons:

  • Manque de temps
  • Manque d’argent
  • Des mythes sur la publication qui sont entretenus soigneusement dans leur esprit
  • Aucune connaissance de la façon de s’y prendre
  • Manque de confiance dans leurs compétences en écriture
  • Peur d’être critiqué
  • Etc.

Moi aussi, à un certain, j’ai fait face à tous ces obstacles. Même si le rêve de publier un livre était omniprésent dans mon esprit, je n’arrivais pas à surmonter les blocages qui m’empêchaient de me lancer dans la publication.

 

En 2011, je me suis dit que c’était assez. J’allais coûte que coûte publier un recueil de poésie. J’avais déjà dans mon tiroir des centaines de textes. Couchée sur mon lit après une intervention chirurgicale qui me clouait à la maison, j’ai pris mon iPad et j’ai commencé par faire des recherches pour savoir comment publier un livre.

 

 Une surprise des plus agréables!

Au fur et à mesure de ma recherche, j’ai découvert plusieurs choses. D’abord, il ne me fallait pas avoir la poche remplie pour publier. En effet, j’ai trouvé des services assez abordables pour m’aider à réaliser mon rêve. Ensuite, être choisie par une maison d’édition n’était pas obligatoire (Une très bonne nouvelle, je l’avoue:) ) Finalement, nul besoin de publier des livres format papier. Les ebooks commençaient leur petit bonhomme de chemin.

C’est ainsi que mon aventure en ligne a débuté 🙂

 

 

Une passion à partager

Depuis, j’ai publié 6 ebooks, des centaines d’articles et de posts sur les médias sociaux. J’ai bâti une communauté autour de l’écriture et de ma foi, etc. J’ai commis des erreurs, mais je suis arrivée à avoir des compétences et des connaissances avancées en auto-publication.

 

Je comprends que beaucoup d’amateurs d’écriture ne verront jamais leur texte publié par manque d’argent et de connaissance, c’est pourquoi je lance la formation GRATUITE: “De l’écriture à la publication : 10 jours pour écrire et publier son texte“.

Dans cette formation, tu vas pouvoir suivre étape par étape le processus que j’ai fini par développer pour écrire et publier efficacement et gratuitement ou sinon à peu de frais plusieurs ebooks. Tu recevras:

  1. Une vidéo par jour
  2. Un cahier-journal pour planifier, organiser et gérer ton projet d’écriture
  3. Des citations motivantes
  4. La démarche d’écriture pour trois types de textes
  5. Et bien plus..

 

Conditions de participation

Bien sûr pour profiter de ces avantages, il faut:

  • T’inscrire maintenant pour recevoir chaque jour une vidéo et les matériels de ce défi
  • Regarder les vidéos des leçons envoyées chaque par courriel
  • Suivre minutieusement les consignes données dans les vidéos

C’est tout! Et dans 10 jours, tu pourras enfin commencer ta propre aventure dans l’auto-publication 🙂

Rappelle-toi: c’est gratuit! Alors, qu’est-ce que tu attends?

 

 

J’attends ton courriel. À tout de suite!

Pourquoi écris-tu?

Cette question ainsi posée suggère que tu écris soit comme écrivain amateur ou écrivain professionnel.

Si tu n’exerces pas cette activité comme une profession, tu as peut-être dans ton tiroir des dizaines de pages qui n’ont jamais été publiées ou lues par d’autres personnes que toi ou ton meilleur ami 🙂 Ton manuscrit a été refusé par des maisons d’éditions après des tentatives désespérées pour publier tes écrits.

 

Il y a d’autres cas de figure qu’on peut imaginer quand on parle d’écriture et de publication. Tu fais peut-être partie de ce groupe d’écrivains amateurs, qui, frustrés, ont abandonné tout espoir et se refusent de continuer à écrire. Pourtant, de temps en temps, l’envie d’écrire reprend le dessus. Tu couches sur papier tes émotions, tu racontes des histoires inachevées, tu reprends le stylo avec l’espoir de trouver un jour le moyen de réaliser ton rêve.

 

Tu as raison de garder vivant ton rêve, mais il te faut faire face à la réalité et te poser une question essentielle avant de jeter l’éponge ou de tenter des efforts désespérés voués à l’échec. Cette question est la suivante: “Pourquoi est-ce que j’écris?”

Laisse-moi te suggérer quelques pistes de réflexion pour t’aider à y répondre.

 

Pourquoi écrit-on?

Plusieurs raisons peuvent être évoquées pour expliquer cette envie d’écrire qui tenaille la plupart des gens. Aucune raison n’est meilleure qu’une autre. Alors, ne considère surtout pas que tu dois en choisir une pour plaire à quelqu’un. On y va!

 

On écrit pour:

1. Le plaisir personnel

À travers le monde, des millions de personnes écrivent chaque jour: des lettres, des posts dans les médias sociaux, des articles, des essais, des réflexions personnelles dans leur journal intime, des livres, etc. Pourquoi le font-ils? La plupart d’entre eux c’est seulement pour le plaisir d’écrire. Personnellement, c’est la raison essentielle qui me pousse à écrire. D’ailleurs, le nom du site le dit bien Le plaisir d’écrire

“Ecrire, c'est vider son sac.??? François Mitterrand Click To Tweet

 

Dans ce cas-là, l’écriture devient un acte libérateur et on y tire une grande joie. Peu importe que l’on devienne célèbre on non, c’est un bonheur de retrouver son ordi ou ses feuilles pour entretenir un dialogue passionné avec un lecteur potentiel. En écrivant, on exorcise ses démons personnels, on partage une passion, on se crée un univers artistique, véritable refuge contre les déceptions quotidiennes.

Quand on écrit pour le plaisir, on ne s’attend pas à être rémunéré. On ne se frustre pas si l’écriture ne paye pas les factures. On écrit pour le plaisir avant tout.

“Ecrire, et ne pas publier, est un état bien agréable.??? Henry de Montherlant Click To Tweet

 

2. Être reconnu

Écrire est une profession qui met les projecteurs sur celui qui l’exerce avec brio. Les écrivains qui vendent des millions d’exemplaires de leurs livres ne sauraient rester dans l’ombre. On les reconnait partout où ils vont. On parle d’eux dans les journaux, les émissions et salons littéraires. Leurs livres sont adaptés au petit écran. Bref, ils mènent une vie de rêve, enviée par la plupart d’entre nous.

 

Par conséquent, quand on est doué pour l’écriture et qu’on possède une imagination fertile, on s’accroche au rêve de devenir un écrivain populaire. Mais est-ce que tous ceux qui écrivent décrochent des contrats faramineux avec les grandes maisons d’édition? Tu connais déjà la réponse à cette question, n’est-ce pas? 🙂

 

“Partir, c'est mourir un peu. Ecrire, c'est vivre davantage.??? André Comte-Sponville Click To Tweet

 

3. Partager ou enseigner

Faire partie de la conversation est le leitmotive de la société actuelle. Tout le monde veut faire entendre sa voix. Les posts dans les médias sociaux en témoignent. Écrire pour prendre position, pour partager ses points de vue est donc une autre raison pour laquelle beaucoup de gens se livrent à cette activité. En le faisant, ils se créent une communauté dans laquelle ils évoluent avec plaisir. Ils veulent transformer la société ou l’influencer. L’argent est le cadet de leurs soucis mais ne se refuse pas 🙂

 

4. Laisser une trace

Cette dernière raison nous a fourni l’histoire. En effet, on connait le passé grâce à ces gens qui ont décidé que l’un de leur but était de laisser un héritage littéraire à la génération future. On pense à l’écrivain juif du premier siècle Josèphe Flavius. Il écrivait pour décrire/raconter la situation des Juifs sous l’empire romain. Ses livres nous donnent des renseignements assez précieux sur la vie d’alors.

“Ecrire, c'est arrêter des parcelles d'instants pour les donner. Ecrire c'est déjà un peu arrêter le temps.??? Claude Péloquin Click To Tweet

 

L’importance de savoir pourquoi on écrit

Je viens de décrire sommairement des raisons qui justifient un projet d’écriture, première étape dans tout projet d’écriture. C’est essentiel d’établir au départ les raisons de ses efforts sinon on ne pourra pas mesurer sa réussite. Il n’y aura pas de critères précis pour déterminer si on doit continuer, s’arrêter ou améliorer son travail. On deviendra vite découragé si attentes et résultats ne correspondent pas. 

 

Pourquoi écris-tu?

Ta réponse précise à cette question te motivera quand viennent le découragement et les échecs. Quand tu y répondras honnêtement tu auras la clarté d’esprit nécessaire pour prendre une décision finale en ce qui a trait à l’écriture: continuer ou abandonner.

 

Je lance la semaine prochaine la formation gratuite “10 jours pour écrire et publier son texte“, un défi pour tous ceux qui veulent auto-publier un de leur texte afin de se lancer dans le monde de l’édition une fois pour toutes. Est-ce que ça t’intéresse? C’est gratuit, tu n’as donc rien à perdre 🙂 

Je t’invite personnellement à y prendre part! Demain, je te donnerai des détails concernant cette formation gratuite.

 

À ton succès!

Episode # 1: Pour une bonne santé mentale

Le mot “Gratitude” n’est pas  inconnu à la communauté chrétienne. On le répète, on organise des activités centrées sur ce thème. Mais, pourquoi est-ce si difficile, dans la vie quotidienne, d’être reconnaissant? comment peut-on exprimer sa gratitude. Rejoins Billy et moi, dans cette conversation intéressante autour du thème “Pour une bonne santé?”

Bienvenue au premier épisode du podcast “Le chrétien au quotidien”

 

Dans ce premier épisode du podcast, tu sauras:

  1. Une définition simple de la gratitude et ses implications
  2. Les bienfaits de la gratitude
  3. Comment manifester ta gratitude

À retenir dans cet épisode

  1. La gratitude transforme notre quotidien en jours de fête
  2. La gratitude est le meilleur gage de santé mentale
  3. La gratitude permet de jeter un regard positif sur la vie.

 

La gratitude transforme notre quotidien en jours de fête Click To Tweet

 

À toi de jouer – Ressources gratuites

Pour t’aider à développer de la gratitude, consulte les ressources suivantes:

Journal de gratitude

 

Journal gratuit disponible sur le site www.leplaisirdecrire.com

Un très beau journal de gratitude est offert gratuitement. Il suffit de le demander 🙂

Versets bibliques

Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose, faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces.  Philippiens 4:6

Que chaque génération célèbre tes oeuvres, Et publie tes hauts faits! Psaumes 145:4

Entrez dans ses portes avec des louanges, Dans ses parvis avec des cantiques! Célébrez-le, bénissez son nom! Psaumes 100:4-5

Je célébrerai le nom de Dieu par des cantiques, Je l’exalterai par des louanges. Psaumes 69:30

Chantez à l’Éternel avec actions de grâces, Célébrez notre Dieu avec la harpe! Psaumes 147:7

 

Citations à retenir

“L’expression de la gratitude a trois stations : l’amour dans le coeur, la louange sur la langue et la récompense par l’action.” Albert Schweitzer

“La gratitude est non seulement la plus grande des vertus, mais c’est également la mère de tous les autres.” Emil Michel Cioran

“O Seigneur, toi qui me prêtes la vie, prête-moi aussi un coeur rempli de gratitude.” William Shakespeare

“Une simple pensée de gratitude dirigée vers le ciel est la plus parfaite des prières.” Gotthold Ephraim Lessing

“La gratitude va de pair avec l’humilité comme la santé avec l’équilibre.” Elizabeth Goudge

 

Musique à écouter

Pour rester reconnaissant, de la musique t’aidera. Clique ici pour écouter notre sélection sur Spotify.

 

Allez, c’est tout pour le premier épisode. Commente, partage ton opinion pour nous dire comment tu comptes intégrer la gratitude dans ton quotidien.

 

10 Etapes essentielles avant de publier son ebook

10 étapes essentielles avant de publier son livre (Partie 1)

10_tapes_essentiellesJ’espère que tu as su bien profiter des autres conseils généraux contenus dans cette série sur la planification en auto-édition.
Aujourd’hui, c’est le moment de passer à des conseils tout à fait spécifiques et pratiques que tu dois absolument appliquer si tu veux  que ton livre voie le jour.
Te rappelles-tu les étapes de la planification décrites dans l’article précédent? Sinon, lis-les avant de continuer : Comment planifier son travail dans le domaine de l’auto-édition (2è partie)

Discutons de la prépublication

Que dois-tu faire au cours de cette étape?

Comme je ne cesse de le répéter, il ne suffit pas de vouloir publier un livre pour atteindre son objectif. Il est nécessaire de bien planifier son travail afin de mettre tous les atouts de son côté et de réussir pleinement son projet.

Si l’idée de publier ton livre représente ta résolution de l’année ou si tu penses depuis un bon moment déjà à le faire, tu dois:

1. T’informer sur l’industrie de publication

 

10 étapes essentielles avant de publier son ebook

10 Étapes essentielles avant de publier son ebook

 

Tu vas auto-éditer ton livre, par conséquent, il te faut avoir une idée de ce qui se fait dans ce milieu? Quelles en sont les pratiques exemplaires? L’Internet regorge de renseignements dont tu pourras profiter. Un exemple? Mon site! Les témoignages des auteurs auto-édités t’aideront à mieux comprendre le domaine vers lequel tu te diriges.

 

2. Découvrir le lectorat qui correspond au sujet de ton livre

Je suppose que tu as une bonne idée de ce que tu veux écrire. Est-ce une histoire fictive? une biographie? un livre de cuisine? des conseils? Quel que soit le sujet, il y a toujours un groupe de personnes qui partage cette passion. L’essentiel est de découvrir où il se trouve. Est-ce qu’il y des regroupements amateurs ou professionnels en ligne, des forums de discussion, des clubs, des associations? Fais une recherche exhaustive en utilisant les moteurs de recherche.

 

3. Te faire connaître de ton lectorat

Une fois que tu sais exactement où se trouve ton lectorat, fais-toi connaître en participant aux forums, en t’inscrivant à des sites, en publiant des commentaires, etc. Si ton livre est un recueil de poésie, un site sur le cancer du sein ne te sera pas trop utile. Tu comprends ce que je veux dire, n’est-ce pas?

 

Une fois que tu sais exactement où se trouve ton lectorat, fais-toi connaître en participant aux forums, en t'inscrivant à des sites, en publiant des commentaires, etc. Click To Tweet

 

4. Être actif sur les réseaux sociaux

C’est impossible d’auto-éditer son livre sans utiliser ce puissant outil de marketing que sont les réseaux sociaux. Ces derniers se passent de présentation et de commentaires. Cependant, une petite mise en garde : n’utilise pas tous les réseaux sociaux en même temps. Tu ne pourras les gérer efficacement. Comme toutes bonnes choses : modération en tout. Commence par deux médias, maitrise leur emploi avant de penser à en ajouter d’autres.

Rappelle-toi, tu es déjà membre de plusieurs sites ou de forums de discussion…

 

10 Étapes essentielles avant de publier son ebook

Être actif sur les réseaux sociaux

5. Lancer ta plateforme électronique

Être auteur, c’est être un entrepreneur. Dans le passé, les auteurs ne s’occupaient pas de l’aspect “mercantile” de leur profession. Dans la plupart des cas, ils n’en tenaient pas du tout compte. En général, il revenait à la maison qui publiait l’oeuvre de l’écrivain de planifier tout ce qui entourait la publication du livre.

De nos jours, grâce à l’auto-édition quelqu’un peut publier facilement son livre sans bien comprendre le monde de l’édition. Ce qui explique parfois l’échec des livres auto-édités. Il est donc primordial que l’écrivain qui publie son livre à compte d’auteur pense en termes d’entreprise, de vente, d’exposition, de reconnaissance, donc en termes de marketing. Soyons clairs : vous avez un produit à vendre (Je ne parle pas forcément de profits financiers, car tu peux décider de donner gratuitement ton livre électronique. La satisfaction d’avoir été lu par des centaines de lecteurs peut représenter ton “profit”.).

 

l est donc primordial que l'écrivain qui publie son livre à compte d'auteur pense en termes d'entreprise, de vente, d'exposition, de reconnaissance, donc en termes de marketing. Click To Tweet

 

Par conséquent, tu as besoin d’un lieu pour l’exposer, pour attirer des clients potentiels. Quoi de mieux que ton site? ton blogue? La page qu’offrent les plateformes de distribution électronique ne suffit pas. Lance ta propre plateforme!

10 Étapes essentielles avant de publier son ebook

10_tapes_essentielles

Ces étapes sont décrites en détails dans mon ebook “10 Étapes essentielles avant de publier son ebook“.  Chacune fait l’objet d’explication approfondie. Tu y trouveras aussi des cahiers-journaux de planification, d’écriture, de promotion. Tout pour t’aider à publier ton livre avec succès.

Pour te le procurer, clique ici.

Conclusion (pour le moment)

C’est évident que publier son livre ne peut se faire du jour au lendemain. Cela exige de la patience, de la persévérance et du travail. Toutefois, la satisfaction qu’il te procurera dépassera tes attentes.

La prochaine fois, les 5 dernières étapes de la prépublication.

 

À bientôt!

Un site ou un blogue: quelle plateforme choisir?

un-site-ou-un-blogue-2Je n’ai jamais cherché que cela en écrivant : communiquer avec les autres” déclare le lauréat du prix Nobel de littérature 2008, Jean-Marie Gustave Le Clézio. Pour lui comme pour tout écrivain écrire c’est communiquer. Par conséquent, quand tu publies ton journal personnel ou tout autre écrit, tu établis un contact avec ton public. Mais avant de le faire, il faudrait que tu aies une plateforme de communication.

 

Plateforme de communication? Qu’est-ce que c’est?

Une plateforme de communication est ta libraire personnelle virtuelle où tu invite des gens à apprécier tes livres,  à mieux te connaitre. De plus, elle te permet d’interagir avec ton public-cible et d’autres auteurs. J’ai dit virtuelle, parce que ta plateforme de communication est située en ligne, sur Internet puisque ce n’est pas une libraire ou une bibliothèque traditionnelle. C’est une nécessité d’avoir sa plateforme. Il n’y a pas à en sortir de là.

La question à se poser

Quelle donc doit être la question que tu dois te poser? La question est la suivante : dois-je avoir un blogue ou un site?
Cette question en entraine d’autres :

  1. Est-ce que c’est gratuit? (dans ce cas quels en sont les avantages et les inconvénients?)
  2. Dois-je avoir des connaissances techniques dans l’un ou l’autre cas?

 

Comme tu le sais peut-être, un site est un ensemble de pages Web accessibles via Internet sur un serveur. Il est identifié par une adresse par www.leplaisirdecrire.com  Les pages sont statiques. Elles renferment du contenu qui n’exige pas d’interaction avec le lecteur. Tandis qu’un blogue est une sorte de journal électronique dans lequel on consigne ses idées, on partage sa passion, on exprime ses opinions. Les articles sont écrits sur une base régulière. Les lecteurs peuvent commenter, discuter, partager. En fait, c’est un journal personnel lu et commenté par des centaines, des milliers de personnes.

 

Pendant ces dernières années, les auteurs, les entreprises, les artistes, en fait tous ceux qui ont quelque chose à partager, à vendre, à promouvoir ont leur site combiné avec leur blogue. Donc, la popularité des blogues n’est plus à faire. On en recense sur Internet des millions sur Internet, plus ou moins réussis. Je dis cela parce qu’il suffit de regarder la date de parution de leurs derniers billets pour comprendre que plus de la moitié d’entre eux ne sont plus actifs.

 

Je ne vais pas discuter des raisons pour lesquelles certains blogues “disparaissent” avec le temps, mais de préférence, quels sont les avantages d’avoir un blogue.

Avantages d’un blogue 

  1. Un blogue est (souvent) gratuit
    Lancer son blogue est extrêmement facile puisqu’il y a des centaines d’hébergeurs qui offrent des services gratuits à tous ceux qui le veulent. Je vous en cite 6 :
    Blogger
    Blog4ever
    Canalblog
    Ekablog
    Wix
    WordPress (gratuit ou formule payante)

La seule condition est s’inscrire. Point n’est besoin de dépenser un sou.

2.   Un blogue ne requiert pas de connaissances en programmation

On n’a pas besoin d’être un as en informatique pour lancer son blogue ou même son site. Tout est mis à votre disposition. Il suffit de lire quelques directives pour publier immédiatement son premier billet (je crois que vous avez déjà vos articles, n’est-ce pas?). Au fur et à mesure, vous pouvez changer d’interface, utiliser plus de fonctionnalités, etc.

3. Un blogue est très simple à gérer

Les deux avantages que je viens de décrire sont valables aussi pour les sites. Ils peuvent être gratuits et ne nécessitent aucune connaissance en programmation. Mais pour le blogue, son interface est facile à naviguer. Tu peux avoir uniquement deux ou trois pages statistiques et le reste sera fait d’articles. Tandis que le contenu du site est plus sophistiqué toutes ses pages, que tu t’assures qu’elles reflètent bien le service ou le produit que tu vends, etc.

Toutefois, est-ce que ça vaut la peine d’avoir un blogue?

Si tu commences à bâtir ton lectorat, oui, oui, et oui, ça vaut la peine d’avoir un blogue. Pour plusieurs raisons:

D’abord, ce sont tes premiers balbutiements. Tu nes pas obligé de dépenser de l’argent (que peut-être tu n’as pas!) pour te lancer dans une aventure dont les résultats sont incertains. Il suffit d’avoir son blogue gratuit grâce à l’un des hébergeurs que j’ai cités précédemment.

 

Ensuite, grâce à ton blogue, tu vas essayer de développer une discipline que tout auteur expérimenté met en application : écrire régulièrement. Tu ne sais pas si tu pourras soutenir ce rythme. Un blogue gratuit est ce qu’il te faut.

 

Finalement, n’oublie pas : tu fais tes premiers pas. Grâce aux hébergeurs gratuits, tu vas disposer d’une communauté de blogueurs qui peuvent lire tes billets plus facilement que si si les mets en ligne en utilisant un hébergeur payant.

Inconvénients d’un blogue gratuit

Puisque c’est gratuit, tu ne possèdes pas vraiment tes contenus. Par exemple, si tu as le syndrome de la page blanche (Eh oui, ça arrive!:) ) ou si tu te concentres sur d’autres projets sur une période plus ou moins longue en négligeant de consulter ton blogue et si tu oublies ton mot de passe, tu risques de perdre tout ce que tu as écrit. Tes contenus seront toujours accessibles en ligne, mais tu perdras peut-être la possibilité de gérer ton blogue à moins que le service à la clientèle soit excellent. Crois-moi, j’en ai fait l’expérience malheureusement!

Ma suggestion

Commence par un blogue, puis transfère ton contenu dans un site avec une page réservée à ton blogue.
Une fois que tu as pris l’habitude de publier des billets et tu as ta communauté, c’est le moment de passer aux choses sérieuses : lancer son site.

Un autre question à se poser: dois-je avoir un site gratuit ou payant?

Bien sûr, arrivé à ce point, aucune hésitation n’est possible, choisis la formule payante. Tu as suffisamment d’expérience pour déterminer tes besoins. Par conséquent, le saut payant vaut vraiment la peine…

N’hésite pas à me demander des conseils personnalisés. Ce sera un plaisir de communiquer avec toi!

 

À bientôt!

 

 

5 Raisons pour lesquelles tu dois absolument écrire

lecriture-est-une-parole

De nos jours, il devient de plus en plus facile de publier son livre (c’est un autre sujet que je laisserai volontiers pour un autre article 🙂 ). Mais, avant de penser à la publication, il faut qu’on aie déjà un manuscript. Et c’est là où le bât blesse.

On veut devenir écrivain, mais on n’écrit pas.

La francophonie regorge d’artistes qui ont de la difficulté à percer, particulièrement dans le domaine de l’écriture. En effet, le public francophone peut être très exigeant, les critiques virulentes, les ventes inexistantes. Ajouté à cela, tout écrivain est extrêmement sensible. Il veut à tout prix protéger son “oeuvre” et se sent personnellement attaqué quand on critique négativement ses livres. L’une de ces raisons ou la combinaison de deux ou de trois tuent dans l’oeuf le rêve de devenir écrivain. Donc, on commence à  écrire, mais on a peur d’être critiqué, on se décourage et on n’écrit plus.

 

Mais, tu sais, ce n’est pas nécessaire de suivre cette trajectoire. Tu peux écrire une histoire différente en trouvant la réponse à une question fondamentale:

Pourquoi écris-tu?

Je crois que toute idée abandonnée, tout projet non-réalisé a sa source dans l’absence d’une réponse honnête et ouverte à la question “Pourquoi“?

Si tu avais l’habitude d’écrire et que maintenant tu n’écris plus, c’est parce que tu as perdu la motivation nécessaire de le faire ou LES raisons fondamentales de te soumettre à cet exercice rigoureux qu’est l’écriture te sont encore inconnues  même si tu veux publier un livre.

Donc, essayons d’expliquer LES raisons fondamentales pour lesquelles on doit absolument écrire.

1. Écrire développe ses capacités de communication

Quand on écrit, le premier jet est toujours le produit brut de ses pensées. C’est toi: non-raffiné, non-dilué. Ensuite, vient l’étape de la correction.  On raffine ses phrases, on surveille ses constructions syntaxiques, on améliore son vocabulaire. Le résultat? C’est une communication plus claire, plus efficace que l’oral.

2. Écrire améliore sa capacité de réflexion

Écrire n’est pas un acte automatique. Il requiert de la concentration et de l’introspection. Prendre son stylo, ou son ordinateur, ou sa tablette pour mettre sur “papier” des idées permet à celui qui le fait de réfléchir, de méditer, de penser en profondeur à un sujet. Donc, écrire améliore vraiment sa capacité de réflexion.

Écrire améliore sa capacité de réflexion. Click To Tweet

3. Écrire aide à prendre du recul

 

ecrire-pour-se-rappeler

On est entouré de distractions. On a des obligations qui exigent notre constante attention. Quand on écrit, on va dans son “coin”. On oublie ce qui se passe autour de soi. On s’éloigne du bruit ambiant pendant quelques minutes pour rentrer en contact avec son esprit, son coeur. On arrive même à analyser objectivement une situation qu’on croyait inextricable si on tient un journal personnel. Qui n’a pas besoin de tels moments dans sa vie? Tu en as besoin, n’est-ce pas? Alors, tu dois absolument écrire 🙂

4.  Écrire donne la possibilité de raconter ses histoires

Chacun a une histoire. On la vit en famille, avec ses amis et sa communauté. Cependant, chaque histoire est unique. Elle peut servir de source d’encouragement à d’autres personnes et inspirer de l’espoir. Par conséquent, TON histoire est digne d’être racontée. Toutefois, pour couvrir une audience plus large, l’écrit est le moyen par excellence.

Peut-être que tu te dis “Mon histoire n’est pas intéressante”. Tu peux ne pas vouloir raconter la tienne. C’est bien, mais, il y a d’autres histoires sur lesquelles tu aimerais attirer l’attention. Elles t’ont influencé et tu penses qu’elles pourront avoir le même effet sur d’autres gens. Tu dois donc les écrire.

5. Écrire permet de partager sa foi

Nathaniel Branden déclare :“La véritable spiritualité se reconnaît dans la façon de vivre et d’aborder l’existence, et non dans ce que l’on transmet ses croyances.??? Cette citation peut renfermer une certaine part de vérité. C’est vrai que la vie quotidienne d’un croyant peut avoir un impact considérable sur son entourage. Cependant, combien sont ceux qui ont découvert leur foi grâce à l’écriture!

 

Nous croyons que la Bible est la Parole de Dieu,  n’est-ce pas? Mais elle est un livre, un livre inspiré. Si Dieu n’avait pas utilisé des écrivains, il serait difficile d’avoir en main, aujourd’hui, ce livre fascinant. Nous le lisons régulièrement pour établir une relation profonde avec Dieu. Sa lecture nous permet de transmettre notre foi en actes et en paroles parce qu’il donne une explication claire de la volonté de Dieu.

 

Si Dieu n'avait pas utilisé des écrivains, il serait difficile d'avoir en main, aujourd'hui, ce livre fascinant. Click To Tweet

 

Par ailleurs, nous achetons aussi des livres d’inspiration chrétienne. Des auteurs les ont écrits. Les biographies des croyants nous poussent à mettre notre foi en Dieu. Nous sentons cette envie de vivre une communion plus profonde avec Dieu en lisant les récits extraordinaires de ce qu’il a accompli dans la vie de ses enfants à travers les siècles. Nous voulons suivre les exemples des personnages bibliques, des chrétiens contemporains, de ceux qui ont vu Dieu agir miraculeusement dans leur vie.  Certainement, écrire est un excellent moyen de partager sa foi.  D’ailleurs, c’est la raison d’être de ce blogue.

Mon histoire

J’ai commencé à écrire toute jeune. Cependant, de temps en temps, prise par la routine “boulot-métro-dodo”, je n’écris pas. Parfois, frustrée par les difficultés de l’écriture, effrayée par d’éventuelles conséquences négatives parce que je dois publier ou promouvoir un livre, ou écrire un nouvel article pour le blogue, je me laisse distraire par des dizaines de questions: “Et si le public n’aime pas mes idées ou ma prose? Et si j’échoue? Et si…” J’abandonne alors toute activité d’écriture.

En y réfléchissant, je peux maintenant dire avec certitude que ces périodes sont celles où j’oublie les raisons fondamentales pour lesquelles je dois écrire puisque quand je recommence, j’ai les mêmes peurs, parfois j’ai plus d’activités qu’auparavant. Mais je sais que  ces moments de  “renouveau artistique” dépassent mon envie d’écrire pour devenir une obligation vis-à-vis de mon message, de ma mission dans la vie. Donc, je continue à écrire malgré tout.

Pour conclure

Si tu veux écrire mais que tu n’écris pas, pose-toi la question “Pourquoi est-ce que j’écris?”

Cherche bien à comprendre ta motivation personnelle. Écris chaque raison en grandes lettres là où tu peux les voir quotidiennement. Alors,  je t’assure que tu retrouveras ta passion pour l’écriture. Tu écriras régulièrement sans même penser à une certaine rémunération financière.

La Bible déclare:

Que cela soit écrit pour la génération future, et que le peuple qui sera créé célèbre l’Eternel! Psaume 102:18

Alors, prends ton stylo, ton ordinateur, et commence tout de suite à écrire 🙂

À bientôt!

 

 

Le plaisir d'écrire

Pourquoi lire ce blogue?

Le plaisir d'écrire

Le plaisir d’écrire

Internet pullule de sites, d’images, de gens. Il y a les chercheurs. Les apprentis-auteurs. Les promoteurs. Les vendeurs. Les artistes. Les télévangélistes. Il y a aussi ce qu’on peut appeler les “bad guys”. En fait, on y trouve de tout, n’est-ce pas? Par conséquent, on peut se sentir perdu et perdre son temps en naviguant d’un site à l’autre.

Il y a quelques années, j’ai fait mon choix. S’il fallait que je gère un nouveau, il faudrait qu’il soit différent, qu’il reflète mes valeurs et ma foi. Le plaisir d’écrire est le résultat des moments de réflexion, de lecture, et de partage.

Assurément, ce site ne s’adresse pas à tout le monde. Ce serait difficile, pour ne pas dire impossible, n’est-ce pas? Tu es le lecteur que je recherche :

  • Si tu comprends l’impact des mots sur le comportement
  • Si tu aimes entendre parler d’espoir, d’amour, de partage
  • Si tu veux écouter réciter de beaux textes
  • Si tu tiens à lire des livres d’inspiration spirituelle
  • Si les histoires bibliques te passionnent
  • Si tu aimes lire, apprécier et commenter positivement la poésie
  • Si tu encourages la publication de textes poétiques
  • Si tu veux prendre part à une conversation profonde sur la foi et la bible

Ce blogue t’est destiné. Tu y trouveras une parole qui sûrement illuminera ta journée.

 

En route, ensemble, vers le ciel!

1 2 3 4
Skip to toolbar